Malala Inc: une campagne à double tranchant?

Malala Yousafzai

Octobre dernier (plus précisément le 9 octobre 2012), je me souviens de cette histoire qui parlait de la tentative d’assassinat de Malala Yousafzaï au Pakistan. Cette jeune fille, alors là âgée de 15 ans, avait été tirée dessus par un Taliban dans son autobus scolaire, car elle encourageait le droit pour les filles de fréquenter l’école, soit l’éducation pour tous. Elle est ensuite transférée dans un hôpital à Birmingham en Angleterre. Bien que toujours présente, son histoire se dissipe un peu plus dans les journaux occidentaux. Puis, il y a de cela quelques semaines, je revois son nom et son histoire faire les grands titres de plusieurs journaux internationaux et être à la une de différents réseaux de télévision mondiaux.

La faute à qui ou le résultat de qui plutôt?

L’engouement médiatique autour de cette jeune fille maintenant âgée de 16 ans n’a jamais vraiment cessé. Par contre, c’est l’ampleur de cet engouement qui a connu un véritable essor au cours des derniers mois. En me questionnant davantage sur cela, j’ai découvert que c’est la compagnie Edelman (qui compte parmi ses clients Microsoft et Starbucks), une des plus grandes boîtes de relations publiques dans le monde qui s’occupe de l’image de Malala. Oui, il est certain que cette équipe a opté pour une bonne stratégie communicationnelle afin de faire passer le message de cette jeune pakistanaise, d’autant plus que l’entourage de Malala travaille avec la firme Mckinsey qui agit à titre de conseillère auprès d’elle (cette firme a déjà eu un rôle-conseil auprès de différents gouvernements auparavant).

À mon avis, jusqu’à date, les relationnistes qui travaillent avec Malala n’ont réalisé que de bons coups (de grands coups même devrais-je dire). Parmi eux, notons la rencontre de Malala avec le président américain Barack Obama, son discours aux Nations-Unies, sa nomination pour le prix Nobel de la Paix, la publication de son livre «I Am Malala», son invitation à une rencontre avec la reine d’Angleterre, pour n’en nommer que quelques-uns. Par ailleurs, on peut également remarquer qu’il s’agit là peut-être d’une autre stratégie de la part d’Edelman d’avoir fait coïncider toutes ces rencontres aux alentours du résultat du Prix Nobel de la Paix. Par contre, le récit de Malala ainsi que la frénésie actuelle autour d’elle ne font pas l’unanimité et ce, auprès particulièrement de sa population natale qui trouve plutôt qu’elle est manipulée. Ainsi, il s’agit d’une histoire à suivre.

malala_wh_605

Que pensez-vous de cette grande couverture médiatique? Est-ce trop ou une bonne chose pour Malala?

 

Publicités
Cet article, publié dans Travaux étudiants, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Malala Inc: une campagne à double tranchant?

  1. On ne peut pas nier que son combat est particulièrement touchant au regard de cet incident tragique qui aurait pu lui coûter la vie. D’autant plus qu’il est devenu encore plus légitime de le poursuivre. Une campagne de RP qui fait la promotion d’une cause aussi nécessaire que le droit des femmes à l’éducation est très certainement noble, peu importe les grandes firmes. À mon sens, le lobby pour le droit des femmes à l’éducation devrait s’accroître pour que cet enjeu fasse partie prenante de l’agenda politique de tous les gouvernements.

  2. stacyraja dit :

    En effet, je suis d’accord avec toi. Je crois qu’elle doit d’ailleurs en ‘profiter’ pendant que ça dure encore, car peu à peu et ce malheureusement, les médias ne vont plus en parler et/ou n’auront plus les yeux tournés sur elle. Son entourage a bien fait de saisir cette opportunité pour faire passer un si important message. De plus, des personnes ayant rencontré Malala ou ayant travaillé avec elle ont mentionné qu’elle était demeurée la même fille terre-à-terre qu’elle a toujours été, preuve que cette frénésie ne lui a pas monté à la tête.

  3. Héctor de Jesús dit :

    Oui, il n’y rien de gratuit dans ce monde. C’est une figure montante, cette petite et son image semble rapporter gros. Parce qu’en plus d’être charmante, elle est instruite! BRAVO!
    Or, ceci dit. Je ne parlerais pas de manipulation mais de canalisation. Elle veut véhiculer un message. Un message qui est mal perçu dans sa terre natale, car il serait en dissonance cette idiosyncrasie. Cependant, le même message a été bien accueilli en Occident où les idées libérales sont plus acceptées.

    Je continue d’encourager la cause de cette grande petite qui, sans la moindre allusion négative ou péjorative, a du plomb dans la cervelle. Encore Bravo Malala! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s