Démissionner sur les réseaux sociaux. Pourquoi pas ?

Dernièrement, en parcourant le web, j’ai pu visionner une vidéo virale qui m’a réellement étonnée.

C’est le 28 septembre dernier qu’une femme de 25 ans, Marina Shifrin a offert sa démission à son patron en dansant sur une vidéo YouTube. Dans cette vidéo, nous pouvons voir la jeune femme, ancienne employée de Next Media Animation, une entreprise tawaïnaise, danser sur la chanson de Kenny West, Gone « parti ». Au bas de la vidéo, des sous-titres expliquent les raisons de son départ, en autre, la privation de sa vie personnelle et son manque d’énergie depuis ces deux dernières années de bons et de loyaux services au sein de cette entreprise. Il est 4 h 30 du matin lors de la confection de cette vidéo où Marina Shifrin quitte officiellement le poste qu’elle occupait.

Une réponse peu ordinaire

En réponse à cette démission, l’ancien patron de Marina Shifrin, lui a également offert une vidéo représentant son équipe et lui-même dansant dans les mêmes endroits que l’ex-employée et sur la même chanson. En sous-titres, il énonce le fait qu’ils ont une piscine et un sauna sur le toit et qu’ils mangent à leur bureau, car il n’y a pas de restaurant aux alentours. En final, il souhaite tous ses vœux de réussite à Marina Shifrin et termine par ce sous-titre : WE’RE HIRING! « Nous recrutons! »

 

Marina Shifrin VS Next Media Animation

En général, les internautes ont beaucoup apprécié la vidéo de Marina Shifrin, ils l’a qualifie de drôle, de créative et trouvent que la jeune femme danse bien. Par contre, ils considèrent la vidéo de son patron peu créative et comportant de mauvais arguments. Je suis en total accord avec ces propos. Pour une réplique qui « punch », usez d’un peu plus de créativité!

Et les relations publiques dans tout ça!

Selon moi, Marina Shifrin a démontré une belle image d’elle-même. En effet, sa vidéo a été visionnée plus de 11 millions de fois en seulement quelques jours. C’est un véritable «buzz» sur Internet. Suite à cette prestation, Shifrin a été invité au talk-show de la célèbre chanteuse et actrice américaine Queen Latifah. À sa plus grande surprise, elle s’est fait offrir un emploi par l’animatrice du talk-show. « Je pourrais te créer un poste si ça t’intéresse […] je suis la patronne, et les patrons peuvent embaucher à leur gré. »

 

De plus, lors d’une entrevue donnée au Huffington Post américain, Shifrin a expliqué que les conditions de travail à Taïwan étaient très différentes que celles aux États-Unis. Elle n’avait pas de pause pour manger et son patron modifiait constamment ses horaires.  Elle ajoute également ne jamais avoir nommé l’entreprise ni même le nom de son patron dans la vidéo et ajoute que sa façon de danser ne pouvait pas être prise au sérieux. Personnellement, je lève deux beaux « thumbs up » à Marina Shifrin pour son audace et l’image qu’elle a créée d’elle-même. Plusieurs opportunités s’offriront à elle dans le futur grâce à cette vidéo. Contrairement à Next Media Animation qui aurait probablement dû écouter les conseils d’un relationniste avant de se lancer dans un tel projet.

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Travaux étudiants. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Démissionner sur les réseaux sociaux. Pourquoi pas ?

  1. Toute cette histoire a ceci d’intéressant qu’elle est la plus formidable illustration à ce jour de la relation maladive entre certains citoyens et les réseaux sociaux, relation fondée sur la prémisse que pour être quelqu’un, pour exister aujourd’hui, il faut être « public ». Personnellement, je trouve ça pathétique. Comme on le dit en anglais, get a life…

  2. myriamlarabie dit :

    J’ai tendance à être d’accord avec Matthieu. On parle beaucoup de la redéfinition de la ligne entre l’espace public et l’espace privé. En voici un parfait exemple. Je suis peut-être un peu « old school », mais démissionner ne concerne que l’employé et la compagnie.Pas plus que le processus d’embauche d’entre entreprise devrait être publiée sur les réseaux sociaux.

