1,2,3, Instagrammez!

instagram1

Instagram a fait ses débuts en Octobre 2010 comme application Iphone. Deux ans plus tard, la jeune compagnie est devenue le deuxième média social le plus fréquenté quotidiennement derrière Facebook. Pour le gestionnaire de communauté, Instagram est vite devenu un outils incontournable à intégrer à sa stratégie communicationnelle.

2012: l’année Instagram
En avril dernier, l’application développée par Kevin Systrom et Michel Krieger a été achetée par Facebook pour la somme de 735 millions de dollards US. Au même moment, l’application auparavant seulement disponible sur Iphone est disponible via Android. En novembre, la compagnie appartenant désormais à Facebook inaugurait sa plateforme disponible sur le web.

Au début de l’année 2012, Instragram comptait 15 millions d’utilisateurs. En juillet, l’application enregistrait 80 millions d’utilisateurs. Avec une croissance de 700% sur cette courte période, Instagram est devenu un des médias sociaux les plus utilisés. En août, on observait qu’Instagram mobilisait 7,3 millions d’utilisateurs quotidiens, contre 6,9 millions pour Twitter.

Les avantages d’Instagram
Instagram est gratuit, vierge de publicités, et facile à utiliser. Les photos prises peuvent être partagées sur les autres plateformes utilisées par l’utilisateur. Son utilisation permet une approche personnalisée et qui n’est pas limitée, contrairement à Twitter, à un
contenu de 140 caractères. Tout comme sur Twitter, l’utilisateur peut utiliser le # afin de retrouver des sujets spécifiques. Il permet de recenser les utilisateurs qui parlent de votre organisation et qui s’approprie vos produits. L’application permet de partager du contenu visuel, de créer un dialogue avec les autres utilisateurs, de suivre des utilisateurs et  »d’aimer » leur contenu. La fonction  »aimer » apparait sur le fil des gens qui sont abonnés à votre compte. Cette fonction permet une double visibilité puisque lorsqu’il  »aime » votre contenu, cette mention est ajoutée à leur propre fil d’actualité.  De plus, Instagram possède des attraits d’esthétique visuelle et de voyeurisme qui plairont à une certaine clientèle.

Pour le gestionnaire de communauté, Instagram est une bonne manière de communiquer, d’engager le dialogue et d’accroître la visibilité de l’organisation pour laquelle il travaille. C’est une bonne opportunité afin d’établir une connexion davantage émotionnelle et personnalisée avec les publics de l’organisation. Instagram permet de partager l’envers du décor, la culture de votre entreprise et le mode de vie que vous souhaitez inspirer. Les compagnies Starbucks et RedBull sont d’ailleurs très fortes sur ce point, comme le démontre l’article de PR Daily News.

Mon organisation devrait-elle intégrer Instagram à sa stratégie?

  • En premier lieu, il faut s’assurer que vos publics cibles sont présents sur l’application. Petite recherche préalable oblige! Instagram est un média social qui attire particulièrement la jeune clientèle. 67% de ses utilisateurs ont moins de 34 ans. Vous pouvez rechercher via les # qui sont disponibles dans la section « mots-clés » et voir si vos produits ou votre organisation font partis des discussions. 

432249_10152345611165217_1082269160_n

  • En deuxième lieu, vous pouvez créer un compte et voir si sans partager de photos, vous avez des utilisateurs qui désirent suivre d’emblée votre contenu. C’est un bon indicateur pour savoir si votre organisation est recherchée sur la plateforme. À partir de ce moment, vous êtes prêt à partager du contenu et à interragir avec vos abonnés.

Et maintenant, comment attirer des abonnées?
Si vous êtes présents sur d’autres médias sociaux et jouissez d’une notoriété, le départ sera moins difficile!

