Deux minutes, et le monde change…

Soyons sincères pour une seconde! Lorsque la semaine touche a sa fin et que vendredi est au coin de la rue, il y en a plusieurs qui se mettent à fredonner le fameux « Friday » de Rebecca Black. Ce vidéoclip qui nous montrait une jeune adolescente en train de pousser ses cordes vocales à l’extrême tout en nous expliquant qu’elle doit prendre son bol de céréale, qu’elle doit partir prendre le autobus, qu’elle ne sait point où s’asseoir au juste et que vendredi est suivie de samedi et précédé du jeudi. Avouons-le, c’est tellement mauvais que c’est bon! Il n’y a pas un seul vendredi qui se déroule sans au moins une référence sur cette vidéo et son thème de la fin de semaine. Eh oui! C’est une sacrée coquine cette Rebecca Black. Elle n’a pas le talent de Céline Dion ou bien d’Adèle, mais nous parlons tout de même de sa personne.

Ne vous inquiétez pas, ce court texte ne sera pas consacré à Mademoiselle Black et à son chemin vers la gloire. En fait, il sera de question de cette étincelle qui l’a propulsée aux rangs des stars. Son clip a fait fureur à travers YouTube. Presque tous les blogues en ont fait part à ses lecteurs. Il faut dire que la chanson en tant que telle et son sens (fort peu complexe) en a fait un vrai « hit » pour tous ceux qui accorde une quelconque importance au dernier jour de la semaine de travail. Cette « artiste » n’est pas la seule à se faire connaitre par un grand coup d’éclat sur YouTube. Prenez par exemple Justin Bieber, Usher l’a vu sur ce site interactif et s’en est accaparé aussi vite que Kim Kardashian s’empare d’une bague de fiançailles. Bref, nous avons Bieber, Black, plusieurs autres personnages (remplie de talents ou bien d’aucune gêne ou estime personnelle) et même des mouvements d’actions communes qui font fureur à travers le Web. Pour n’en nommer qu’un, nous avons l’ensemble des vidéos qui nous présentent des groupes de gens qui se mettent spontanément à danser sur le bord de la route, dans un grand magasin ou bien en plein centre-ville. C’est entrainant, surprenant et les gens en parlent! Un pur bijou médiatique!                             

Bref, ici, il ne sera pas question d’un bébé qui rit à chaque fois que sa mère lui parle. Non, il ne sera pas question non plus d’un chien qui jongle avec des balles. En fait, ce n’est rien d’extraordinaire. À travers deux minutes, nous faisons connaissance avec un jeune homme, nous le voyons vivre, s’amuser, déménager et même assister au décès de sa mère. Nous le voyons rire, pleurer et se fâcher. C’est assez ennuyant, par contre, nous nous rendons compte qu’à chaque scène, ce garçon partage chaque moment avec la personne qui le regarde. Bien sûr, elle n’est pas présente dans aucune scène. Ce n’est qu’à la fin que nous voyons qui est présent pour chaque étape de la vie de ce jeune homme.

Pour ceux qui préfèrent voir le court-métrage avant que je poursuive ma description, il se trouve à la fin du texte. Prenez le temps de l’apprécier et d’en être surpris avant de poursuivre votre lecture.

Bon, alors j’imagine que vous l’avez tous visionné. C’est bel et bien un autre jeune homme que nous voyons à la fin des deux minutes. En effet, il s’agit d’une campagne publicitaire qui appuie le mariage gay. Pour ceux qui ont plein la tête d’entendre parler de ce « problème » qu’est la légalisation du mariage entre deux hommes ou bien deux femmes, je vous pris de bien vouloir vous frapper la tête contre un mur pour vous éclaircir l’esprit.

C’est un thème qui mérite toute l’attention que nous pouvons y accorder et cette courte vidéo lui offre la meilleure représentation possible. Qui est derrière ce chef-d’œuvre? Il s’agit l’organisation australienne non-gouvernementale du nom de GetUp[1]. C’est un regroupement d’individus qui se battent pour offrir à chaque Australien, l’opportunité de se faire entendre pour ainsi construire une meilleure société. Les membres de ce groupe peuvent, entre autres, envoyer un courriel à un membre du parlement ou bien a une personnalité médiatique pour les aider et faire changer les choses. Lorsque nous parlons de « choses », plusieurs éléments entrent en jeu. Il peut s’agir de la pauvreté, de la violence dans les quartiers défavorisés ou bien l’égalité parmi les groupes de diverses orientations sexuelles.

