Première embûche sur la route de la prochaine Xbox

04246386-photo-xbox360logo

Dans le monde du jeu vidéo, un conflit fait rage depuis les première années de ce siècle. Sony et Microsoft combattent – par consoles interposées – pour la suprématie mondiale de leurs produits. Ainsi, PlayStation (Sony) et Xbox (Microsoft) se partagent les rayons depuis 2001.

Loin de la PlayStation 2  (2000) et de la première version de la Xbox ( 2001); et alors que l’ère de la PlayStation 3 (2006)/Xbox 360 (2005) touche à sa fin, les regards se portent sur l’avenir des deux franchises: la PlayStation 4 et la Xbox 3 (nom provisoire). L’heure n’est donc pas aux erreurs; et pourtant Xbox vient peut être d’en commettre une décisive.

Les rumeurs non contrôlées…

Le 5 mars dernier, le site francophone le plus consulté en la matière, jeuxvideo.com, relayait une information capitale à propos de la future plate-forme de Microsoft. La console ne serait pas utilisable sans une connexion internet permanente (http://www.jeuxvideo.com/news/2013/00064906-xbox-3-et-connexion-permanente-la-grogne-monte.htm). Bien qu’il ne s’agissait ce jour-ci que d’une rumeur, les commentaires des internautes n’y sont pas allés par quatre chemins pour exprimer leur ressenti.

« Microsoft se tirent des balles dans le pied. Ils vont faire un bide sur la prochaine génération. » ou d’une manière plus directe: « Sans déconner, si c’est la vérité qu’ils aillent voir ailleurs si on y est! »

À ce moment là on peut se dire que la crédibilité d’une aussi grosse institution ne peut être ébranlée uniquement par des rumeurs. Problème: dans un marché autant concurrentiel, faut-il prendre le risque? Il est clair que Sony ne se risquera pas à prendre la défense de son pire ennemi.

… non démenties.

À la différence du concurrent japonais, Microsoft n’a pas encore présenté sa prochaine console de salon. Comme le souligne jeuxvideo.com, les rumeurs fusent toujours peu avant la présentation d’un nouveau produit de l’industrie vidéoludique (http://www.jeuxvideo.com/news/2013/00064936-un-foule-de-rumeurs-sur-l-avenir-de-la-xbox.htm). On pourrait s’autoriser à dire que pour un produit « banal » les conséquences seront parables à moyen-long terme. Dans le cas de la Xbox 3, c’est peut-être le pronostic vital de la franchise qui est engagé si on autorise indéfiniment les langues à se délier. D’un point de vue de relations publiques le danger semble présent. En admettant que les relations publiques suivent un schéma analogue à celui-ci dans le cas que nous traitons:

Untitled

 

Les sites spécialisés ont relayés des rumeurs, en accord avec leur devoir d’information. Seulement ces sites représentent les influenceurs auprès de la cible qui s’est prise au jeu des spéculations et qui en a tirer une opinion alors que le produit n’a pas été révélé. Cela ne créera-t-il pas une action de relations publiques (la présentation de la console, par exemple) biaisée par une opinion déjà formée? Comment Microsoft pourra y pallier sans risquer ses parts de marché?

 

La réponse pourrait-être donnée le 21 mai 2013 lors d’un évènement de présentation organisé par Microsoft. Mais encore fois, c’est une rumeur…

Publicités
Cet article a été publié dans Travaux étudiants. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Première embûche sur la route de la prochaine Xbox

  1. philcollerette dit :

    Que reprochait-on le plus à la dernière console de Microsoft ? Le fait qu’on doit payer pour jouir de l’expérience de jeu en ligne. Le géant de la technologie n’a donc rien appris ? Une organisation se doit d’écouter ses publiques et de réagir à leurs interventions. Sony nous a montré qu’il était possible d’offrir une console permettant le jeu en ligne de façon tout à fait gratuite avec le Playstation3. En tant que consommateur de jeu vidéo, on se pose la question suivante : Pourquoi choisirais-je l’organisation qui m’impose de payer l’expérience de jeu en ligne? Selon moi, c’est se tirer dans le pied.
    Malheureusement, Microsoft s’attire toujours des commentaires négatifs quant à leurs choix en matière de console.

  2. Bonjour,

    D’une part, je pense que l’idée de Microsoft de faire une console qui ne se joue qu’avec une connexion internet est en effet se tirer dans le pied. Plusieurs de leurs clients veulent pouvoir jouer sans frais supplémentaire et je crois que ça risque d’attirer encore plus de colère si cette idée se concrétise.

    D’autre part, je comprends qu’ils veuillent mettre l’accent sur leur réseau en ligne puisque celui-ci est jusqu’à présent sans faille. Oui, Sony a prouvé qu’il est possible d’offrir un réseau gratuit, mais ai-je besoin de nommer tous les problèmes qu’ils ont eu avec ce réseau? Piratage de données privées, arrêt du service, etc.

    Je pense donc qu’au contraire, dans la guerre Sony-Microsoft, le réseau en ligne du Xbox est une des forces de cette console et un aspect que plusieurs consommataires apprécient. Il semble donc normal qu’ils mettent l’accent sur cette force.

    Camille

    PS: On peut noter aussi que 2005 et 2006, ça fait longtemps. Qu’ils les sortent ces nouvelles consoles! 😛

  3. pclavere dit :

    C’est certes une force, mais l’accessibilité est une faiblesse que Sony exploite, malgré que le PSN soit un peu moins performant.

    D’un autre point de vue, Sony est aussi plus convaincant et inventif lors de ses keynotes. Microsoft, comme pour tous ses produits restent très peu original et marque moins les esprit lors de ses conférences.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s