  1.  Veuillez-vous assurer que votre chargé de compte Instagram a l’œil photographique et un sens irréprochable pour l’esthétique. Comme une image vaut mille mots, il est préférable de s’assurer que cette image sera capable de captiver votre auditoire.
  2. Annoncez votre compte Instagram via les autres médias sociaux que vous utilisez. La nouvelle peut également être partagée par courriel et par l’entremise de votre site web.
  3. Le contenu doit être engagé et respecter une certaine stratégie de communication. L’esthétique doit être conforme à votre image de marque et des valeurs de votre organisation. Encore une fois, vous pouvez vous référer au contenu de Starbucks ou de Redbull. Le contenu doit correspondre aux attentes de vos abonnés, afin de maintenir leur abonnement et leur intérêt.
  4. Éviter de partager trop de photos en même temps et à la même journée. Vous risquez d’encombrer le fil d’actualité de vos abonnés, ce qui pourrait mener à un  »unfollowing ».
  5. Utiliser des # pertinents relativement à ce que vous partagez. Ce # permettra aux abonnés de retrouver vos photos dans la section ‘’mots-clés’’ et engendrera les discussions. Un bon exemple réussi de l’utilisation du #? Le lendemain de l’ouragan Sandy, le #Sandy avait fait l’objet de 530 000 parutions en l’espace de quelques heures!
  6. Engagez le dialogue avec vos abonnés. Un  »j’aime » attire bien souvent un autre  »j’aime ». Ces mentions apparaissent sur les fils de vos abonnés, qui seront retransmis à leurs propres abonnés. Une double visibilité qui ne peut être de refus!
  7. Afin de voir qui consulte votre compte et qui parle de votre organisation, vous pouvez créer votre compte Statigr.am. Statigr.am est un outils de vigie gratuit, un peu à la manière de Tweetdeck.

Vous êtes convaincu? Je le serais également à votre place, Instagram fait désormais partie du top 3 des médias sociaux mondiaux. À vos marques, prêts. Instagrammez!

Cet article, publié dans Réflexions publiques, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour 1,2,3, Instagrammez!

  1. ariannefrechettedemers dit :

    Bonjour,
    J’ai bien aimé votre billet puisque je ne connaissais pas vraiment l’utilité d’Instagram mis à part l’utilisation de filtre pour modifier les images… Cependant, je voudrais relever que dans un autre billet du blogue, on affirme que Pinterest est la troisième plateforme sociale la plus utilisée, derrière Facebook et Twitter. Sans vouloir savoir laquelle des deux plateformes est la plus fréquentée, je me demande : laquelle est la plus utile et sur laquelle mon entreprise devrait être en premier ? Les deux médias sociaux sont des plateformes d’échange de photos, mais laquelle me permettra de rejoindre plus facilement mes publics ?

  2. lagabrielleleblanc dit :

    Merci de votre commentaire Ariane! Premièrement, il est difficile de répondre à votre question puisque je ne connais pas votre entreprise. L’utilisation d’un média social dépend de l’audience que votre entreprise recherche et de vos objectifs communicationnels. Alors je tâcherai de vous dire en quoi Instagram se différencie de Pinterest.

    Premièrement, la clientèle. Instagram attire les utilisateurs jeunes. Comme dit plus haut, 67% des utilisateurs ont moins de 34 ans. Pour Pinterest, ce sont davantages les femmes qui utilisent la plateforme.

    Deuxièmement, Pinterest est comme un  »moodboard » ou un musée virtuel. Il permet de mettre, comme sur un babillard, les photos qui vous intéressent. De manière générale, (Cela était encore plus vrai avant que Instagram soit disponible sur le Web.) le contenu sur Instagram provient de l’appareil photo de l’abonné. Sur Pinterest, la plupart des gens partagent des photos qui ne leur appartiennent pas. Pinterest pour sa part, permet de classer les images conservées par catégories. (Évènement, mode, inspirations, etc.) Le système d’indexation permet aux utilisateurs de partager sur des sujets communs et de dialoguer selon leurs affinités sociales.

    Je dirais que la majeure différence entre Pinterest et Instagram est qu’Instagram est une extension de l’image de votre entreprise, tandis que Pinterest sert à montrer ce que vous aimez et ce qui vous inspire. Pour avoir un Pinterest et qu’il y ait un attrait PR, il faut donc que le matériel que vous partagez intéressent les parties prenantes de votre organisation. Instagram permet de vous construire une image créative et de créer un contact personnalisé avec vos abonnés. Instagram permet un meilleur dialogue avec vos abonnés puisque le contenu est souvent personnel.

