Relations médias : une maille dans les filets du Cirque du Soleil ?

Ou comment jongler avec la gestion de la réputation et l’image de marque.

logo2Depuis de nombreuse années, les succès retentissants du Cirque du soleil et les excentricités du milliardaire québécois Guy Laliberté (nous n’avons qu’à penser à son voyage dans l’espace) ont su capter l’attention des médias de par le monde et en ont épaté plus d’un.

Pourtant, il me semble remarquer un changement de la tonalité dans la couverture médiatique… Les mauvaises nouvelles s’enchaînent dans la dernière année, dont voici quelques exemples tirés de l’actualité :

Aussi, le Cirque du Soleil a fait des choix mitigés qui ont alimentés les échanges dans les médias sociaux, et pas nécessairement en sa faveur… Choix que certains blogueurs ont saisis au vol,  tels qu’une performance pour un gouvernement totalitaire et l’utilisation d’image taboue et censurée.

Il est vrai que certains ont souligné l’exemplarité dont le Cirque a fait preuve dans sa réaction aux médias après le tragique accident. (Je dois toutefois admettre que j’ai dû chercher longtemps avant de trouver ce résultat !)

Somme toutes, les différentes sphères médiatiques nous présentent un enchaînement d’événements négatifs, d’accidents dramatiques et de compressions budgétaires qui fragilisent la réputation et ne contribuent certes pas à rehausser l’image perçue.

Un son de cloche ?

Force m’est de constater; nous sommes loin de l’engouement adoratif que Monsieur Laliberté et le Cirque du Soleil ont suscité, depuis sa création en 1984 !

Le Cirque du Soleil aurait-il trop misé sur sa réputation, au détriment des relations médias et de  la gestion de son image de marque ?

Diversification : haute voltige ou éparpillement ?

Après avoir prospéré avec un même modèle d’affaires pendant près de 30 ans, l’organisation  reconnaît que sa rentabilité économique s’effrite depuis la crise économique de 2008. À cet effet, le Cirque mise dorénavant sur la diversification (géographique et de contenu) afin d’assurer le développement de l’entreprise. Notamment :

Selon le raisonnement d’Al Ries et Jack Trout (22 lois du marketing), le risque d’étendre sa marque sur des produits autres que ceux pour lesquels nous sommes reconnus peut créer de la confusion dans l’esprit des gens.  Cette diversification contribue-t-elle ou nuit-t-elle à l’image de marque du Cirque du Soleil ?

L’équilibre entre l’image perçue et l’image voulue

Pour assurer le maintien d’une image de marque forte, le Cirque devra peut-être préciser ses orientations quant à son nouveau modèle d’affaire. Préciser son créneau, assurer des communications médias favorables à sa réputation et à la relation avec ses publics-cibles… Bref, préciser les rêves de ses dirigeants et la façon de parvenir à de nouveaux sommets.

L’influence des médias dans le cœur des québécois… Selon vous ?

Cirque du soleil: TOP 1 dans le cœur des québécois

Cirque du Soleil: TOP 1 dans le cœur des québécois

Selon un article paru dans le journal Les Affaires en 2011, le Cirque du Soleil occupait le TOP 1 des 150 entreprises les plus admirées dans le cœur des québécois…

Publicités
Cet article, publié dans Travaux étudiants, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Relations médias : une maille dans les filets du Cirque du Soleil ?

  1. marieclaudehamel514 dit :

    C’est vrai

  2. marieclaudehamel514 dit :

    Oups, je voulais commenter plus longuement! Je reprends:
    C’est vrai que l’image du Cirque est confuse depuis quelques années. Le Cirque s’est positionné comme le champion du rayonnement de Montréal. Il était le symbole qu’avec un peu de passion et de folie, tout est possible, le monde est à notre portée!
    Dur de voir cet idôle perdre pied.
    On a l’impression que les artistes qui forment le coeur de cette gigantesque entreprise se sont fait prendre au jeu des affaires.
    Peut-être que le Cirque devrait recentrer son image et ses messages clé autour de la création pure et se distancier de l’aspect plus « business » de ses opérations de diversifications qui ont des motivations strictement financière.

  3. gabriellelapicerella dit :

    En effet, depuis quelques années, on entend de moins en moins parler des bons coups du Cirque et plus des mauvais coups. La crise de 2008 a été dure pour le Cirque.
    Je crois que ce qui a été mal géré au Québec, ce sont les mises à pied. En voulant vivre cet épreuve à l’interne, les médias l’ont mal digéré. Personne est allé en parler à la télé et il n’y a pas eu de justification. Même si le Cirque du Soleil est une entreprise privée, elle doit aussi donner des compte à la population québécoise qui l’a vu grandir et qui est si fière. Le Québec a un impact positif dans le succès du Cirque et les québécois ont un impact sur la marque.

  4. longrivard dit :

    Je crois aussi que le Cirque du Soleil, à force de multiplier ses cibles, fini par confondre son public. Pour continuer sur sa lancée, le Cirque doit se renouveler et non simplement multiplier les projets. D’ailleurs, le retour du spectacle Varekai présenté en 2002 démontre peut-être un essoufflement de l’entreprise?
    Le Cirque du Soleil vend non seulement le rêve, mais est aussi un gage d’innovation. Le public fidèle veut être surpris, il veut voir le génie québécois à l’oeuvre et non être témoin des frasques d’une entreprise qui se laisse porter par la vague du succès.

  5. catherinevigneault dit :

    Merci Marie-Claude, Gabrielle et Longrivard pour vos précieux commentaires.
    Je suis entièrement d’accord avec ceux-ci et je crois que le Cirque fait face à un momentum important pour se repositionner, autant sur la scène nationale qu’internationale. Reconstruire sa marque de commerce autour de la création et du rêve, dans un marché économique en transformation; voilà un beau défi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s