Sony et l’importance de comprendre ses publics

La femme aux quatre seins et l’explication de Sony

En novembre dernier a eu lieu l’annuelle Paris Game Week. Pour l’occasion, Sony a sorti une publicité pour la PS Vita sur laquelle on voit un torse de femme (sans tête puisque celle-ci dépasse de l’affiche) arborant 4 seins et le slogan « deux faces tactiles, deux fois plus de sensation ». Rapidement, la critique a fusé sur Twitter.

Image

Pour sa défense, Sony a spécifié que la publicité ne s’adressait qu’aux joueurs attendus lors de la Paris Game Week (des joueurs visiblement masculins selon Sony). L’entreprise a aussi dit préparer un communiqué pour s’excuser auprès des personnes qui auraient été choquées, mais à qui la publicité n’était pas adressée (source).

De plus en plus de gameuses

C’est une grave erreur de la part de Sony que de dire que les femmes n’étaient pas visées par cette publicité s’ils avaient pour but de rejoindre les consommateurs de jeux vidéos. Dans plusieurs pays, dont la France, les femmes sont de plus en plus amatrices de Jeux vidéos.

Par exemple, une recherche de Kantar Media TGI a démontré qu’en France, le pourcentage de joueuses augmente deux fois plus rapidement que celui des hommes (évolution de 44 % en 3 ans, contre 22 % chez les hommes). De plus, selon une étude de PopCap Games 52 % des Françaises ayant accès à l’Internet disent jouer à des jeux vidéos (source).

Visiblement, le public cible des consoles de Sony, soit les amateurs de jeux vidéos, ne cesse de changer avec le temps.

L’importance de suivre ses publics

Ainsi, la plus grande erreur de Sony aura été de ne pas faire de vigie de ses publics. Si dans le passé les jeux vidéos étaient surtout un passe-temps masculin, ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Faire un suivi constant de ses publics est primordial dans un domaine émergeant comme celui des jeux vidéos, mais aussi pour n’importe quelle organisation souhaitant éviter une erreur de jugement comme celle de Sony.

Heureusement, il existe plusieurs moyens pour le faire. On peut, entre autres :

  • Faire une vigie des médias sociaux et des blogues.
  • Faire des sondages auprès de la population pour savoir qui joue aux jeux vidéo.
  • Consulter les recherches faites par d’autres institutions (comme celle de Kantar Media TGI)
Cet article, publié dans Travaux étudiants, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Sony et l’importance de comprendre ses publics

  1. Shaanaze dit :

    Allo Camille, merci pour ton article! Je n’étais pas au courant que Sony avait sorti une telle pub. Je suis d’accord avec toi, le géant de l’électronique a bâclé sa recherche concernant la nature de ses publics. Par contre, même si ce dernier s’était avéré 100% masculin, il n’en reste pas moins que la pub semble être sexiste et de mauvais goût. Meilleure chance la prochaine fois, Sony!

    • Je suis d’accord que même avec un public seulement masculin, la pub reste de mauvais goût et ce ne sont pas que les femmes qui sont féministes. Reste que si la pub n’était apparue que pendant la Paris Game Week comme ce que voulait apparemment Sony (mais qui a été démenti puisqu’elle est apparue, entre autres, dans un dépliant de centre de ski: http://twitter.yfrog.com/z/mmch2tvj ) et que seul des hommes y étaient allés, je pense qu’il n’y aurait sûrement pas eu un aussi grand soulèvement sur Twitter.

  2. moliver01 dit :

    Bonjour Camille,

    Premièrement, je dois t’avouer avoir été un peu choquée par cette publicité. Je ne l’avais pas vue avant de lire ton article et j’ai un peu fait le saut en la voyant. Ce n’est pas tant l’image qui me frappe, mais le slogan qui vient avec qui rend le tout d’autant plus sexiste et inapproprié.

    Deuxièmement, je suis d’accord avec toi sur le fait que le public cible pour cette campagne a été très mal identifié. Une bonne identification du public cible est la chose la plus importante en relation publique et en publicité. Sans ça, notre campagne sera un échec. C’est à croire qu’il n’y a personne chez Sony qui a pris le temps de faire ses recherches ou tout simplement ils n’ont pas pris le temps de le faire. Dans tous les cas, ça donne un résultat bâclé ce qui est une grave erreur pour une organisation comme Sony.

    Mélissa

    • En effet, on dirait que Sony ne s’est fié qu’aux stéréotypes habituels des joueurs de jeux vidéos et qu’ils n’ont pas pris la peine de vérifier l’état réel des choses. C’est une énorme erreur car les stéréotypes représentent très rarement la réalité.

      Moi aussi, j’ai été écoeurée par cette publicité et le slogan en rajoute encore plus! heureusement, Sony s’est trompé sur un autre aspect: ce ne sont pas que les femmes qui ont été dégoutées. On risque donc, et je l’espère, de ne plus voir de publicité de ce genre de la part de Sony.

      Merci du commentaire 🙂
      Camille

  3. salexpierre dit :

    La leçon à retenir pour Sony n’est pas de suivre ses publics mais de respecter les femmes. Il s’agit d’une autre publicité paresseuse qui n’a rien trouvé de mieux que de mettre en avant – quelle originalité! – un corps de femme sans tête pour promouvoir un produit. Je ne crois pas que cette publicité aurait été plus acceptable si le marché des gameuses avait été inexistant ou en décroissance. Le pire, c’est que Sony assume son machisme en disant qu’ils ne voulaient pas choquer des personnes non visées par la pub ! Difficile à justifier à une époque où l’égalité est une question cruciale et où les femmes subissent encore des discriminations et des violences. Mais j’imagine que cela importe peu pour Sony et ses relationnistes : au moins, on parle d’eux. Vive les « citoyens » corporatifs ! Certains d’entre eux devraient réfléchir aux valeurs qu’ils véhiculent sous peine de perdre toute crédibilité.

    • On s’entend sur une chose: cette publicité est dégueulassement sexiste et le sera toujours. S’il n’y avait pas eu de gameuses, elle aurait été tout aussi dégueulasse et de mauvais goût. Toutefois je ne pense pas du tout qu’on en aurait entendu parlé sans les gameuses. Si les joueurs de jeux vidéos étaient tous, comme semble le penser Sony, des hommes hormonaux qui ne pensent qu’au sex, il n’y aurait sûrement pas eu de problème. Le vrai public de Sony, toutefois, est tout autre. Je crois donc qu’en plus de respecter les femmes (ce que tout le monde devrait faire, on s’entend), Sony devrait revoir ses publics et revenir au 21e siècle lorsqu’il en vient à la communication de ses messages.

      La triste réalité est que le sexisme est très présent dans le monde des geeks (dont dans les jeux vidéos) et qu’il n’y a pas beaucoup de personnes qui le condamne. Sony aurait donc très bien pu s’en tirer sans plainte.

      Je t’invite d’ailleurs à lire ce billet de Mar_Lard, une gameuse féministe française: http://cafaitgenre.org/2013/03/16/sexisme-chez-les-geeks-pourquoi-notre-communaute-est-malade-et-comment-y-remedier/ .
      Il s’agit d’un très long, mais très intéressant compte-rendu du sexisme dans les jeux vidéos et leur communauté.

      Camille 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s