Traitement VIP pour le Very Important Public

Avec les comptes Facebook et Twitter qui encouragent et créent la micro (ou macro!) célébrité, les très populaires téléréalités et les stars instantanées qui pullulent, on semble assister au développement d’un véritable culte de la célébrité. Tout le monde rêve de son 15 minutes (ou plutôt 145 caractères) de gloire, d’être « suivi », reconnu et considéré. On veut, plus que jamais, faire partie de quelque chose d’exclusif, d’une élite.

On observe d’ailleurs une tendance chez les relationnistes et les organisations qui répond directement à ce culte, à ce désir de faire partie de la « crème » : l’organisation d’évènements « VIP ».

Le Sony Store de Montréal a organisé le sien en octobre dernier, le TNM offre l’expérience VIP à divers groupes (http://www.tnm.qc.ca/pour-les-entreprises/soiree-vip.html), l’Opéra de Montréal en fait tout autant (http://www.operademontreal.com/fr/entreprises/soiree-vip.html). Même Linked In offre des conférences VIP (http://url.exen.fr/48889/)!

De mon côté, cette semaine seulement, j’ai reçu une invitation via Infolettre pour la soirée VIP d’un fournisseur et un carton d’invitation pour une vente nocturne exclusive aux clients « chouchous » d’une boutique. Wow, moi, une Very Important Person?

Une chose est certaine, ces organisations et relationnistes désirent miser sur leurs Very Important Publics et les faire sentir comme tel! Et je dois avouer que ça peut fonctionner…

« That VIP Feeling »

Le blogueur Chris Brogan aborde le sujet dans son récent billet, That VIP Feeling. Il y parle de l’évènement VIP tenu par BlogWorld LA auquel il a participé et de l’effet d’une telle soirée sur les participants.

Comme l’a si bien dit Brogan, une soirée exclusive comme celle-là, où la grande classe est au rendez-vous, sait interpeller le public ciblé (ici des blogueurs) et installer une émotion, une excitation par rapport à l’organisation. Des petites bouchées, du champagne, des invités spéciaux, un beau décor, des activités exclusives, et le tour est joué!

On y encourage les invités à faire partie d’un tout, à participer à quelque chose de spécial, d’unique. Brogan affirme d’ailleurs que c’est une façon efficace de créer une cohésion et une « interaction » entre les individus d’un même groupe. Il est donc possible d’en faire autant entre les participants et une marque, un organisme, un parti. À la soirée de BlogWorld, les gens présents se sont vite sentis « engagés » et impliqués grâce à cette participation à un évènement VIP. Pour les relationnistes, c’est une occasion en or : on peut créer et solidifier une relation entre le client, l’employé ou le fournisseur et l’organisation.

Lorsqu’un tel évènement VIP est organisé pour des clients, on vise à améliorer son image publique, la réputation de l’entreprise et augmenter son capital de sympathie. Lorsqu’il est tenu pour des employés ou fournisseurs, il permet d’améliorer le climat de travail par de nouvelles relations, d’augmenter le sentiment d’appartenance et la motivation. Dans les deux cas, on encourage le développement de relations et une certaine adhésion. On bâtit une confiance par une expérience agréable et unique. N’est-ce pas l’essence du travail de relationniste?

Créer une communauté

Cette chance d’encourager la participation et le ralliement me rappelle, comme ç’a été le cas pour Brogan, la notion de « communauté ». Faire sentir aux gens qu’ils appartiennent (même pour l’instant d’une soirée) à une « communauté » : voilà un beau défi, mais surtout une opportunité pour les relationnistes.

Communauté, ai-je dit. Oui, l’évènement VIP crée une communauté physique, bien réelle. Mais les communautés du web sont-elles plus puissantes, devraient-elles être priorisées? Pas nécessairement. De vraies rencontres, une bonne tape sur l’épaule, c’est souvent plus efficace qu’un « post »…Peut-être doit-on plutôt s’inspirer de ces évènements pour ajouter un sentiment de « traitement royal » à même les communautés 2.0? Les relationnistes devraient alors ajouter cette impression d’exclusivité à leurs communautés web.

Ou pourquoi pas un mélange des deux?

Attention aux fausses paillettes

Certaines organisations ont le « VIP » un peu facile…un évènement est-il réellement VIP quand tout le monde est invité, quand il se tient en boutique, par exemple, durant les heures régulières d’ouverture?…Pas vraiment.

En tant que relationnistes, nous ne pouvons entrer bêtement dans cette perspective très promotionnelle de l’évènement VIP, utilisé à toutes les sauces. Offrir une soirée VIP sans une certaine exclusivité, qui se concentre simplement sur des offres et promotions; c’est manquer le train, et même se tirer dans le pied.

Ce qu’il faut faire pour réussir notre mandat, n’est-ce pas de faire vivre une réelle expérience VIP aux publics, un moment spécial, instant de glamour et d’unicité?

Publicités
Cet article, publié dans Réflexions publiques, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s