« To Tweet, or not to Tweet »

 

tweet   help twitter

L’avènement des médias sociaux a amené son lot de bouleversements face aux relations publiques dites traditionnelles et ce, surtout avec les personnalités publiques. En effet, celles-ci étaient habituées de faire gérer leur image par toute une équipe de professionnels qui s’affairaient à maintenir la bonne réputation de leurs clients. Formés pour réagir aux bons moments, promouvoir une certaine image ou étouffer un scandale de façon efficace, les vedettes n’avaient pas vraiment leur mot à dire puisque tout était fait à leur place.

 

L’arrivée des réseaux sociaux, Twitter plus particulièrement, est venue chambouler une façon de faire qui durait déjà depuis de nombreuses années. Les personnalités connues avaient maintenant accès à une plate-forme de choix afin d’y livrer leurs opinions et états d’âme à leur guise. Créant ainsi une plus grande proximité vis-à-vis leurs admirateurs, élément étant d’ailleurs fort apprécié de plusieurs personnalités, cette nouvelle « liberté » avait aussi son lot de points négatifs. Ceux qui n’ont pas su se servir adéquatement de ce nouvel outil en ont payé le prix.

 

Alors que plusieurs célébrités laissent la gestion de leur compte Twitter aux bons soins de leur équipe RP, certains ont bondi sur l’occasion de pouvoir s’exprimer comme bon leur semble, ce qui créa son lot de situations embarrassantes nuisant considérablement aux carrières de ces mêmes personnalités.

Ashton Kutcher   Journal Ashton

 

Prenons en exemple le cas de l’acteur américain Ashton Kutcher. Suivi par plus de huit millions d’abonnés, il était une des personnalités connues utilisant le plus son compte Twitter. Ignorant que l’entraîneur de football de l’Université de Penn State aux États-Unis Joe Paterno (« JoePa ») âgé de 84 ans avait été congédié de son poste suite à un scandale de pédophilie, Kutcher avait « Tweeté » ceci : « Comment pouvez-vous virer JoePa? […] C’est vraiment de mauvais goût. » Ignorant les raisons de son licenciement, Ashton Kutcher s’était attiré les foudres de millions d’américains. Il avait par la suite justifié son commentaire en disant qu’il croyait que JoePa avait été congédié en raison de son âge. Il avait par la suite déclaré, toujours via Twitter : « À partir de maintenant j’arrête de tweeter, jusqu’à ce que je trouve un moyen de gérer convenablement ce fil. Je me sens minable après ce que j’ai fait, ça n’arrivera plus. Ce compte Twitter est clairement devenu trop gros pour être géré par une seule personne. » Depuis ce temps, le compte de M. Kutcher est géré entièrement par sa compagnie de production, Katalyst Media.

 

Les cas du genre sont multiples et se trouvent par dizaines sur le web. Ce genre de bévue aurait clairement pu être évitée si ses relationnistes avaient géré son compte Twitter. Ashton Kutcher s’est permis un commentaire sur une situation dont il ignorait les principaux faits, ce qu’il a payé cher par la suite. Est-ce que tous les comptes Twitter d’artistes devraient être gérés par leur équipe RP? Est-ce bon de donner la parole aux vedettes directement alors que leur carrière est basée principalement sur leur image et que celle-ci peut être ternie en quelques secondes? La proximité avec les admirateurs, c’est bien, mais le filet de sûreté n’est pas très solide. Laissons donc aux RP le soin de faire ce pour quoi ils ont été formés!

 

Publicités
Cet article a été publié dans Travaux étudiants. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour « To Tweet, or not to Tweet »

  1. lealex21 dit :

    Bonjour,

    Billet très intéressant qui nous rappel un des problèmes les plus important d’internet et des médias sociaux. Puisque tout le monde peut s’improviser journalistes ou commentateur d’actualités, on est souvent mis en face d’informations fausses, mal comprises et mal relayées, et parfois des avis complètement à côté de la plaque.

    Pour ce qui est du rôle des RP dans la gestion de l’image de célébrités tu as surement raisons bien que je trouve que cela rende la personnalité encore plus inatteignables. Nous issons nos star aux niveaux de Dieux vivants et j’aimais justement cette possibilité de pouvoir créer un contact plus « réel » par le biais des média sociaux.

    Mais je comprends que des personnes sur qui reposent tant d’investissements, et employés ne devrait pas pouvoir se permettre de dire des horreurs de façon public.

    Se pose la question, faut il banir la dimension humaine et spontanée ( parfois maladroite) de nos icônes au profit d’une communication mieux maitrisée et plus lisse? Qu’est ce que ça en dirt sur le statut de la star ? Personne ou produit ?

  2. JulieRou dit :

    Bonjour Julie,
    Ton billet est très intéressant. Comme nous pouvons le lire dans le commentaire précédent, il est vrai que cela représente un problème important causé par les médias sociaux.
    Je crois que pour un artiste, il est important que les messages et opinions qu’il véhicule soient empreints de respect et de délicatesse. Il faut faire attention à ce que l’on dit concernant certains sujets délicats. C’est pourquoi les relationnistes peuvent être de bons alliés; ils s’assurent que tout ce qui est dit n’aura pas d’impacts négatifs. Toutefois, la proximité des personnalités connues avec leur public en est inévitablement affectée. L’idéal serait peut-être que la personnalité en question travaille de pair avec ses relationnistes, pour conserver la proximité avec ses fans, tout en s’assurant d’évaluer l’impact de chacun des commentaires et opinions qui sont partagés publiquement. Cette stratégie demande un peu plus de temps à chacune des parties, mais pourrait éviter beaucoup d’ennuis!
    Julie Rouleau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s