2012, ou l’année de gestion de crise pour SNC-Lavalin

SNC-Lavalin a pour code d’honneur: «L’intégrité et la réputation de la société en matière de déontologie sont essentielles à une rentabilité soutenue.» comme le rappellait l’éditorialiste de la Presse André Pratte en février 2012. Le 18 septembre dernier, la GRC, l’Escouade Marteau et l’Unité permanente anticorruption ont perquisitionné les bureaux du Centre hospitalier de santé McGill (CUSM) et d’Infrastructure Québec.  En avril dernier, la firme d’ingénierie québécoise SNC-Lavalin avait également été perquisitionnée par la GRC et la Sûreté du Québec. Ces perquisitions avaient pour objet d’enquêter quant à des paiements de 56 millions US effectués pour obtenir des contrats divers. En avril dernier, on apprenait qu’une partie de ces paiements avait été utilisée afin d’obtenir des contrats en Afrique sous le régime libyen de Kadhafi. Lors de la dernière perquisition, le mandat avait été octroyé afin d’enquêter sur des paiements douteux totalisant 22 millions. Ces paiements auraient été faits outremer et à une société fictive. Tout porte à croire que la somme aurait été transité en 2010 afin d’obtenir le contrat du CUSM, contrat s’élevant à 1,3 milliard de dollars. Le chantier du CUSM, situé à proximité de l’échangeur Turcot est présentement un des plus importants en Amérique du Nord.

À l’ère des scandales financiers, les autorités gouvernementales mondiales font activement la promotion de la gouvernance éthique et transparente. Parallèlement, la confiance des contribuables québécois s’est transformée en méfiance suite aux nombreux scandales financiers et ceux reliés au domaine de la construction. (Le maire Tremblay et Union Montréal, Commission Charbonneau, Détention de Tony Accurso, etc.) Dans ce climat échauffé, comment est-ce que le nouveau président de SNC-Lavalin, Robert Card, peut-il rétablir l’image d’intégrité de la firme d’ingénierie et redonner confiance aux investisseurs?  SNC-Lavalin doit en premier lieu sauver sa réputation et ajuster ses comportements corporatifs afin de coller à son code de déontologie.

En matière de gestion de crise,  »Les entreprises qui récupèrent le mieux d’une crise seront toujours celles qui anticipent les risques et qui réagissent rapidement après coup. » rapellait Hélène Baril dans son billet pour La Presse. Pour l’instant, SNC-Lavalin a remplacé Pierre Duhaime qui a démissionné suite aux tumultes d’avril dernier. L’Américain Robert Card a acheté à titre personnel pour un million de dollars en actions et s’est mis à des cours de français dès son arrivée. Ce changement au niveau de la direction permet d’insuffler un vent de changement et de redorer l’image de la firme. Au niveau de la gestion médiatique de la crise, SNC-Lavalin semble avoir décidé d’adopter une attitude de collaboration avec la GRC et une attitude de silence et de réserve quant aux scandales récents. Robert Card a jugé qu’il devait se préoccuper des affaires de la compagnie en priorité et que les affaires scandaleuses allaient être gérer par le conseil d’administration. On voit bien que la compagnie tente de rassurer ses investisseurs. La firme assurait même que son carnet de commandes n’était pas affecté pour le moment. L’enjeu n’est pas seulement une question de réputation. Si SNC-Lavalin est accusé de corruption, la compagnie se verrait empêcher de participer à toutes offres de contrats publics pour les cinq prochaines années. C’est une des mesures anticorruption qui a été sanctionnée par la loi québécoise anticorruption. De quoi miner le moral des actionnaires…

L’affaire est toujours sous enquête et aucune accusations formelles n’ont encore été portées. Jugez-vous que SNC-Lavalin a sut gérer adéquatement et rapidement cette crise? En tant que conseiller en relations publiques, quelle serait-votre stratégie? Fait divers, si la question vous intéresse, drôle de coïncidence , le 18 septembre dernier, SNC-Lavalin était justement à la recherche d’un conseiller en relations publiques…

Cet article, publié dans Travaux étudiants, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s