La gestion de l’image en politique : le cas Pauline Marois.

La chef du Parti Québécois a fait, bien malgré elle, la manchette des journaux et des bulletins télévisés la semaine dernière. Au-delà de la crise qui sévit au sein de son parti, Pauline Marois souffre d’un flagrant problème d’image auprès de l’électorat.

Après toutes ces années dans le paysage politique, plusieurs analystes confirment que Pauline Marois ne passe pas auprès de la population québécoise.

La place de l’image en politique

On ne peut le nier, l’image du politicien est un incontournable qui influencera le succès ou l’échec de celui-ci. Bien que le contenu soit important (le fond), l’image auprès du
public que projette le politicien (la forme) demeure primordiale. L’homme politique doit susciter la confiance de la population, être capable d’attirer un certain capital de sympathie.

Plus particulièrement, les chefs de parti doivent projeter une image de leader, l’impression qu’ils peuvent prendre la situation en main et guider le parti vers la victoire.

Pensons un instant à feu Jack Layton…

Un visage sympathique, une approche humaine, l’ancien chef du NPD a su toucher l’électorat. Les résultats des dernières élections traduisent bien le lien d’attachement unissant la population à cet homme politique. La grande majorité des électeurs qui ont
voté pour le NPD ont d’abord et avant tout voté pour « Jack ».

Alors, qu’est-ce qui  cloche chez Pauline Marois?

En entrevue avec Renée-Claude Brazeau, la publicitaire Anne-Marie Leclerc s’est adonnée à un exercice d’analyse de l’image avec le cas Pauline Marois. Entre autres, Mme Leclerc a
soulevé les problèmes suivants chez la politicienne[i] :

  • l’incapacité à créer de manière durable un capital affectif auprès du public.
  • la perception du public qu’elle est « trop riche ».
  • l’envoi de sa part de certains signaux « de la haute » (société), ce qui engendrerait de la méfiance de la part du public.
  • le manque de charisme.

Alors, si vous étiez l’attaché politique de Pauline Marois, que lui conseilleriez-vous? Est-ce que travailler sur les points soulevés précédemment aiderait la politicienne à améliorer ses
performances politiques?


[i]
Analyse de l’image par Anne-Marie Leclerc à Bazzo.tv : http://www.youtube.com/watch?v=5JZmRH0gWEs

Publicités
Cet article, publié dans Travaux étudiants, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s