BOISCLAIR ABONDONNE LA PENSION À VIE

Image

Ce matin, dans un communiqué de presse à l’assemblée nationale, Pauline Marois annonçait qu’André Boisclair renonçait au poste de sous-ministre qu’on lui attribuait après que les indignations se firent entendre face à cet accord.

Le 7 novembre dernier, dans un communiqué de presse, le parti Québécois annonçait la nomination d’André Boisclair comme délégué général du Québec à New-York. Ce qui a été omis, était sa double nomination puisque la première ministre  lui a offert le poste de sous-ministre. Ce qui lui permet de bénéficier d’un salaire de plus de 171 000$ par année en plus d’une double pension vu son ex statut d’élu au parti Québécois et haut fonctionnaire. Cette information n’a pas plus été mentionnée lors du communiqué hebdomadaire des nominations du conseil des ministres.

Malaise

Jean-Francois Lisée, ministre des relations internationales soutenait que rien n’a été caché et que c’est avec transparence que cette décision avait été prise. Pourtant, François Gendron, vice-premier ministre a déclaré ne pas avoir été mise au courant de cette décision, ce qui a mis dans l’embarras M. Lisée qui a admis que cela aurait du être dans le communiqué.

Pauline Marois avait défendu la nouvelle position de M. Boisclair en soulignant ses expériences antécédentes, en plus des études à Harvard ainsi que son appui publique lors de sa nomination à la tête du PQ l’année dernière. De plus, étant consultant dans une firme, il a du sacrifier sa nouvelle clientèle lorsqu’il a accepté le poste à New-York. Alors c’était une façon de le compenser.

Verdict

C’est avec sagesse que Pauline Marois annonçait donc, ce matin que M. Boisclair renonçait à ce poste de fonctionnaire. Après en avoir discuté avec lui, hier, les deux en sont venus à la conclusion qu’il était préférable qu’il ne remplisse pas ses nouvelles fonctions. Dorénavant, la formation d’un comité de « trois sages » pour évaluer les candidatures aux postes de haut fonctionnaire sera mis en place. Malheureusement, son image a tout de même été ternie par ce mouvement indélicat. Les partis de l’opposition en ont profité pour critiquer ce geste. Françoise David a trouvé cela « indécent » d’offrir à son ami une pension à vie. De son coté, M. Legault note l’hypocrisie du gouvernement minoritaire. Ce qui est logique puisqu’on se souvient des nominations douteuses du parti libéral que Mme Marois dénonçait.

Au niveau relationnel, Madame Marois a fait ce qui été le mieux, soit rectifier cette erreur en voyant les dégâts s’amplifier. Cependant cela lui en fait une de plus dans son agenda de première ministre et perd de la crédibilité. D’ailleurs c’est une bonne chose qu’André Boisclair soit un proche, car il aurait pu refuser de renoncer à son poste puisque le tout avait été signé.

Aannonce à l’assemblée nationale de Pauline Marois:

http://tvanouvelles.ca/video/2015580418001/boisclair-renonce-a-son-poste-de-sous-ministre-point-de-presse-de-pauline-marois/

Publicités
Cet article, publié dans Travaux étudiants, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour BOISCLAIR ABONDONNE LA PENSION À VIE

  1. Au sujet de ce « Boisclairgate », Josée Legault a publié un très bon commentaire sur son blogue de l’Actualité, voici le lien 🙂

    http://www2.lactualite.com/josee-legault/2012/12/05/andre-boisclair-le-%C2%ABpost-it%C2%BB-de-lannee/

    La nomination de Boisclair est aussi un problème de crédibilité pour le gouvernement péquiste de Marois. Lorsque le PQ était dans l’opposition, il critiquait les nominations-récompenses du gouvernement Libéral. Maintenant au gouvernement, le PQ semble adopter les mêmes pratiques non éthiques qu’il critiquait.

