Le Saint-Siège change de tactique

Certains voyaient dans l’élection de Benoît XVI à la tête de l’Église Catholique en 2005 comme le début d’une ère de changements pour l’institution, autant sur le plan idéologique que communicationnel. Quelle ne fût pas leur déception lorsque le nouveau résident du palais apostolique se révéla au moins aussi conservateur que son prédécesseur Jean-Paul II. Loin de préparer l’Église à son entrée dans le 21esiècle et à revoir sa vision du monde, Benoît s’enfarge dans les fleurs du tapis de la Basilique St-Pierre et évite de parler de sujets controversés.

Bulles papales en 140 caractères

C’est pourtant Benoît XVI qui inaugurera la plus grande révolution dans la propagation de la Bonne Parole depuis Gutenberg : le compte Twitter @Pontifex. Était-ce dû à l’inspiration divine ou encore une suggestion de son équipe de relations publiques? L’Histoire ne l’a pas retenu mais ainsi s’amorçait l’évangélisation 2.0.

Groupe François 1er – le vrai changement pour le Vatican

Février 2013 : le monde est pris de court par la démission surprise de Benoît XVI. Il faut trouver un remplaçant. C’est finalement Jorge Mario Bergoglio, qui deviendra François 1er, qui remporte la télé-réalité la plus suivie de l’année. Après avoir tenté en vain de d’adapter le monde à son message, le nouveau souverain pontif semble vouloir adapter l’Église au monde moderne.

Homosexuels, athées et autres ennemis héréditaires : bienvenue

François aime tout le monde (comme Jésus dirons certains) : les homosexuels, les athées, les autres confessions religieuses… D’ailleurs, un imam américain le décrivait récemment comme l’idéal du leader religieux. Non seulement les positions de François 1e tranchent nettement avec celles des anciens présidents de l’organisation, son attitude générale surprends aussi. Après tout, il évolue dans un monde post-récession où la richesse ostentatoire est plus que jamais mal perçue. Les parts de marché de l’Église n’augmentent que dans des pays en voie de développement. Bergolio a toujours été un homme du peuple dans son Argentine natale : c’est donc en simple robe blanche et sans bijoux qu’il aborde les fidèles.

La forme et le fond

L’héritier de Saint-Pierre se présente humblement, parle à ses fidèles d’égal à égal, explique avec candeur sa vision personnelle de la religion, prends même un selfie avec des ados! Toutefois, les papes se succèdent mais ne se ressemblent pas. Est-ce que son successeur continuera dans la même direction? Est-ce que l’Église Catholique est prête pour les réformes en profondeurs qui, aux dires de plusieurs, sont plus que nécessaires? Il n’est pas facile de changer la mentalité d’une organisation plus que millénaire : vous n’avez qu’à sortir votre Ouija et demander à Paul IV

Cet article a été publié dans Travaux étudiants. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s