Une leçon de cohérence signée Anik Jean

albumanikjean

C’est aujourd’hui, à Montréal, qu’a eu lieu le lancement de l’album Schizophrène de la chanteuse québécoise Anik Jean. La campagne promotionnelle entourant son quatrième opus a causé toute une controverse au mois de janvier dernier. L’auteure-compositrice-interprète a anonymement envoyé 150 lettres à caractère douteux à certains journalistes. Plus tard, à l’aide d’un communiqué de presse, elle a expliqué avoir eu recours à une telle campagne de promotion pour  « illustrer ce que peuvent ressentir les personnes victimes d’intimidation ».

Alors que les médias s’entendent pour dénoncer une telle démarche, je me permets d’être d’un autre avis. En plus de s’avérer bénéfique au niveau publicitaire (parlez-en en bien, parlez-en en mal…), cette campagne promotionnelle a su développer son image corporative.

anikjean2 twitter

Je m’inscris en faux contre l’idée que la campagne est un échec total au niveau des relations publiques. C’est que j’ose prêter une intention supplémentaire aux sorties médiatiques de la chanteuse. À mes yeux, Anik Jean joue la carte de la provocation pour en faire sa marque de fabrique.  Vraisemblablement, susciter la polémique est une stratégie qui lui permettra d’inscrire une image audacieuse dans l’imaginaire collectif québécois.

Force était de s’attendre aux remous qu’allait engendrer la campagne. D’ailleurs, l’artiste n’en est pas à ses premiers démêlés avec la presse. Attirer l’attention pour les mauvaises raisons est une démarche marketing, cela permet d’avoir droit à une grande couverture médiatique. C’est aussi ça, l’attitude rock and roll.

lettresd'anikjean

Je soupçonne qu’Anik Jean a agi de la sorte dans l’espoir de cultiver une personnalité de bad girl, une image corporative cohérente au fait que son nouvel album a une tonalité musicale très rock.

Là où le bât blesse, c’est que le thème qui a teinté sa campagne de promotion et inspiré son album s’est vu relayé au second plan. La cause de la schizophrénie semble sincèrement lui être chère. Pour redorer son image, une association avec  la Société québécoise de la schizophrénie s’avérerait judicieuse, en plus de lui donner une réputation de rockeuse au  cœur tendre.

Publicités
Cet article, publié dans Travaux étudiants, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Une leçon de cohérence signée Anik Jean

  1. bouchardjulie dit :

    Mme. Jean est déjà associée à la Société québécoise de la schizophrénie puisque son frère (maintenant décédé) souffrait de cette maladie. Oui effectivement une telle campagne a permis de faire parler de l’album, mais considérant le nombre de journalistes qui la boycottent depuis, le jeu n’en valait peut-être finalement pas la chandelle?

  2. mariongonzalezdurili dit :

    Merci pour cet article.

    Je suis assez d’accord avec le commentaire précédent. On se trouve en quelque sorte dans la « partie évaluation » de l’action d’Anik Jean. Pour attester du succès ou de la réussite de cette dernière il nous faut savoir quel était l’objectif de base? Etait-ce de faire parler de soi et de son album auquel cas cela semble réussit ou était-ce être porte-parole d’une cause (la schizophrénie) ce qui nécessite une certaine crédibilité… dans ce cas la, l’action menée apparaît plutôt comme un échec car l’image et la réputation de la chanteuse en ressortent plutôt ternis …

    Marion.

  3. chloegscn dit :

    Bon article dans son ensemble, par contre, ne trouvez vous pas qu’il est quelque peu désolant pour une artiste assez connue du public de devoir user de provocation semblable afin de pouvoir attirer l’attention sur son album? je trouve qu’un  »scandale » du genre à plus tendance à ridiculiser la cause qu’a attirer l’attention sur le problème (si tel en étais le but) car on doit noter que le but précis de cette campagne n’a pas été révélé.. Il me semble être une tactique de dernier recours, un appel à la reconnaissance comme si elle se trouvait si désespérée a faire parler d’elle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s