De «nouveaux médias» à «médias traditionnels»

De nos jours, nous entendons très souvent dire que les médias traditionnels sont en voie de disparition et seront vite remplacé par les nouveaux médias. Bien qu’il y ait une évolution et une popularité croissante chez les nouveaux médias, la popularité chez les médias traditionnels n’a pas diminué. Il serait alors un peu prématuré de déclarer que la révolution est chose accomplie.

Si des professionnels sont désireux de se faire connaître par le grand public pour attirer des clients, ce serait une erreur pour eux de croire que les journaux, revues et organismes de télédiffusion ne peuvent pas leur être utiles. Lorsque les rédacteurs et journalistes publient vos connaissances et opinions sur un sujet, à la suite d’une entrevue ou une soumission écrite, ils vous présentent auprès du grand public comme étant un expert fiable.

Toutefois, l’un des moyens les plus efficaces de se faire remarquer sans contredis l’utilisation des nouveaux médias. À l’aide de ces nouveaux médias, il est facile d’établir votre degré d’expertise auprès des rédacteurs en chef, journalistes et réalisateurs à l’information.

Il important de savoir que les journalistes lisent les blogues.  Non seulement sont-ils abonnés à différents blogues, mais ils entreprennent souvent des recherches au moyen de Google qui, pour diverses raisons, « aime » les blogues.

Les journalistes se servent également du célèbre réseau social Twitter pour la même raison qu’ils lisent les blogues : ils cherchent des nouvelles de dernière heure, des opinions intéressantes et des experts fiables; le tout en temps réel. En fait, la meilleure façon d’attirer les médias est de trouver, via Twitter, des journalistes qui travaillent pour le compte de l’organisme de radiodiffusion ou du journal que vous ciblez, et les suivre ensuite sur Twitter. Dans la plupart des cas, ces derniers vous suivront aussi et découvriront l’étendue de vos connaissances.

Il y a finalement le réseau social linkedIn qui permet aux professionnels de garder contact avec les journalistes et les rédacteurs. De cette manière, il sera plus facile pour ceux-ci de faire paraitre une nouvelle ou tout simplement de se faire connaître par l’entremise des médias traditionnels.

Les « nouveaux médias » ne sont pas très différents  des « médias traditionnels ». En effet, tous les deux servent de plateformes par l’entremise desquelles les gens recueillent les connaissances qui y sont diffusées. Il n’est pas nécessaire de choisir entre les nouveaux médias et les médias traditionnels; vous pouvez tout simplement utiliser un type de média, de façon à avoir accès à l’autre.

Publicités
Cet article a été publié dans Travaux étudiants. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour De «nouveaux médias» à «médias traditionnels»

  1. camillelefebvre12 dit :

    Je suis d’accord avec toi, les médias traditionnels ne sont pas morts. Bien que l’information circule très vite sur internet, les médias traditionnels offrent une grande visibilité. Nous sommes une génération branchée, nous suivons l’actualité en ligne. Cependant, les générations précédentes ( celle de nos grands parents par exemple- 70/80 ans) ne sont pas à l’aise avec ces nouvelles technologies. En plus de cela, nombreuses sont les personnes qui achètent encore quotidiennement leurs journaux le matin, ou prennent le quotidien gratuit distribué dans le métro. Cependant, il est évident que leur usage évolue lui aussi. Je pense que pour certaines occasion ils reste encore très intéressants.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s