Woody Allen, la crise avant les Oscars

Image

Une histoire qui refait surface prend d’assaut la communauté cinématographique hollywoodienne. Il y a bien vingt ans de cela que Dylan Farrow, fille adoptive du couple composé de Woody Allen et Mia Farrow, a affirmé avoir été agressé par son père adoptif. Même si les charges ont été abandonnées, Dylan a renchéri deux décennies plus tard en publiant une lettre sur la tribune du New York Times. En réaction à ces accusations, Woody Allen a nié l’agression. Pendant que tout le monde s’affaire à savoir qui dit vrai, quel rôle le porte-parole aurait-il intérêt à adopter?

Mauvais «timing»

Cette lettre fait suite à la remise d’un prix au réalisateur lors de la soirée des Golden Globes le 12 janvier passé. On y faisait l’éloge de la carrière de celui-ci en y appréhendant son nouveau film. D’ailleurs, ce récent film, « Blue Jasmine », est pressenti pour les Oscars et a de bonnes critiques. On peut donc se demander si la sortie de cette déclaration est un pur hasard ou une décision stratégique…

Dans ce cas-ci, il est difficile de détacher l’image négative que cette nouvelle renvoie à Woody Allen, car le débat est relancé. On a eu droit a une réponse rapide de l’avocat du principal intéressé le lendemain de la diffusion de la lettre. Décidément, Woody n’a pas voulu répondre directement à cette déclaration, afin de prendre le temps d’évaluer la situation. Lorsqu’ il s’agit d’une accusation comme celle-ci, on peut comprendre qu’il vaudrait mieux analyser les options et attendre les réactions pour faire sa déclaration.  On suppose donc que les commentaires publiés par les milliers de personnes à la suite de la rubrique ont été lus et redirigés vers une solution. L’analyse des réactions est un bon indice qui permet de mesurer où se situe la situation.

Quand les autres s’en mêlent

C’est d’autant plus difficile à gérer lorsque tout le monde y ajoute son grain de sel. Après la déclaration de Dylan, Mia Farrow a commenté pour offrir le soutien à sa fille. Du même coup, son frère Ronan s’en est aussi pris à son père via les médias sociaux.
Ronan-Farrow
Au lieu d’essayer de faire taire la nouvelle, les échanges de commentaires sur le web fusaient de partout. Mais alors, le porte-parole devrait-il se justifier? Je crois que la tactique qu’a prise Woody Allen est très appropriée. Il aurait été inutile de s’enflammer sur les réseaux sociaux, car tout le monde a une opinion. Il vaudrait mieux pour le porte-parole d’attendre l’état des poursuites, car se justifier reviendrait à encourager les suppositions sur cette histoire.

Effet de ricochet

On ne sait jamais s’il faut continuellement répondre à la suite d’une confrontation. Ici, Dylan Farrow a interpellé le public en s’adressant à la tribune d’un journal réputé pour témoigner de son désarroi face à l’indifférence de cette histoire. Cela a pris six jours avant que Woody Allen s’explique via une lettre ouverte dans le même média. Cette trop longue attente a permis de questionner la crédibilité du réalisateur. On ne peut nier que Woody Allen est un personnage étrange et complexe. Il est donc très difficile alors de maintenir une image positive lorsqu’un porte-parole laisse planer un certain mystère. Le mieux est de rester cohérent dans ses déclarations pour clore le débat. Évidemment, Dylan Farrow a répondu aux médias en maintenant ses accusations. Aura-t-on droit à une autre réponse de la part de Woody Allen?

Publicités
Cet article, publié dans Travaux étudiants, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Woody Allen, la crise avant les Oscars

  1. jessycaln dit :

    Je suis d’accord avec votre analyse sur la réponse se voulant réfléchie de Woody Allen. Or, je pense qu’il n’a pas réagi assez rapidement. Comme vous l’avez dit, le fait qu’il a pris trop de temps avant de répondre ne fait qu’atteindre sa crédibilité. Je crois qu’il est important de réagir rapidement même si cela est pour annoncer que nous ne voulons pas faire de commentaires pour l’instant. Les absents ont toujours tort dit-on…

    • soniast21 dit :

      J’aborde dans votre sens. Il a laissé planer le mystère trop longtemps et cela n’a pas aidé sa situation. Tout le monde a eu le temps de se faire une idée et on a eu droit à plusieurs articles qui émettaient des hypothèses convaincantes.

  2. Je me demande si l’on transportait cette situation pour un individu qui n’est pas connu, quelles seraient les différences. Est-ce que l’homme serait tout de suite emprisonné, est ce que la jeune fille obtiendrait la pitié de tous, est ce que la réputation de l’homme ne serait à jamais péjorative. Je trouve fascinant que le grand public met en doute les déclarations d’une jeune femme concernant des abus, simplement parce que l’accusé est un réalisateur de talent. Et après, on dit que l’argent ne mène pas le monde.

    • soniast21 dit :

      C’est bien ce que je me demande…Dans beaucoup de circonstances, les personnalités publiques ont la chance de s’en tirer facilement parce qu’elles sont célèbres. On ne le dit pas, mais on le sait. Bon, dans cette histoire, le doute plane puisqu’on a comme une impression que c’est une rumeur. Toutefois, je crois qu’il ne faudrait pas négliger le fait que ces accusations refont surface. Il y a donc matière à s’inquiéter. J’imagine que dans un cas où l’accusé serait un individu aucunement célèbre il n’aurait pas la même réaction du public qui reçoit la nouvelle. On ne doutera sans doute pas de ceux qui nous informent et on prendra le parti de la victime.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s