Améliorer votre allocution. Le «top» 5 de la gestuelle.

Au cours de mes recherches sur mon premier billet «Spin doctors», j’ai constaté que le langage gestuel tenait un rôle important dans la préparation des discours. J’ai donc décidé d’en faire le sujet de mon second blogue. Ce thème a donné lieu à tant d’études que je limite son contenu afin de ressortir les 5 gestes qui apparaissent les plus observables par les analystes et importants à travailler lors de vos allocutions.

Le développement des médias a décuplé le pouvoir de l’image. La gestuelle échappe difficilement aux caméras. Ainsi la façon de s’exprimer en public a changé. On doit maintenant s’attarder à la dimension visuelle des locuteurs.

À mon avis, voici le «top 5» de la gestuelle. N’oubliez pas que tous ces gestes doivent s’adapter à leur contexte.

  1. Les mains et les bras
  • Mains actives et ouvertes.
  • Mains éloignées du corps.
  • Mouvements amples en partant du torse.
  • Gestes hauts.
  • Gestes qui appuient le discours.
  1. La tête
  • Tête bien droite.
  • Balayage de la salle de gauche à droite.
  • Maîtrise des mouvements de la tête.
  1. Le visage

Le visage représente l’empreinte des émotions avec ses yeux, son sourire, ses froncements de sourcils et du nez.[1]

  • Coordination de ce que l’on dit avec l’expression de la figure.
  • Mouvement des yeux (les yeux sont le miroir du cœur).
  • Sourire franc non forcé.
  • Regarder votre public, créer un lien avec lui.
  1. La position
  • Position stable si vous disposez d’un lutrin et d’un micro fixe.
  • Jambes légèrement écartées pour un ancrage solide.
  • Avec un microphone sur vous, bougez avec des gestes ouverts.
  • Occupation de l’espace de la scène.

5. Les tics

  • Connaissance de ses tics
  • Acceptation de ses habitudes
  • Contrôle de ses manies

Ce dernier point ne s’inscrit pas dans le domaine de la gestuelle, mais il joue un rôle important, voici un petit bonus…

6. Le ton de la voix

  • L’intention et le timbre.
  • Projection de la voix.
  • Ton passionné.
  • Place aux silences.

Il faut utiliser la communication non verbale dans un tout cohérent en l’adaptant à sa personnalité.

Le non verbal international

Il est important de noter que le non verbal peut varier d’un pays à l’autre, il faut donc vérifier les us et coutumes de chacun avant votre discours.

Pratique, pratique et pratique!

L’apprentissage de tout langage s’acquiert avec l’entrainement, la communication non verbale ne fait pas exception.

Un truc?

Exercez-vous devant un miroir. Si ce que vous voyez ne vous plait pas, imaginer le public!

Pour en savoir plus, je vous suggère de regarder la vidéo suivante « Secrets of the body language ». Trois experts ( Marion Tellier, gestualiste –  Philippe Turchet, auteurMariette Darrigrand, sémiologue) offrent des approches différentes sur l’analyse de la communication non verbale.

Le charisme et la gestuelle

Le charisme est souvent un don naturel ou une façon d’être. Il est aussi lié à la confiance en soi, la personnalité, l’intérieur de la personne.[2] Un grand orateur maîtrise sa gestuelle afin d’améliorer le contact avec son public.  Il donne avec ses mouvements une sensation d’échanges et de proximité. Il intéresse, attire, charme et obtient la confiance de son auditoire. Il est passionné.

Malheureusement, à mon avis, peu sont tombés dans la potion magique.

Publicités
Cet article, publié dans Travaux étudiants, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Améliorer votre allocution. Le «top» 5 de la gestuelle.

  1. Pireo dit :

    bonjour, artcile très intéressant! en effet, je pense que le non verbal joue un rôle essentiel dans les prises de paroel. Il y a ce site qui parle du non verbal : http://www.la-communication-non-verbale.com/
    les articles sont sympas
    a bientot

  2. fouadbenyoub dit :

    Sujet intéressant !!!

    Il est clair que le non verbal joue un rôle prépondérant dans la communication. Seulement, il nous faut prendre en considération le fait que la gestuelle est souvent là pour appuyer le message que nous voulons faire passer.

    Il ne s’agit pas d’adopter une posture ou une expression faciale spécifique mais plutôt d’adapter la gestuelle en fonction du contexte et de l’objectif.

    Notre communication non verbale doit appuyer le contenu émotionnel que nous voulons faire passer à travers nos messages verbaux. Un petit détour par les 6 émotions primaires s’impose alors :
    – La joie
    – La tristesse
    – Le dégoût
    – La peur
    – La colère
    – La surprise

    Bref, je vous invite découvrir la relation entre le non verbale et l’aspect émotionnel de la communication en regardant ce reportage : http://www.youtube.com/watch?v=VNSBgxF2lKM

    A bon entendeu(se)r… salut !!!

  3. gagnonolivier dit :

    Merci Lucie de soulever ces points!

    Il s’agit d’avoir fait quelques interventions à la radio communautaire pour comprendre l’importance de la gestuelle. Pourquoi la radio? Pour en avoir moi-même fait, j’ai rapidement réalisé qu’en parlant à un simple micro, je n’arrivais pas à me détacher de tous ces mouvements qui rendent notre discours si riche de sens. Tous ces gestes qui nous habitent nous aident à rendre notre message de manière plus claire et plus éloquente. Un point que nous devrions tous garder en tête, surtout en relations publiques. Quoi que plus décevant que d’écouter un orateur mal dans sa peau et quasiment inerte?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s