Changement de cap pour Porter

Capture d’écran 2013-04-09 à 19.57.15

Le transporteur aérien torontois Porter serait sur le point d’acheter 30 avions CSeries à la multinationale montréalaise Bombardier, d’après ce que rapporte mardi le quotidien américain The Wall Street Journal.

Porter, qui n’utilise actuellement que des avions à turbopropulseurs de Bombardier, est connu pour ses vols régionaux d’affaires et ses prix très concurrentiels. Le transporteur torontois livre une vive concurrence à Air Canada et à West Jet en attirant une clientèle d’affaires et en offrant ses services directement de l’aéroport Billy Bishop, en plein coeur du centre-ville de Toronto. En annonçant l’achat de ces nouveaux appareils, Porter annonce clairement un changement dans le positionnement de son organisation.

«Porter a bâti son modèle sur le Dash 8 400. Il arrive au bout de sa pérennité et ne peut agir que dans un rayon de 500 miles. Si Porter veut se développer, il lui faut un nouveau type d’avion plus rapide et avec un plus grand rayon d’action.»
– Philippe Cauchi, analyste à Info-Aero
Capture d’écran 2013-04-09 à 19.57.48

Il est peu probable, voire impensable, que ces nouveaux appareils se retrouvent à l’aéroport Billy Bishop en raison de sa courte piste d’atterrissage et de l’interdiction des avions à réaction. Ces avions pourraient davantage desservir des destinations de l’aéroport Pearson de Toronto vers la Floride ou Calgary, par exemple.

À première vue, cette action de Porter semble légitime étant donné l’ampleur de ses concurrents. Par contre, est-ce que Porter risque de perdre sa personnalité d’entreprise? Est-ce un risque bien calculé de changer l’image du produit qu’il offre? Ce transporteur a bâti sa popularité grâce à ses prix concurrentiels et à son service de vol de courte durée. Il sera intéressant de voir de quelle manière il pourra tirer son épingle du jeu face à des géants du transport tel que Air Canada et West Jet. De plus, nous pourrons observer s’il voudra continuer à se positionner comme un transporteur de “courte distance”, ou s’il tentera une entrée en jeu comme nouveau géant dans le transport international.

Bref, les prochains jours les jours risquent d’être riches en informations concernant ce sujet.

À suivre…

http://affaires.lapresse.ca/economie/transports/201304/09/01-4638902-porter-serait-sur-le-point-dacheter-des-avions-cseries.php

Publicités
Cet article a été publié dans Travaux étudiants. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Changement de cap pour Porter

  1. pclavere dit :

    Les affaires de gros sous entraîne toujours des problèmes. Il faut que les relationnistes soient à l’affut de ce qu’il se passe dans ce domaine car leur sollicitation peut intervenir en tout temps. D’autant plus lorsque l’entreprise prend un nouveau virage dans sa stratégie globale.

    Un CEO n’a pas le temps dans ce genre de moment, à mon idée, pour traiter toutes les composantes et les conséquences de la décision qu’il a prise pour son organisation. On délègue ça au relationniste qui sera disponible à ce moment là.

    Cet exemple soulève à mon idée un point intéressant: les RP sont censées êtres une fonction de gestion; mais n’est-ce pas plutôt souvent de la gestion des conséquences à la place des responsables?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s