L’anonymat de la sélection

GÉMEAUX

Voici les questions que se posent certains producteurs à chaque année avant de s’inscrire aux Gémeaux.

  • Comment fonctionne l’organisation ?
  • Qui vote pour les gagnants ?
  • Quel est le processus de votation ?
  • Manque-t-il de transparence dans la sélection des émissions ?
  • Pourquoi est-il si dispendieux d’inscrire une émission à la sélection ?

Le gala des prix Gémeaux, présenté fin septembre sur les ondes de Radio-Canada, s’intéresse aux productions télévisuelles québécoises. Orchestré par la division francophone de l’ACCT (Association canadienne du cinéma et de la télévision), c’est le seul gala qui donne des trophées aux artistes et artisans de la télévision québécoise par le vote de leurs pairs.

Le conflit

Le conflit entre certains producteurs et l’ACCT ne date pas de hier. En effet, depuis 2005, Fabienne Larouche, auteure et productrice, n’inscrit pas ces œuvres à la sélection. Julie Snyder et les Productions J non plus. Ce qui est reproché à l’ACCT est la manière dont le vote se produit.

Hugo Dumas, chroniqueur à La Presse, résume la position des producteurs qui boycottent : «L’an dernier, l’auteur Serge Boucher, qui a pondu la meilleure série de l’année (Apparences), a été stupidement écarté des finalistes du meilleur texte dramatique par un comité de sélection anonyme. Quelqu’un dans ce petit groupe secret ne le blairait visiblement pas et le nom de Serge Boucher a été bêtement rayé. Comme ça, sans que personne ne justifie publiquement pourquoi.» (http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/hugo-dumas/201303/17/01-4631857-pas-de-gemeaux-a-lietteville.php).

UNITÉ9

Contourner le problème

Je crois qu’avec le prix du public, l’ACCT tente de contourner le réel problème des prix Gémeaux. Par exemple, cette année, les comédiennes de Unité 9, téléroman produit par Fabienne Larouche, ont remporté le trophée du public à défaut d’être inscrit dans la sélection officielle.

Bref, le public n’a pu être outré de l’absence du téléroman dans les catégories officielles, vu que l’ACCT a prévu le mécontentement avec le prix du public.

Je crois donc que l’absence de certaines émissions mine la crédibilité de l’ACCT, mais ce n’est pas encore assez important pour compromettre la vie des Gémeaux.

Pour en savoir plus sur le processus de sélections : http://www.acct.ca/accueil.html.

Publicités
Cet article, publié dans Travaux étudiants, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour L’anonymat de la sélection

  1. Je trouve déplorable que des gens avec du talent, qui aime leur travail, se voit privés d’être récompensés. De plus, avec les questions énumérées ci-dessus, il est clair que plusieurs producteurs ne savent pas comment le processus de décision du Gala des Prix Gémeaux fonctionne. Il serait bien que chaque personne oeuvrant dans cette industrie, s’informe ou soit mise au courant du processus avant de s’inscrire. Personnellement, je crois que le fait que les producteurs doivent s’inscrire au Gala pour tenter de gagner n’est pas une façon de faire. Lorsqu’un prix est gagné, c’est parce qu’il est mérité et non parce que la personne s’est inscrite dans l’espoir de le remporter.

    • gabriellelapicerella dit :

      Je suis totalement d’accord.
      Le fonctionnement de l’ACCT et de la remise de prix se fait par présélection, la mise en nomination et le vote final.
      Par contre, d’autres remises de prix, ne nécessitent pas l’inscription des émissions par les producteurs et elles sont automatiquement dans la course lorsque les critères d’admissibilité sont respectés.
      Le mérite devrait être le seul critère.

  2. laurenceyanakis dit :

    Aucun système n’est parfait et pour une néophyte de mon genre, il est bien difficile de décréter qui, de l’ACCT ou des producteurs, est à blâmer pour le gâchis auquel nous assistons années après années.
    Cependant, j’ai toujours eu l’impression que l’absence volontaire de Fabienne Larouche est au final un exercice d’auto-promotion… ou plutôt devrais-je dire de promotion de ses productions télévisuelles. En effet, à chaque année, on ne nous parle pas du mode de scrutin désuet et injuste, mais des grands absents.
    Visiblement, l’ACCT aurait tout intérêt à revoir ses façons de faire car il en va à mon sens de la pérennité de cette institution. Un audit de relations publiques serait à considérer, car un sérieux coup de barre est nécessaire afin de redorer son image! Voir la couverture de son gala éclipsée par la médiatisation autour des absents, c’est le comble!
    Mais quoiqu’il advienne, les émissions de mesdames Larouche et Snyder continueront de ravir la faveur du public et de caracoler au sommet des cotes d’écoute. Ces dames sont de fines stratèges!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s