    Sur ce, je vous envoie quelques liens qui pourraient vous être utiles:
    http://www.business2community.com/pinterest/5-key-differences-between-pinterest-and-instagram-messaging-0291549
    http://mashable.com/2012/09/14/women-prefer-pinterest/
    http://www.prdaily.com/Main/Articles/10690.aspx

  3. Merci @Gabrielle pour le billet. J’ai appris beaucoup de choses que je ne savais pas et je saisis mieux la pertinence d’Instagram pour une entreprise.

    Selon moi, la grande différence entre Instagram et Pinterest, est qu’Instagram est une application mobile pour la prise de photos. Le chargé d’Instagram saisit dans l’immédiat des images qui « brand » ou améliore le « branding » de l’entreprise. L’aventure Instagram me semble basée sur l’excitation de produire des images rapidement et du partage immédiat. Le travail du chargé d’Instagram ressemblera donc à du photoreportage, non?

    L’application mobile de Pinterest permet de contempler les contenus du site. Elle ne permet pas de prendre des photos. Je vois davantage le chargé Pinterest de l’entreprise faisant de la curation web. Il rassemble de belles images pour en faire des tableaux thématiques. Les fonctions des deux sites sont hautement compatibles puisque les belles images d’Instagram enrichiront les tableaux de Pinterest.

    Toutefois, le réseau Tumblr ne devrait pas être écarté. L’application mobile permet de prendre des photos. De plus, les membres peuvent déposer leurs photos sur des blogues et les arranger en tableaux à la Pinterest. Effectivement, Tumblr n’a pas autant de membres que les autres réseaux sociaux, mais parfois il est avantageux d’occuper un terrain délaissé.

    • lagabrielleleblanc dit :

      Merci de ton commentaire Emmanuel.
      Je tiens à préciser qu’Instagram est désormais (Depuis ce novembre) disponible via le Web. Instagram, soucieux de répondre aux besoins de leur clientèle, permet maintenant de créer un compte via Internet.

      Selon les quelques recherches effectuées sur des sites de RP, j’ai eu l’impression que le  »branding » d’une marque ne devrait pas être trop poussé à l’extrême sur Pinterest et Instagram. Le but est davantage de créer un dialogue et une proximité avec votre clientèle/membres.

      Photoreportage? Je dirais que la portée d’Instragram est de donner un coup d’oeil inédit de la culture de votre entreprise, de prendre des clichés pris  »à l’envers du décor » et d’inspirer le mode de vie que vous voulez associez à votre produits et vos valeurs. Je ne crois pas que l’ultime but est de documenter. Un excellent exemple? Redbull publie des photos de gens pratiquant des sports extrêmes et Starbucks partage des photos de scène en période estivale, accompagnées de leurs breuvages. Le message derrière ces photos? Starbucks est complice de vos moments de détente entre amis. Instagram permet également certains concours promotionnels. J’ai remarqué en novembre qu’Ogilvy et Holt Renfrew avait créer une image qui disait que les X premières personnes qui partageaient la photo via leur compte allaient recevoir des certificats-cadeaux. Plus tôt cette année, Aldo avait fait un stunt également. La compagnie de chaussure promettait une paire de chaussure gratuite aux 50 premiers qui partageait une photo de chaussure Aldo avec le #Aldoshoes.

      Pour Tumblr, je conviens que la plateforme pourrait être utilisée. J’ai récemment vu que seulement 5% d’adultes possédaient un compte Tumblr. Et j’ai également lu dans un article du Vanity Fair que le jeune créateur de Tumblr a encore de la difficulté à rentabilliser l’application. Encore une fois, je rappelle que l’utilisation d’un média social doit correspondre aux besoins communicationnels d’une organisation, notamment par rapport à ses publics. Pour ma part, il n’y a pas beaucoup d’organisations ou d’entreprises que je connaisse qui soient présentes sur Tumblr, à part GQ. Je crois que la raison pour laquelle Tumblr est oublié, c’est qu’il est davantage comme un blog personnel. Le contenu de la majorité des blogs est du contenu  »rebloggué » et plusieurs communautés Tumblr sont axés sur la mode et le design. D’où pourquoi, j’imagine, GQ avait décidé d’utiliser le médium via leur tumblr  »GQ eye ». Donc, oui, occuper un terrain délaissé peut apparaitre comme une opportunité, mais pas à tout prix!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s