LE CANULAR DE LA « MIRACLE MACHINE »

Tromper le public pour attirer l’attention…une bonne idée?

miracle machine

Le miracle séduit!

En février dernier, deux entrepreneurs Américains, Kevin Boyer et Philip James, ont fait la promotion sur Internet de  la « miracle machine ».  L’appareil technologique, permettant de transformer l’eau en vin, était présenté comme révolutionnaire. Des milliers d’amateurs de vin se sont rapidement réjouis et au moins 200 000 internautes ont regardé la vidéo publicitaire. Des centaines de médias du monde entier ont partagé  la nouvelle.

Un piège (pour une bonne cause)

On le sait désormais, la fabuleuse machine n’a JAMAIS existé. Le 14 mars dernier, on apprenait, dans une deuxième vidéo mise en ligne, qu’il s’agissait d’un coup monté par l’agence de relations publiques MSLGroup. MSL a gracieusement offert de  soutenir l’organisme à but non-lucratif Wine to Water  qui commercialise le vin pour une bonne cause : l’accès à l’eau potable partout sur le globe.

Retombées, risques et inquiétudes

Une campagne globalement réussie

MSLGroup a indiqué que sa campagne avait attiré l’attention d’environ 750 millions  de personnes. L’atteinte de ses objectifs, mesurés selon l’achalandage sur le site Internet de WTW, les tweets et les dons, serait à moitié réalisée. MSL se dit satisfait et prétend même avoir sauvé des vies―Bienvenue la pub!

Scott Beaudoin, directeur chez MSL, a commenté la réponse des médias dans un article publié par le PRWeek. Selon lui, certains d’entre eux étaient furieux, d’autres croyaient que c’était une excellente idée. Les intervenants du milieu de l’aide humanitaire auraient trouvé l’idée brillante.

OSER, mais calculer son coup 

MSLGroup a indiqué que le public est bombardé d’information et que capter l’attention relève du défi. Les relationnistes doivent donc  sortir des sentiers battus pour se différencier, mais les risques sont toutefois à calculer. MSL l’a fait: dans le pire des cas, on prévoyait que la campagne passerait inaperçue.

Minute là…pourquoi ça marche? 

J’ai envie de dire BRAVO, mais quelque chose me retient: la propagation de la nouvelle s’explique en raison d’un manque de rigueur journalistique. Les faits n’ont pas ou ont mal été vérifiés. Voici donc un discret bravo.

Mes conseils…

Pour planifier un canular réussi et éviter les désastres―on se souvient de l’histoire de Balloon Boy―quelques mots à retenir :

  •         Prudence : on marche sur des œufs quand la confiance est en jeu.
  •         Bon goût : dépasser les limites oui, mais en utilisant son jugement…
  •         Respect : pour obtenir rapidement le pardon!
  •         Créativité : on entraîne son imagination!

N’hésitez pas à échanger avec moi en toute honnêteté! En attendant, je ne sais pas pour vous, mais moi j’ai soif…Un p’tit verre d’eau?

 

Publicités
Cet article a été publié dans Travaux étudiants. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour LE CANULAR DE LA « MIRACLE MACHINE »

  1. alexodelisle dit :

    Le choix de sujet est très d’actualité… L’utilisation de canular, afin de faire connaitre une cause, un produit ou autres, semble être de plus en plus utilisé par les firmes de relations publiques.

    Troublant, quand on se dit qu’on doit déformer une réalité ou simplement mentir pour faire connaitre sa mission et ses valeurs… Dans le cas de Wine to Water le modèle les a bien servis.
    L’utilisation des canulars serait-elle socialement acceptable pour des entreprises à but lucratif, des gouvernements et des lobbys? Il s’agit d’une pratique courante présentement…

    L’éthique est un aspect important à prendre en compte, un relationniste devrait-il se mettre un seuil?
    L’utilisation d’un canular par WTW est acceptable. Qu’en est-il lorsqu’il est question de pouvoir et d’économie?

    • ameliebelair dit :

      L’exemple du canular de Carambar, une entreprise à but lucratif, prouve que le public est prêt à jouer le jeu du deuxième degré. Les retombées ont été extrêmement positives dans ce cas: http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20130325.OBS2940/carambar-histoire-d-un-canular-tres-mediatique.html
      En ce qui concerne la politique, plusieurs canulars servent à en faire la critique. À titre de renseignement, je te partage cet article qui liste certains canulars « politiques »: http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_canulars
      L’usage du canular comporte un risque, ça demeure une voie risquée…Je crois que les partis politiques souhaitent éviter les nids de poule: ils peaufinent leurs images en visant la prudence, l’intégrité, la transparence et la confiance. Dans ce domaine, le mensonge est sur un terrain miné!
      Quant à certaines limites que les relationnistes devraient s’imposer par souci de l’éthique, ça m’apparaît indispensable! Ils doivent prendre en compte des sensibilités multiples pour atteindre le but visé: une communication efficace!

  2. Anik Hardy dit :

    Merci pour ce sujet intéressant. Depuis plusieurs années, les entreprises cherchent des idées de « stunt » publicitaire pour attirer l’attention. Et plusieurs entreprises en relations publiques essaient de faire de même pour passer des messages. Je pense qu’en plus d’attirer l’attention, elles doivent toutefois se rappeler que la crédibilité est aussi essentielle. C’est ce qui va faire en sorte que les publics cibles et les médias vont continuer à leur donner du crédit, pas juste les entendre, mais aussi, et surtout, considérer leur message. Dans ce type de communication, je suis donc d’accord avec toi sur le fait qu’il faut savoir user de prudence, de bon goût, de respect et de créativité. Tout est affaires de dosage !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s