Ce vidéo est leur toute dernière manœuvre pour offrir un vent de renouveau dans ce conflit d’union entre deux individus. Je présume que cette organisation s’attendait à avoir une énorme quantité de suivie suite au dévoilement de ce vidéoclip. Si ce n’est pas le cas, GetUp en est surement agréablement surpris. À ce jour, ce vidéo a déjà été vu  plus de 2 321 475 fois  et ce nombre ne cessera pas de grandir de sitôt.

L’idée est assez simple; une histoire d’amour nait devant nos yeux et se termine avec le mariage. Voilà la fin que devrait avoir chaque histoire d’amour. En fait, ce n’est même pas une fin. Ce n’est que le début d’une nouvelle étape pour quiconque tombe en amour et ce, peu importe s’il s’agit de Mathieu et Hélène, de Mathieu et Simon ou bien d’Hélène et Laurence. Tout le monde se doit de vivre leur amour au maximum. C’est cela que cette organisation essaie de démontrer à travers ses cent vingt secondes et avec son court message à la toute fin; It’s time. End marriage discrimination (qui peut se traduire environ de la façon suivante : Il est temps. Finissons-en avec la discrimination envers le mariage)

Cette organisation a tout pour réussir en ce moment et ça ne s’arrête pas simplement avec cette vidéo. Nous avons aussi une pétition qui sera délivrée au parti travailliste australien pour ainsi décider de leur position à propos de l’égalité du mariage.

Un des agents responsables de toute cette campagne GetUp du nom de Paul Mackay a expliqué qu’ils font tout cela pour que ce parti reconsidère sa position sur ce sujet, pour ainsi ouvrir la voie à l’égalité. (« We’ve been pointing to the national conference as a key moment for the party to reconsider its stance on marriage and pave the way for equality, and with only one week to go, we need to do all we can to ramp up that pressure »)  Donc, vous comprenez bien que le but de tout cela et de faire changer les choses. Le mariage ne devrait pas seulement se faire entre un homme et une femme. Il faut abolir les restrictions entourant cette union.

Je suis prêt à parier que personne ne savait qu’en Australie, les gens se battent pour résoudre ce conflit. Ce n’est plus le cas maintenant. Pourquoi? Car, une vidéo  est venue, a été visionnée et a fait changer l’état d’esprit de plusieurs.

Tout cela est bien beau, voire même touchant (C’est vraie! Allez-voir la voir, je vous mets au défie de ne pas avoir une petite larme au bout des yeux.) Par contre, il faut revenir à la réalité pour un instant. Tel que nous l’avons dit auparavant, GetUp est une organisation non-gouvernementale et ne fonctionne qu’à travers des donations. Plus cette « compagnie » reçoit, plus elle fonctionne et risque davantage de faire bouger le train-train quotidienne de la vie.

Cette vidéo a besoin d’une énorme quantité d’argent pour pouvoir être diffusée à la télévision et devinez-quoi? Ce n’est presque même plus un problème. En date d’aujourd’hui, GetUp a déjà plus de 57 000$ sous son aile. C’est un assez gros montant d’argent pour cette publicité. Finalement GetUp gagne déjà la mise.

Qu’est-ce qui fait de cette campagne, une vraie victoire? Eh bien, pour commencer, ça touche un sujet fort délicat mais tout de même extrêmement populaire. Tout le monde en parle de nos jours! Le jeune homme que nous regardons vivre pendant près de deux minutes, il n’a rien de laid. C’est pareil pour le deuxième garçon qui apparait vers la fin de la publicité. De plus, le montage de la vidéo est entrainant, original, et visuellement beau. Nous allons-là le parfait mélange pour faire parler de soie. Dans ce cas-ci, le « soie » est l’acteur de la vidéo, le thème du mariage gay et la vie homosexuelle. Mais, avant toute chose, c’est GetUp!

Vous êtes une jeune compagnie en pleine croissance et vous voulez vous faire connaitre? Prenez exemple sur GetUp. Chapeau à cette organisation qui a su manier avec soin sa relation avec le public. Le changement risque de se produire en Australie. Jean va peut-être être apte d’épouser son Simon. Bref, ce vendredi, il ne sera pas question seulement de fredonner « It’s Friday, Friday! Gotta get down on Friday!… », vous entendrez aussi « Hey, as-tu vu cette vidéo avec le gars qu’on voit vivre et épouser son amour… ? »  

Pour garder un élément de surprise, voici le lien vers la vidéo en question: http://www.youtube.com/watch?v=_TBd-UCwVAY&feature=player_embedded


[1] Voici leur site web : http://www.getup.org.au/

Cet article, publié dans Travaux étudiants, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s