Siroter en toute quiétude chez Starbucks

starbucks

Le 17 septembre dernier, Howard Schultz, grand patron de la chaîne de café Starbucks, a publié une lettre ouverte sur le site Internet de ses restaurants. Il y demandait à sa clientèle de ne plus se présenter armée dans ses magasins. Mentionnons ici que cette lettre était publiée le lendemain de la fusillade de l’US Navy à Washington qui a fait  13 morts dont le tireur.

La lettre

Le ton de la missive, était, je dois l’avouer, fort respectueux et Schultz a tenu à souligner qu’elle n’avait aucun pouvoir contraignant. Ainsi, les Américains pourront continuer à commander leur café un holster sur la hanche, mais en sachant que la direction les a priés de s’en abstenir.

Message clair

Pourquoi une telle demande de la part de Schultz? Certainement que la chaîne cherchait depuis un bon moment une façon de se départir  de son image récemment acquise de sympathisant au port d’armes. En effet, des activistes pour pro-armes avaient dernièrement tenu des rassemblements médiatisés dans des Starbucks, associant du coup aux yeux du monde la chaîne à leur cause. Dans ce contexte, Starbucks se devait de réagir avant de se mettre à dos la majeure partie de sa clientèle, composée d’étudiants et de jeunes professionnels, beaucoup moins enclins à défendre bec et ongles le deuxième amendement.

Momentum et stratégie

La fusillade de Washington, bien qu’inattendue et tragique, a sans doute contribué à offrir le momentum à la sortie de Schultz. À mon avis, sa stratégie de dissociation des militants pro armes était bien réfléchie et planifiée avec soin depuis un moment. Dans un pays comme les États-Unis où l’on dénombre 300 millions d’armes à feu pour 318 millions de citoyens et où le projet de réforme des armes à feu d’Obama a été enterré avant même de voir le jour, je considère le positionnement de Schultz courageux et habile.

Je salue également la liberté que le grand patron de l’entreprise laisse aux clients d’accéder ou non à sa requête sans les infantiliser et surtout sans compromettre la sécurité de ses employés en les plaçant malgré eux dans une position d’autorité potentiellement dangereuse.

Reste à voir maintenant quelles seront les retombées économiques de cette prise de position pour Starbucks.

Publicités
Cet article, publié dans Travaux étudiants, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Siroter en toute quiétude chez Starbucks

  1. roxannedap dit :

    Cette campagne est intéressante puisque le PDG de Starbucks a profité du drame pour se positionner dans la tête de consommateurs en plein débat au sujet des armes à feu suite à de nombreuses tueries. En effet, il s’agit d’une publicité gratuite et, Starbucks profite de l’ouverture des consommateurs quant au port d’armes à feu puisque les Américains se font pointer du doigt comme quoi les tueries aussi fréquentes peuvent être causées par le fait que les armes à feu soient trop accessibles. Bref, il s’agit d’un pas dans la bonne direction en espérant que plusieurs entreprises vont suivre cette initiative. Or, il ne s’agit pas d’une loi et Starbucks ne chassera pas ou ne servira pas quelqu’un qui a une arme à feu, alors est-ce vraiment nécessaire ou est-ce seulement un bon coup de relations publiques afin de faire parler d’eux? Certaines personnes vont-elles faire exprès de se présenter dans des Starbucks avec une arme bien à la vue afin de contester cette suggestion faite par M. Schultz?

    • cotemartine2013 dit :

      Oui, le moment était extrêmement bien choisi pour une telle sortie de la part de Starbucks. Je crois que le fait que l’entreprise n’ait pas décidé d’interdir carrément les armes à feu dans ses magasins est plutôt intelligent. Comme il n’y a pas de gardien de sécurité posté devant chaque Starbucks, à qui reviendrait la charge de mettre à la porte ceux qui se présentent avec des armes? Les employés. Il s’agit d’une responsabilité bien trop grande à assumer pour eux et qui recèle un danger certain.

  2. longrivard dit :

    Bon coup de RP. Comme il n’y a aucune force de loi pour ce règlement, Starbucks a simplement profité d’une tribune gratuite et d’une grande médiatisation pour se positionner dans le débat. Je ne sais pas si la mesure va réellement avoir un impact sur le choix des adeptes des armes à feu à aller ou non siroter un café chez le détaillant, mais ça lancera à tout le moins un message clair sur les positions politiques de Starbucks. Bravo à eux d’affirmer leurs positions sans égard à la force d’opinion de la NRA chez certains Américains plus conservateurs.

    • cotemartine2013 dit :

      Je me questionne aussi à savoir si les habitudes et la fidélité des amateurs de Starbucks sont ancrées au point où ils laisseront leurs armes à la maison ou dans la voiture pour boire un café Starbucks. Qui sait, cette prise de position leur apportera peut-être une nouvelle clientèle. Je suis cependant convaincue que des études d’impacts ont été faites avant l’annonce de ce règlement et qu’elles devaient être favorables…

  3. alexefet dit :

    Je suis d’accord avec toi, le moment a été parfaitement choisi, et sa lettre ouverte est un très bon moyen pour redorer l’image de Starbucks. D’après moi, c’est bien dommage que les activistes pour pro-armes aient terni l’image de cette chaîne de café, car elle est l’une des plus populaires en Amérique du Nord. J’en suis moi-même une cliente fidèle, et si j’habitais aux États-Unis, j’aurais été soulagée et rassurée d’entendre que le Starbucks n’appuie pas ces activistes. S’il y a une diminution de ses activistes dans les cafés Starbucks, je ne pense pas que les profits de la chaîne seront affectés car la clientèle est ,d’après moi, bien trop large.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s