Affaire Benoît Roberge : La pointe de l’iceberg?

http://www.youtube.com/watch?v=TatMfXi9BX4

L’arrestation de Benoît Roberge ancien enquêteur vedette du SPVM a eu l’effet d’une véritable bombe durant la dernière semaine.  C’est le sujet de conversation à la pause café au bureau, dans les médias écrits, électroniques et sociaux.  Pour moi ce n’est que la pointe de l’iceberg ; pensons simplement à l’image déjà fragile de la police en ce qui concerne la brutalité policière lors du printemps étudiant, ou même, il y a trente ans, à l’Affaire Marchessault. Un ancien cadre du spvm qui avait été pris à voler des stupéfiants à même les coffres de l’escouade des narcotiques.

Pas surprenant que la population éprouve certains doutes envers ses dirigeants pensons à l’ancienne administration Vaillancourt à Laval ou Tremblay à Montréal, suivie de la venue de Michael Applebaum  M.  «Je ne suis pas achetable». Histoires du passé? Parlons de la PRÉSENTE course à la mairie.

C’est pourquoi je crois que le cas de Benoît Roberge n’est  qu’un exemple anodin d’un malaise qui perdure depuis que la notion de gouvernement existe. Notons que le métier de relationniste est plus important que jamais. Les entrepreneurs en pompes funèbre seront toujours prospères; nous mourrons tous. De même que le relationniste sera toujours nécessaire; il y aura toujours de la corruption.

Toutefois, des gens responsables et intègres  seront toujours présents en politique dans le but de   servir  et protéger les intérêts de la population. Ex : ce sont des policiers responsables et intègres qui ont démasqué Benoît Roberge.

Il est à constater que cela prendra beaucoup plus qu’un expert en relations publiques pour redorer l’image de nos Institutions Publiques.

Cet article, publié dans Travaux étudiants, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Affaire Benoît Roberge : La pointe de l’iceberg?

  1. Manon dit :

    Je crois que le cas de l’agent Roberge risque d’en faire sortir quelques-uns, car il n’est probablement pas le seul à faire ce genre de magouille dans le SPVM. Ceci n’est qu’une hypothèse, mais je ne serais pas surprise avec tout ce qui est ressorti durant la dernière année. Je crois que le mieux pour les institutions publiques maintenant est de faire preuve de transparence et sanctionner les personnes responsables. Il est temps que Montréal fasse peau neuve.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s