Shell contre Greenpeace – La pression légale.

Greenpeace ne s’est jamais fait avare de commentaires abrasifs au sujet de l’industrie pétrolière.
Le groupe Royal Dutch Shell et L’ONG ne font pas très bon voisinage, après des affrontements multiples sur la voie publique comme sur l’internet les conflits opposant la pétrolière et Greenpeace semblent avoir atteint au courant de l’été un sommet de virulence.

Au mois d’août dernier la pétrolière obtennait l’accord du gouvernement américain pour lancer sa campagne d’exploration pétrolière dans l’arctique.

Un peu plus tôt cet été Greenpeace publiait une fausse platerforme web et y développait des communications au nom de la pétrolière concernant ses projets dans l’Arctique. La campagne s’appuyant fortement sur le contenu généré par les utilisateurs fait grand succès et en trompe plusieurs, elle deviendra le théâtre d’une campagne de marketing viral qui entachera l’image de la pétrolière.
Shell décide finalement de ne pas poursuivre le groupe activiste tout en tentant de se dissocier des communications développées sur la plateforme ArticReady.

Le 14 septembre des activistes hollandais bloquent des stations d’essence avec des cadenas de vélo paralysant plus de 70 points de services pendant plusieurs heures, c’est pour Shell la goutte qui fait déborder le vase et la pétrolière lance une offensive judiciaire où elle demandera une injonction globale contre le groupe activiste qui l’empêcherait de manifester à moins de 500 mêtres d’une propriété du groupe Shell.
La demande d’injonction sera par la suite révisée et limitée au territoire hollandais.

La saga judiciaire se termine le 5 octobre alors que la cour d’Amsterdam penche en faveur du groupe activiste et reconnait son droit de protester pacifiquement sur les propriétées de Shell tout en établissant un cadre légal pour ses activitées de protestation sur le territoire hollandais.

Le débat est intéressant car il soulève des problèmes d’image et de transparence pour la pétrolière ainsi que certaines considérations éthiques.
Les ambitions commerciales de la pétrolière dans l’arctique sont lourdement financées et la grogne environnementaliste se fait entendre.
Une perte de contrôle de ses communications en ligne (ArcticReady) et les pressions de groupes activistes suggèrent que la pétrolière ne sais plus trop sur quel pied danser.

Les demandes d’injonction à la cour de Hollande ont tout pour avoir l’air d’un coup de marteau qui voudrait museler un débat qui ne plait pas et suggèrent une ferme intention de la pétrolière de défendre becs et ongles ses opérations dans l’Arctique. Peut-être serait-il plus bénéfique pour la crédibilité de la pétrolière d’entamer un débat transparent sur l’espace publique que de tenter de taire des mouvements de contestation qui parfois occupent des positions éthiquement plus faciles à défendre que celles des industries auxquelles ils s’opposent.

Publicités

A propos https://www.accountkiller.com

https://www.accountkiller.com
Cet article, publié dans Travaux étudiants, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Shell contre Greenpeace – La pression légale.

  1. alexandrabelisle dit :

    Bonjour Pierre, j’ai trouvé ton article très intéressant et j’y ait vu, moi aussi, avant de lire ta ligne, un problème d’image de la part de Shell qui se retrouve coincé dans cet situation, et qui ne sait comment réagir. En fait, je me posait la question si cette «crise» n’aurait pas pu être prise en main plus rapidement? et de rassurer, et la population, et les manifestants de Greenpeace en publiant leur stratégie et leur plan pour l’exploitation souhaitée. Bref, je pense aussi que la perte de contrôle dont tu nous fait part, est sûrement dû à une mauvaise gestion de tout ce brouhaha .
    -Alexandra !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s