Des coquerelles dans le métro

Lundi matin, café et journal en main, je m’apprête à prendre le métro lorsque je tombe sur un article parlant de coquerelles dans la station de métro Guy-Concordia. L’article explique qu’il y a des fissures dans les murs où les blattes (les coquerelles) se logent. Ces bestioles seraient présentes dûes à la mauvaise hygiène de la station de métro. Le porte-parole de la STM n’est toutefois pas mentionné dans l’article.

Mardi matin, même routine. Je m’attarde un peu plus aux articles de journaux pour voir si la STM riposte. Finalement, je tombe sur l’article où la porte-parole explique la situation. D’après elle, les blattes seraient présentes dans cette station à cause des poubelles qui encombrent le quai de train. La nourriture des restaurants avoisinants pourrait être en cause. Elle a tenu à préciser que des exterminateurs ont été appelés pour traiter la situation rapidement.

Je trouve que la STM a bien réagi face à cette crise, car le problème n’a pas duré longtemps. En effet, des milliers de personnes utilisent ce service à chaque jour et ont appris cette nouvelle dans un quotidien donné dans le métro. Il y a de quoi s’énerver lorsque nous sommes le directeur général de la STM. Un endroit public comme les stations de métro devrait être salubre. En lisant cet article, bien des gens ont probablement critiqué cette société, mais la STM a bien su contrôler la situation.

Par contre, un petit détail m’a fait réfléchir. La porte-parole a réussi à nous convaincre que la STM faisait tout pour remédier à la situation, mais elle mentionne que « le métro est sous-terrain donc il faut s’attendre à avoir des bestioles lorsque nous sommes dans un environnement humide ». Est-ce nécessaire? Vous allez me dire, ce n’est qu’une phrase. Mais c’est une phrase qui ne coïncide pas avec le reste de son discours. D’un côté elle veut nous rassurer en nous proposant des moyens efficaces, et de l’autre elle nous dit que nous nous en faisons pour rien. C’est un parfait exemple où la cohérence a été oubliée. Peut-être que bien des usagers n’ont même pas remarqué ce petit détail, mais je crois qu’il important d’être toujours homogène dans nos propos lorsque l’on est porte-parole…on ne sait jamais qui nous lit.

Pour en savoir davantage:

http://tvanouvelles.ca/archives/lcn/infos/regional/2011/11/20111120-211429.html

Cet article a été publié dans Travaux étudiants. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s