Le « Sans-Gluten» : La nouvelle tendance du 21ème siècle?

Untitled1

Qu’est ce que le gluten? D’après le Larousse «Partie protéique, visqueuse de la farine des céréales ».

L’ignorance…

Cette partie protéique a plutôt mauvaise réputation. Apparemment, elle cause des ballonnements, un gain de poids, une mauvaise digestion, etc…

Soudainement, manger “sans-gluten” éloigne les intolérances ET assure une meilleure santé. À présent, tout le monde s’improvise médecin et se déclare intolérants. Une simple gastro peut être le signe d’une intolérance. Donc, plus de gluten, sinon Bonjour l’indigestion!

Erreur!

La vérité…

Certaines personnes sont réellement intolérantes au gluten ou souffrent de la maladie Cœliaque. Ces patients n’ont donc aucun choix que d’adhérer à une diète sans gluten. En réalité, pour les personnes qui ne sont pas médicalement diagnostiquées, ce régime ne mène d’aucune façon à une meilleure santé. Au contraire, il manque des nutriments essentiels dans les aliments sans-gluten, ce qui peut causer d’autres problèmes de santé à cause de carences provoquées par ce type de régime. Bref, même les médecins critiquent cette tendance soit disant légitime.

À qui la faute?…

Les leaders d’opinions et les célébrités

 Un exemple sur l’influence d’une star:

Angelina Jolie, actrice, a décidé de médiatiser son ablation mammaire pour prévenir le cancer du sein et devenir ainsi un exemple pour toutes les femmes risquant d’en être atteintes.

Détrompez-vous, je n’ai rien contre ce cas et au contraire… c’est pour la bonne cause!

Untitled2

En revanche, je suis contre ces stars, telles Jennifer Aniston ou Ketty Perry, et ces blogueurs qui médiatisent leur «diète sans-gluten» pour être plus « santé » sans même en connaître les effets réels. Tout cela pour attirer l’attention ou redorer leur image. J’irais jusqu’à dire qu’ils ont créé un nouveau mode de vie autour de cette diète. Celui-ci va des restaurants, des livres de recettes, des sections dans les supermarchés, des  marques de cosmétiques (ces derniers sans-gluten), jusqu’aux hashtags «#glutenfree» dans les médias sociaux.

Pour couronner le tout, j’ai récemment découvert un site de rencontre pour les «croyants» du sans-gluten: http://www.glutenfreesingles.com .

Untitled3

D’après moi, cette médiatisation cause beaucoup de problèmes. Les vraies victimes de l’intolérance et de la maladie Cœliaque sont de moins en moins prises au sérieux et les personnes en santé qui adoptent ce régime risquent fort de nuire à leur santé. Par contre, cette médiatisation est très lucrative pour les entreprises, car elles profitent de cette fausse publicité sur les bienfaits du sans-gluten pour créer un nouveau marché et augmenter leur profit.

http://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/gluten/55681

http://www2.macleans.ca/2013/09/10/gone-gluten-free/

http://www.thedailybeast.com/articles/2010/08/01/gluten-free-eating-the-new-celebrity-diet-trend.html

http://www.celiac.ca

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Travaux étudiants. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Le « Sans-Gluten» : La nouvelle tendance du 21ème siècle?

  1. mecantin1989 dit :

    En effet cette nouvelle tendance tourne un peu au ridicule et tu as raison lorsque tu dis que les personnes qui doivent véritablement couper le gluten de leur alimentation sont de moins en moins pris au sérieux. Une de mes amies est atteinte d’une maladie inflammatoire chronique de l’intestin, la colite ulcéreuse. Comme sa colite est aiguë, beaucoup de médicaments ne fonctionnait pas pour contrôler la maladie, elle était donc constamment en crise et c’était très douloureux pour elle. Depuis presque deux ans, elle a adopté un régime sans-gluten et sa maladie n’est presque plus présente. Certes, elle est encore médicamentée, mais le régime l’aide beaucoup.

