Une salade à saveur 3 V

Nous avons tous appris qu’une communication efficace passe par la « règle des 3 V » : verbal/vocal/visuel. Un 55 % est octroyé au non-verbal (gestes, expressions faciales), 38 % au ton de la voix et 7 % au choix des mots utilisés.

Nous avons alors avalé cette salade, non sans surprise. Nous, qui travaillons à jouer avec les mots quotidiennement, nous n’avons jamais compris que notre travail ne correspond qu’à un maigre 7 % d’effort de communication…  Un peu démoralisant, quand on y pense.

Cette théorie sur la communication, qui nous est enseignée depuis 1968, n’est pas aussi simple qu’on le prétend.

Ces équations nous viennent du Dr. Albert Mehrabian, éminent professeur de psychologie à l’Université de Californie, à Los Angeles. Ce qu’il préconise, c’est que sa théorie ne doit pas être généralisée. Dans son livre, Silent Messages3, il explique que la « règle des 3 V » est applicable seulement :

  • quand l’auditoire ne connait pas la personne qui parle,
  • quand une contradiction existe entre les « mots/ton vocal/langage du corps » (ex. : si on dit « oui » et que notre tête fait « non »)
  • dans les situations où n’interviennent ni sentiments, ni états d’esprit (ex. : plaisir, tristesse, dominance)
  • pour décrire les choses qu’on aime ou qu’on n’aime pas.

Entrevue avec le Dr. Mehrabian : Août 2009 à la radio 4 BBC magazine.

Je suis convaincue que la théorie du Dr. Mehrabian n’est pas au point. Pour plusieurs raisons :

  • Les deux études de 1967 ne peuvent être combinées (réf. 1 et 2).
  • Il confronte seulement la communication d’émotions positives et négatives.
  • Les hommes n’ont pas participé à l‘étude, seulement les femmes.
  • La posture du corps n’a pas été prise en compte dans cette étude.

Il reste bien du chemin à parcourir avant d’arriver à une théorie sur la communication qui soit facile à comprendre, et surtout, à expliquer. Bien passer sa salade est toujours un défi.

Ah! J’oubliais! La prochaine fois que quelqu’un qui se croit érudit vous parle de la « règle des 3 V », prenez votre courage à deux mains, riez-lui en pleine figure et dites : « Je te crois » …, vous verrez si le message passe!

Capisce?

 Références :

  1. Mehrabian, Albert; Wiener, Morton (1967), Decoding of Inconsistent Communications
  2. Mehrabian, Albert; Ferris, Susan R. (1967), Inference of Attitudes from Nonverbal Communication in Two Channels
  3. Mehrabian, Albert; (1981) Silent Messages. 2e édition
Publicités

A propos boisvertlyne

Rédactrice, réviseure et traductrice, j'ai un penchant pour l’animalité, ce qui m’a amené dans plus de 40 pays jusqu'à maintenant, à la rencontre de créatures rares. Bienvenue dans mon antre.
Cet article, publié dans Travaux étudiants, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s