    À mon sens, les deux parties concernées ont agit avec peu de maturité, dans le but exclusif de se faire voir. J’ai l’impression que j’ai assisté ici à un combat entre New Media Animation v. Marina Shifrin pour savoir qui allait « gagner ». Démissionner ou renvoyer un employer n’a rien d’un compétition. Il ne s’agit pas de gagner. Et si hypothétiquement des points étaient attribués, la qualité du montage, du choix de la chanson et de la technique chorégraphique ne feraient pas partie de la grille d’évaluation. Lorsque j’ai vu cet billet, j’ai immédiatement pensé à une histoire semblable, dont la vidéo a été posté sur youtube (je ne retrouve pas la vidéo originale): http://www.youtube.com/watch?v=B9G5_wULwYI. Ce vidéo était par contre une blague mise sur pieds par une agence spécialisée en vidéos virales orchestrées à 100%

    Enfin, même si le tout était créatif, c’était également puéril. Tu n’aimes pas ton employeur? D’accord. Mais c’est possible de démissionner avec beaucoup de classe sans passer par les réseaux sociaux…

  3. bourquecaroline dit :

    Je pense aussi que Queen Latifah fait elle-même un gros coup de relations publiques en proposant une job à cette jeune femme un peu victimisée et qui avait fait parler plus de 11 millions d’internautes. En proposant un poste, l’animatrice entretient l’image de la bonne madame gentille et compatissante qui donne au prochain. Mon dieu que nous l’aimons cette Queen Latifah!

  4. mecantin1989 dit :

    Bonjour Matthieu et Myriam, je suis d’accord avec vous lorsque vous mentionnez que cette vidéo a été conçue dans le but ultime de se faire voir. Par contre, je ne suis pas tout à fait d’accord avec le fait que Marina Shifrin a fait cela pour «exister». Étant journaliste et travaillant pour une compagnie qui désire avoir le plus de «vues» possible, elle désirait pouvoir parler de vrais sujets et usée de créativité. Ironiquement, avec cette vidéo, elle a accumulée plus de 11 millions de vues en seulement quelques jours…ce que son patron lui demandait depuis deux ans. Personnellement, je crois que le principal but de cette vidéo était de prouver qu’il est possible de faire plusieurs vues tout en usant de créativité.

    Myriam, tu as raison lorsque tu dis qu’une démission ne concerne que l’employeur et l’employé. Par contre, dans la vidéo «I Quit», jamais le nom de l’entreprise ou même du patron n’a été divulgué. Je crois que la raison pour laquelle nous avons pu connaître de quelle entreprise il s’agissait est la réplique fait par le patron de la compagnie. Le fait que la vidéo soit devenue un véritable buzz sur internet y est possiblement aussi pour quelques chose.

    Selon moi, ce qui est le plus médiocre dans cette histoire c’est la vidéo réplique fait par le patron et les autres employés de chez NMA. Répondre à la vidéo de Marina Shifrin par une vidéo clone est pathétique. Bien qu’humoristique, elle ne démontre aucune créativité et mérite d’être critiquée.

    Aujourd’hui les médias sociaux sont tellement omniprésents qu’une démission sur Internet n’est qu’une histoire parmi tant d’autres. C’est avec ce genre de buzz Internet que nous réalisons que tout le monde peut être média s’il le désire.

    Caroline, je n’avais pas pensé à cela lors de l’écriture de mon billet, mais en effet Queen Latifah a peut-être fait un coup de relations publiques avec cette proposition. Eh oui! Nous l’aimons cette Queen Latifah!!

    Enfin, merci à vous pour vos commentaires, ils sont constructifs.

  5. joellepayette4 dit :

    Je suis totalement d’accord avec ton point de vue mecantin1989. Le vidéo-réponse de New Media Animation fait une tâche sur la réputation de l’entreprise et devrait être critiquée pour son manque de maturité et de créativité! Celle de Marina m’a plu. J’ai souri en la visionnant, et tant mieux pour elle si elle a accumulé 11 millions de vues sur Internet. Elle le méritait. C’était quand même très audacieux et original de sa part.

    Je ne suis pas d’accord avec le commentaire de Mathieu « get a life ». Il y aurait eu une différence majeure si Marina Shifrin aurait mentionné le nom de l’entreprise ainsi que le nom de son patron. Je trouve le fait qu’elle garde tout dans l’anonymat fait preuve de maturité et passe le message d’une démission créative d’une employée qui a en assez. Elle voulait s’assurer que son patron voit la vidéo et c’est réussit. En effet, le patron de New Media Animation est retourné joué à la marelle avec son équipe tandis que Marina entre enfin dans la cour des grands pour un meilleur futur!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s