    Avec cette tendance de manger sans-gluten pour le physique et l’image corporelle, plusieurs considèrent le régime sans-gluten comme un caprice. Par exemple, lorsque je vais au restaurant avec cette amie, elle se doit de poser plusieurs questions au serveur sur les ingrédients, il est arrivé quelques fois que les serveurs démontraient de l’impatience envers mon amie. C’est simplement lorsqu’elle leur dit qu’elle a une intolérance au gluten qu’ils démontrent de l’empathie.

    Alors je suis d’accord avec toi lorsque tu dis que ces stars qui essaient de créer une nouvelle mode pour garder la ligne sans être nécessairement au courant des effets réels sur leur santé sont pathétiques.

  2. roxannedap dit :

    J’ai fait une recherche pour mon cours de rédaction en relations publiques la session passée et celle-ci portait justement sur le restaurant Zéro8 (comme le nom l’indique, il s’agit d’un endroit dépourvu des 8 principaux allergènes). En effet, ma collègue et moi étions arrivées à la conclusion qu’il s’agissait d’une tendance à la mode puisque pour être intolérant au gluten (ou autres intolérances connexes), il y a beaucoup de symptômes. Alors comme tu dis, de nos jours et surtout à cause d’Internet, beaucoup de personnes s’improvisent allergiques. Or, les vraies coeliaques se voient quelque peu ridiculisées comme s’imaginant des maladies. Il est très important de consulter un médecin avant de poser soi-même un diagnostic… Il y a aussi une énorme différence entre maladie ceoliaque et intolérance au gluten. Il faut être prudent et ne pas croire ou suivre les célébrités qui profitent de leur notoriété pour promouvoir cette pratique. On le sait, il y aussi Gwyneth Paltrow et ses régimes draconiens ou bien Tom Cruise et ses croyances religieuses. Bref, cette maladie n’est pas une mode et ce ne devrait pas non plus être une façon de profiter la naïveté des gens.

  3. myriamlarabie dit :

    Les régimes sans gluten ont en effet pris énormément de place dans les médias depuis les dernières années. Toutefois, je ne serais pas si rapide à mettre de côté les bases de ce régimes…

    Les recherches en médecine et en alimentation sont en progrès constant. Ainsi, il ne faut pas s’étonner de voir apparaître de nouveaux concepts et notions. La recherche sur le gluten est somme toute assez nouvelle, mais je ne crois pas qu’il faut la discréditer pour autant.

    D’une part, il importe de faire la différence entre la maladie coeliaque (qui doit être prise TRÈS au sérieux) et l’intolérance (concept assez nouveau et qui ne fait pas l’unanimité, mais qui aurait des symptôme variés et différents de la maladie coéliaque. Voir par exemple cette étude qui démontrerait clairement des symptômes gastrointestinaux chez des patients non-coéliaques: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21224837. Ou cette étude qui observerait une corrélation entre l’autisme et l’intolérance au gluten autre que coéliaque: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23823064). Ce n’est pas parce que les méchanismes de réaction au gluten n’ont pas été encore clairement identifiés jusqu’à maintenant qu’il s’agit d’un canular ou simplement d’une mode. D’autre part, le gluten se trouve essentiellement dans le blé et autres grains. Ces aliments ont-ils l’exclusivité sur l’apport en fibres et en micro-nutriment? Absolument pas… À quantité calorique égale, les légumes vert foncé (kale, brocoli, épinards, etc.) ont largement l’avantage sur les aliments contenant du gluten.