    À l’annonce de la double nomination de Monsieur Boisclair, j’ai ressenti de l’envie. La délégation du Québec à New York est un office prestigieux auquel sont attachés de nombreux avantages en nature. Le délégué doit se « sacrifier » pour participer aux Galas, les vernissages et les premières pour mettre de l’avant la fine fleur du leadership québécois. C’est un gros « sacrifice » non?!?

    La fonction est aussi « prestigieuse » que celle du Lieutenant-Gouverneur, les responsabilités en plus. La liste est longue de personnalités publiques qui désireraient avoir l’honneur de remplir le « sacrifice » de Monsieur Boisclair. Il y a une longue liste de personnalités publiques et influentes dont le mérite est plus grand que celui Monsieur Boisclair.

    D’accord, je fais ici un petit jugement de valeur sur Monsieur Boisclair, mais toute crise d’image n’est-elle pas le fruit d’un mauvais jugement de valeur ?

    L’image positive allant de pair avec la confiance — la crédibilité —, je crois que les personnes éligibles aux postes de délégués devraient être des personnalités publiques.
    Par exemple, Barak Obama réfléchit à nommer la rédactrice du Vogue, Anna Wintour, au poste d’Ambassadrice à Londres.

    http://next.liberation.fr/mode/2012/12/05/anna-wintour-bientot-ambassadrice_865254

    D’accord, Anna Wintour a été une leveuse de fonds pour Obama durant la dernière campagne, mais elle n’est pas une ancienne politicienne comme Monsieur Boisclair. Remarquez, je ne sais pas si la personne est plus « compétente » pour ce poste stratégique que l’est Monsieur Boisclair.

    • azemwazna dit :

      Salut Emmanuel,
      Pour l’article de Madame Legault, je l’avais lu et trouvé très intéressant. D’ailleurs quand tu as parlé d’envie, c’est exactement ce que j’ai ressenti lorsque j’ai lu ce que son poste à New-York lui procurait ainsi que le poste de sous-ministre. Sans parler du salaire confortable, c’est une insulte à notre intelligence de nous leurrer avec « il a dû se sacrifier ».

      Je suis bien d’accord avec toi par rapport à la crédibilité. Pauline Marois ne voulait pas qu’on attaque son parti pour avoir manqué d’éthique. Comment explique t-elle que la décision a été prise sans avoir été annoncé? Comment est ce que cette information a-t-elle été omise lors des communiqués hebdomadaires du ministère? Comment est ce que M. Lisée, ministre de surcroit, annonce publiquement des nouvelles alors que ce n’est pas tout son parti qui est au courant?

      Ce n’est pas de l’éthique et l’image du PQ ne fait que ternir aux yeux des Québécois.

  2. Marie-Hélène dit :

    J’ai un peu de misère à comprendre quel est le problème de relations publiques que vous tentez de mettre à l’évidence. Je pense que l’aspect à soulever serait le faux pas du parti québécois. Lorsqu’une proposition de candidature se fait dans le domaine de la politique, il est très important de soulever tous les aspects qu’elle engendre de façon à prévenir ou plutôt limiter les réactions des partis d’opposition et de la population. Dans cette situation, même si le parti québécois n’a pas volontairement « caché » des informations concernant cette candidature, il aurait dû prévoir ce genre de sortie d’informations et s’assurer de trouver un plan assez efficace pour éviter ce qui est arrivé: le retrait de la nomination de M. Boisclair. Ceci étant dit, il est clair que la décision de Mme Pauline Marois et de M. André Boisclair fut la meilleure qu’ils aient pu choisir dans de telles circonstances.

    • azemwazna dit :

      L’information n’a pas été cachée, mais plutôt omise. Le salaire de sous-ministre et une double pension, c’est l’argent des contribuables. Comment est ce que madame Marois aurait pu être convaincu que cette nouvelle aurait été accueillie avec joie! Elle ne s’est pas préparée à cette réaction et malgré le fait qu’elle se soit rétracté, son image a tout de même été atteinte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s