KONY 2012 : Comment ont-ils fait?

Avec plus de 78 millions de visionnement en seulement 10 jours, « Kony 2012 » est incontestablement une campagne exemplaire en matière de visibilité. Cette campagne est très rapidement passée des médias sociaux aux médias traditionnels et a conduit à un positionnement clair de la part de plusieurs célébrités et d’hommes politiques. Pour un relationniste, la question qui devrait se poser est comment ? En effet, comment une campagne virale a-t-elle pu avoir autant de succès en si peu de temps ?

Pour nous, il s’agira de comprendre comment Invisible Children Inc en est-elle arrivée à générer autant de bruit médiatique autour d’un personnage quasi-inconnu du grand public. Une telle campagne repose sur des techniques et des outils qu’il semble nécessaire de décrypter.

Pour ma part, j’ai soulevé les trois techniques suivantes :

  1. La simplification de la problématique… 

Le message clé de la campagne « Kony 2012 » est simple, clair et très facile à comprendre. La réussite d’une telle campagne en dépend grandement. Ainsi, la simplification est un élément nécessaire pour une compréhension et une acceptation rapide de la cause par un large public qui ne dispose pas de beaucoup de temps, ni de beaucoup de disponibilité cérébrale pour analyser un tel dossier en profondeur.

2.      L’utilisation des influenceurs…

Une des forces de cette campagne réside dans le fait de mettre la liste des influenceurs culturels et politiques avec photos sur le site Internet Kony2012. Ainsi, n’importe quelle personne pourrait, en un clic, se brancher sur le canal Twitter de la célébrité qu’elle voudrait solliciter pour la campagne. De plus, les individus sont invités à prendre contact avec les décideurs par tous les moyens mis à leur disposition.

3.      La création d’une vidéo émotionnelle…

Toucher les cœurs avant les esprits, tel serait l’objectif de la vidéo ?! Quoi qu’il en soit, les principaux ingrédients de la communication narrative sont présents. Ainsi, quelques éléments méritent d’être cités :

  • Un père de famille, un éducateur éclairé et bienfaiteur: Jason Russell, le co-fondateur d’Invisible Children Inc. se présente, d’abord, comme un père de famille consciencieux et qui veut inculquer les bonnes valeurs à son enfant que nous voyons naître et grandir dans la vidéo. Cute, n’est-ce pas !!! Par la suite, il apparait comme un éducateur donnant des conférences pour sensibiliser et informer les gens, jeunes pour la plupart, de problèmes sérieux. N’est-ce pas là l’illustration de l’homme responsable ?!
  • Une victime rescapée: Jacob est un enfant ougandais attachant par son histoire et sa naïveté. Les larmes de Jacob ont certainement touché beaucoup de spectateurs. Notamment, lorsque l’image se coupe pour laisser place à l’écoute de la tristesse profonde d’une victime qui pleure la mort d’un frère, tué par les hommes de Kony. Comment rester insensible face à une telle situation?!
  • Un méchant: Il s’agira dans notre histoire de Joseph Kony, chef des rebelles de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) et dont presque personne ne connaissait le nom avant la campagne. Ce dernier sera sommairement présenté comme une tortionnaire, kidnappeur d’enfants et esclavagiste.
  • Une vague irrésistible: Cette notion est perceptible dans la vidéo grâce aux différents passages montrant des regroupements de jeunes gens aux quatre coins du monde. Soit l’image d’un mouvement international et coordonné. Par une telle représentation, Il s’agit de dire au monde qu’il y a un véritable phénomène, la naissance d’un mouvement irrésistible qu’il nous faut rejoindre rapidement car le temps est compté et une action urgente est nécessaire. Jouer l’effet de masse aurait pour objectif d’accroitre l’influence d’Invisible Children qui se positionnerait comme le représentant d’un large nombre de personnes touchées par la problématique.
  • Un objectif clair et une action urgente: L’accent est mis sur l’urgence d’une action coordonnée pour remettre Kony entre les mains de la justice internationale. De plus, Jason propose un plan d’action précis pour atteindre cet objectif avec une projection des résultats attendus.

Un vrai succès?! pas si certain!

En effet, en dépit de tous les efforts et du bruit médiatique généré, il semblerait que la campagne « Kony 2012 » commence à être perçue comme très négative à cause des doutes sur le financement de l’organisation, des accusations de distorsion de la réalité et l’exagération des faits. L’organisation se retrouve ainsi à gérer une crise majeure qui pourrait ruiner sa réputation.

Bref, je pense que toute campagne d’une telle envergure doit inévitablement être accompagnée d’un plan de communication de crise, conséquent, afin de protéger l’organisation d’un éventuel retour de bâton !!!

Qu’en pensez-vous ?!Kony 2012, Invisible Children, Joseph Kony, LRA, Jason Russell, Ouganda, Kony2012

Publicités
Cet article a été publié dans Travaux étudiants. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s