    Pour revenir à l’aspect « relations publiques », je dois avouer que la perception du sans-gluten est assez mauvaise. Tout le monde en parle sans savoir exactement pourquoi et on y prête mille-et-une vertus (dont la perte de poids, qui selon mes recherche est l’effet le moins documenté). Le terme « sans-gluten » devient synonyme de « santé » alors que la corrélation n’existe pas vraiment (Fruits et légumes sont sans-gluten ET santé, mais gâteau au chocolat sans-gluten ne devient pas magiquement santé). L’industrie des aliments préparés a toutefois su tirer profit de ce mode d’alimentation. Et tant mieux si les personnes coéliaques ont maintenant plus de choix (même dans du « fast-food »). Toutefois, je crois qu’il ne faut pas s’attendre à des miracles en remplaçant des biscuits traditionnels par des biscuits sans gluten…

  4. myriamlarabie dit :

    Je ne suis pas tout à fait d’accord pour dire qu’en raison de sa popularité croissante, cette tendance tourne au ridicule. Les connaissances sur l’alimentation changent constamment, et les études portant sur le gluten sont encore très jeunes. Je ne crois pas toutefois qu’il s’agisse d’une raison suffisante pour les discréditer. Plusieurs études très biens menées (du type « double blind placebo » – le plus haut standard de recherche si je ne m’abuse) montrent qu’il est possible d’être intolérant, sans souffrir de la maladie coéliaque (mais que les méchanismes de réaction du corps n’ont pas encore été clairement identifiés): http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21224837 par exemple (voir aussi: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12566288, http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20868314, et http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1954879). Sans réduire la gravité de la maladie coéliaque, il semble de plus en plus difficile d’ignorer l’existance de l’intolérance au gluten à divers degrés. Et puis, qu’est-ce que ça change si des personnes sont curieuses et essaient un régime sans-gluten? Les aliments contenant du gluten ont-il le monopole sur l’apport de certains nutriments et fibres? Absolument pas… Le blé (principale source de gluten) fait pâle figure en comparaison avec des légumes vert foncé (kale, brocoli, épinard, etc.)

    Par contre, je suis d’accord pour dire qu’on ne fait pas de progrès en remplaçant un gâteau par un gâteau sans gluten. Les produits transformés remplis de sucre raffinés, gras trans et agents de conservation ne deviennent pas « santé » juste à cause de l’absence de gluten…

    Côté relations publiques, je salue tout de même les industries alimentaires qui ont su tirer profit de ce mode d’alimentation. Je ne suis pas d’accord pour dire qu’elles proposent des produits plus santé, mais ils ont pris les devants et carrément innondé le marché de produits sans gluten. Leurs ventes ont augmenté, et leur capital de sympathie a fort probablement augmenté également.

  5. valeriegravel dit :

    Il n’y a pas que les cœliaques qui réagissent au gluten. Tu ne parles pas des maladies inflammatoires comme l’arthrite, des déficits d’attention etc. qui peuvent être causées ou empirées par le gluten. Il faut le tester pour le savoir. Je crois que tu as raison de dire que c’est un peu une mode mais je crois que ça a pour effet bénéfique d’informer les gens, de faire connaître la problématique. De plus en plus de restaurants offrent de options sans gluten maintenant et c’est une bonne chose parce que c’est tellement difficile et compliqué de sortir quand tu suis ce genre de diète. Pour ma part, je souffre d’arthrite sévère depuis l’adolescence et je vais beaucoup mieux depuis que j’ai coupé le gluten et le produits laitiers de mon alimentation.

    Pour bien comprendre l’effet que le gluten peut avoir sur les maladies auto-immunes, je te recommande de lire Jacqueline Lagacé: Comment j’ai vaincu la douleur et l’inflammation chronique par l’alimentation.

    Pour les coeliaques, il y a un site génial qui recommande les restaurants sans gluten qui sont sécuritaires pour eux: http://www.theceliacscene.com/

  6. myriamlarabie dit :

    Oops! J’ai laissé deux commentaires presque pareils (je crois que le premier a été en attente d’approbation longtemps et puisque je ne le voyais pas, je croyais que il y avait eu un problème)… Désolée!! (Myriam)

  7. alexefet dit :

    A reblogué ceci sur alexandrafethiereet a ajouté:
    Mon premier article !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s