Cadres unilingues anglophones dans une société avec d’intouchables principes

Cadres unilingues anglophones dans une société avec d’intouchables principes.

Alors que la tempête médiatique relative aux cadres unilingues anglophones de la Caisse de Dépôt et de Placement du Québec, semblait s’être calmée un peu, samedi matin la Presse nous apprenait en exclusivité qu’un des vice-présidents de la Banque Nationale est lui aussi unilingue anglophone[1].  Nous sommes dimanche soir au moment où j’écris ces lignes, nous en saurons davantage lundi. À savoir si cette nouvelle d’un cadre anglo à la BNC, fera à son tour rager les francos. Mais pour le moment, je vois quand même que l’article de la Presse a été tweeté et republié sur Facebook plus de 250 fois…

Je pourrais revenir sur des sujets qui ont été débattus dans tous les sens. Par exemple, traiter de  la performance et la compétence versus la connaissance d’une langue chez un candidat, dire que le vp de la Banque Nationale s’occupe des technologies de l’information (secteur très technique qui fonctionne déjà en anglais) et que les deux cadres de la Caisse proviennent en fait de chez Ivanhoé Cambridge, une société privée installée partout sur la planète.  Toutefois aucun de ces arguments n’a calmé les détracteurs de la Caisse de Dépôt et de Placement du Québec cette semaine.

Je me suis donc demandé ce que les porte-paroles et relationnistes de ces organisations auraient pu faire de plus, qu’annoncer que ces cadres iront apprendre le français et expliquer la structure de leurs organisations (Ivanhoé Cambrigde n’est pas une partie intrinsèque de la Caisse). Et j’ai finalement eu pitié d’eux !  Il me semble que peu de choses pouvaient être dites pour venir à bout de tout cela. Bien entendu, corrigez-moi si je me trompe et donnez moi vos exemples de messages clés qui pourraient calmer des fervents de la loi 101 !

Toutefois, bien que je ne souhaite à personne de travailler chez British Pretoleum  le jour où un déversement de pétrole a lieu dans l’océan… au Québec, comme dans chaque société, il y a certains principes auxquels on ne peut déroger ou certains tabous communs et là, et dans ce cas-ci : on nage en plein dedans.

J’ai cherché, en vain, une liste des « tabous mortels/ valeurs intouchables des Québécois», à laquelle des relationnistes pourraient se référer pour prévenir des crises du genre.  En attendant le mieux que j’ai trouvé en ce sens, se trouve sur le site du Ministère de l’Immigration du Québec où l’on explique les valeurs de la société québécoise aux nouveaux arrivants[2]. Pour les nommer rapidement : «Le Québec est une société d’expression française, démocratique et riche de sa diversité, basée sur la primauté du droit où les hommes et les femmes sont égaux. L’État québécois et ses institutions sont laïques. »  En deux phrases le Ministère de l’Immigration nous donne un avant-goût d’une bonne partie des scandales et sujets qui feront couler beaucoup d’encre: les accommodements raisonnables, la condition féminine, la justice et surtout la préservation de la langue française !

Toutefois si la survie de la langue de Molière en Amérique est sacrée pour mes concitoyens, je leur suggèrerais plutôt de s’outrer et hurler davantage contre ce qui se passe à Ottawa et non à Montréal… Nominations anticonstitutionnelles pour des postes où la maîtrise du français est plus qu’essentielle au sein d’organismes publics centraux (où l’on travaille avec des lois et des humains, non pas avec des profits et des ordinateurs). Tout cela, sans compter qu’il s’agit du premier ministre, bien au su des dualités de son pays qui a comblé les postes en question et non un pdg à la recherche de rentabilité.

Cet article, publié dans Travaux étudiants, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s