La culture entourant la moustache

Movember12

Il y a plusieurs types de fondations qui sont mises en place pour supporter différentes causes. Nous pouvons constater que la popularité des fondations ne dépend pas nécessairement de l’importance des causes quelles soutiennent, mais plutôt de  la popularité quelles ont réussi à se bâtir grâce à un bon plan communicationnel. Ceci dit, on peut constater que le mois de novembre est associé à la fondation Movember, qui supporte le cancer de la prostate et le bien être psychologique des hommes. Toutefois, pendant que les canadiens se vouent au culte de la moustache, d’autres causes restent dans l’ombre. Novembre est aussi le mois dédié aux maladies inflammatoires de l’intestin, dont la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn, qui sont des maladies fréquentes pour lesquelles il n’existe pas de cure, ni de fondations ayant réussies à leur donner un attrait auprès du public.

La première campagne Movember a eu lieu en 2007 au Canada, et aujourd’hui, il se trouve à être le pays qui génère le plus de profits pour la cause. Malgré le caractère peu attrayant du cancer de la prostate, la fondation a réussi à se forger une image très forte par son caractère jeune et rassembleur qui promeut le fait d’avoir du «fun». D’ailleurs, sur le site internet de la fondation, la première valeur établit est le «fun», il est mentionné qu’ils «crées du fun». Ils incitent les hommes à se faire pousser la moustache tout au long du mois de novembre pour supporter la cause, et ils créent du «fun» par le caractère ludique qui se rapporte au fait de la porter.

La fondation crée aussi du «fun» en promouvant la création de «partys» et d’événements pour soutenir la cause. Une section complète du site est réservée à l’annonce de «Partys», et de «Gala Partés» qui sont organisés pour que les hommes qui participent à la cause puissent se pavaner avec leur moustache et courir la chance de gagner de nombreux prix dont ceux de la meilleure équipe, de la meilleure moustache, et ceux de la «Miss Movember» et de «Monsieur Movember». Le fait d’organiser des événements pour promouvoir la cause donne un caractère attrayant à celle-ci et contribue à rassembler les gens.

De plus, ceux qui portent la moustache sont  incités à s’inscrire en équipe sur le site de la fondation, pour que les personnes qui les supportent dans cette  initiative puissent leur faire des dons. Cette manière de procéder contribue également à rassembler les hommes sous la bannière de la moustache. Ceci dit, plusieurs groupes vont se créer une identité et vont organiser des événements pour s’autofinancer. On peut alors voir qu’un sentiment d’appartenance très fort uni ses équipes d’hommes, qui, année après année, essaient de se surpasser en amassant plus de fonds que l’année précédente.

Enfin, grâce à une stratégie communicationnelle forte, la fondation «Movember» a réussi à créer un réel engouement face à une maladie qui n’avait rien d’attrayant en soi.

Sources :

http://marieclaudeducas.com/2012/du-ruban-rose-a-movember-le-marketing-des-causes-ses-succes-et-ses-injustices/

http://www.theglobeandmail.com/life/health-and-fitness/movember-is-the-mustache-distracting-from-the-cause/article4351138/

Publicités
Cet article, publié dans Travaux étudiants, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s