L’Australie: le coeur sur les coraux

aquarium australienne

Depuis quelques jours, l’Australie a annoncé qu’elle a créé le plus vaste réseau au monde de réserves marines. Ce réseau protège quelque 2.3 millions de kilomètres carrés autour du continent australien. Cette nouvelle a évidemment créé une polémique avec les gens de l’industrie de la pêche. Ces derniers craignent des pertes de revenus énormes et bien sûr, beaucoup de pertes d’emplois.

De plus en plus dans nos sociétés, nous voyons comment l’humain détruit son environnement. Je crois qu’il est nécessaire et impératif de tenter par tous les moyens de protéger notre planète et les fonds marins ne doivent pas en être une exception. Ce que le ministère de l’Environnement de l’Australie vient de faire est tout à fait justifié. En addition, le gouvernement a décidé d’aider financièrement les entreprises qui seront affectées. Par contre, je crois que le simple fait de donner des sommes d’argent n’est pas suffisant. En effet, l’action de décider de protéger ses vestiges marins n’est que la première étape d’après moi. Il faudrait trouver des solutions de remplacement de commerces. Nous avons déjà vu plusieurs régions du monde où les poissons ont disparu, la morue en est un parfait exemple. La surpêche est en train de vider nos eaux et les coraux souffrent en raison de notre pollution. Bref, si l’industrie ne veut pas se tourner vers une autre source de revenus, elle pourrait créer des bassins artificiels, qui seraient l’unique source de pêcherie. Des campagnes promotionnelles et de relations publiques pourraient sensibiliser la population sur l’état des plans d’eau. Établir des relations avec les associations de pêcheurs pour les sensibiliser à faire des changements de méthodes. Ces organismes doivent comprendre que les mesures prises par le gouvernement ne sont pas une attaque envers eux, mais un cri d’alerte pour sauver la planète. Dans une société comme la nôtre, il faut savoir s’adapter et évoluer, sinon on peut disparaitre en un claquement de doigts, et ce, même si l’on est une énorme société commerciale.

Je crois aussi que le ministère devrait créer des alliances et travailler avec d’autres pays pour arriver à avoir des accords semblables ailleurs. Ceci créerait automatiquement une situation où l’on serait obligé de trouver de nouvelles options. Beaucoup de pays cherchent des solutions pour contrer le réchauffement de la planète. Il serait intéressant que ces pays s’assoient et discutent aussi des fonds marins. Ceux-ci doivent être sauvés, sans que personne perde son emploi. Il n’est pas normal que seulement quelques régions de la planète tentent de préserver sa faune marine. L’homme a toujours le réflexe de réagir une fois qu’il est trop tard. Allons-nous attendre qu’il ne reste que huit espèces de poissons dans nos océans?

Les scientifiques prétendent que les coraux peuvent se régénérer, mais ils nécessitent entre dix et vingt ans. À force de tous les ravager, les coraux n’arriveront jamais à se refaire. Les autres pays devraient prendre exemple sur l’Australie et les gouvernements et ministères se doivent d’encadrer les entreprises touchées.

Publicités
Cet article, publié dans Travaux étudiants, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s