Jean-François « gros bras » Copé ou comment dire « merde »!

UMP_regional_elections_Paris_2010-01-21_n2_(cropped)

À première vue, un homme sympathique. Une bonne bouille, l’œil presque rieur: le parfait politique? Pas sûr.

Une affaire de « blé »

Petit historique d’abord. Au lendemain des élections présidentielles françaises en 2012, l’UMP (droite) implose. Deux visages sortent du lot, François Fillon et Jean-François Copé. Après des élections chaotique au sein du parti ce dernier en sort vainqueur. Il reste néanmoins critiqué et peu aimé des partisans « Fillonistes ». Suite à une fraude fiscale mise au grand jour d’un ministre de François Hollande, le Président de la République a fait passer une loi imposant au collège politique français de déclarer leur patrimoine afin d’en finir avec ce genre de pratique. Fillon s’y prête sans résistance, Copé n’est pas d’accord (http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/0202691927360-declarations-de-patrimoine-cope-rend-la-monnaie-de-sa-piece-a-fillon-556403.php).

La politique n’est plus ce qu’elle était

Depuis la campagne électorale de François Mitterrand en 1981, la politique a pris un nouveau tournant en France. Il ne s’agit plus uniquement de battre l’adversaire parce que le parti que l’on représente est en adéquation avec les besoins des français. Il faut l’écraser et faire des dégâts dans le camps adverse. La communication a été l’outil privilégié et a depuis pris une ampleur considérable sur la scène politique de l’hexagone. Comme l’explique ce documentaire produit par FranceTélévision: 

Dans cette optique, puisque les relations publiques sont une composante de ce grand tout que l’on appelle la communication, on pourrait analyser l’action de Monsieur Copé. Alors, bien ou pas bien?

Dire « merde » ou « faire de la merde »?

Un homme politique qui détruit son image ne fait jamais de vieux os (cf. Dominique Strauss-Kahn). Dans un parti scindé en deux, est-il judicieux de faire le caïd et de débiner le chef spirituel de la moitié des partisans?

« Jean-François Copé s’agace de l’attitude de ses camarades qui ont dévoilé leur patrimoine. Selon lui, ils se sont laissé abuser par la manœuvre de diversion des socialistes : « Alors que le PS est dans une nasse, on est en train de leur offrir une porte de sortie… » (http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/04/09/la-publication-du-patrimoine-ne-fait-pas-l-unanimite-dans-tous-les-partis_3156579_823448.html)

Ne pas être en accord avec une loi passée par l’opposition est sûrement une bonne chose pour l’image d’un clan politique, mais critiquer par la même occasion le vouloir d’une partie des siens n’est peut être pas préférable. Dans un monde politique régi par la communication, il est certain que cette attaque ne restera pas sans réponse. Les « Fillonsistes » feront payer cette atteinte. Trois suites s’offrent alors à nos éventuelles spéculations:

  • Copé sera l’objet des foudres de l’UMP, et risque de perdre à jamais la faible confiance d’une partie des partisans et la crédibilité qu’il tente désespérément d’acquérir auprès de ces derniers.
  • À plus long terme, si le clan opposé profite de cet écart pour l’enfoncer et détruire le plus possible son image de président du parti, alors son avenir politique peut-être compromis.
  • Miracle et tous les UMPistes se rangent derrière lui pour saluer sa bravoure et ses chargés de communication et ses relationnistes en feront un héros du parti.

Malheureusement pour Monsieur Copé, les miracles ne sont pas monnaie courante dans ce milieu.

Enfin, si il n’y avait que l’UMP concerné… Mais le PS (Parti Socialiste) est enclin à être confronté au même « embêtement ».

Publicités
Cet article a été publié dans Travaux étudiants. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s