Québecor au PQ?

pkp

Suite à l’annonce le 9 mars dernier comme quoi Pierre Karl Péladeau devenait le député du Parti Québécois dans l’arrondissement de Saint-Jérôme, il y eu plusieurs réactions. Pierre Karl Péladeau a longtemps été à la tête de Québecor et reste toujours une personne ayant une grande influence sur l’empire qu’il a créé avec l’aide de son père. En décidant d’accepter un poste tel que celui-ci, il y a des répercussions majeures. Celle qui a le plus retenu mon attention est celle qui met en jeu l’intégrité même de Québecor.

Cinq jours après la mise en poste de Pierre Karl Péladeau en tant que député pour le Parti Québécois, il a remis ses démissions aux postes qu’il comblait chez Hydro-Québec, Québecor, Québecor Média ainsi que chez TVA. Toutefois, il dit publiquement qu’il ne compte pas vendre ses actions de Québecor même s’il est principal actionnaire. D’ailleurs, il nous explique que ses actions seront placées dans une fiducie sans droit de regard seulement s’il est élu. Plusieurs ne sont pas d’accord avec cette décision et disent qu’il aura un manque flagrant d’intégrité au travers de l’empire.

vi

Bien que les filiales de Québecor disent haut et fort que la décision prise par monsieur Péladeau n’aura aucune incidence directe avec leurs contenus, le public s’interroge tout de même. Monsieur Péladeau est un être qui a de nombreux contacts et une influence très forte. C’est à se demander; est-ce que le contenu qui se retrouvera dans le Journal de Montréal et le Journal de Québec ainsi que dans les bulletins de nouvelles de TVA seront biaisés?

ImageImage

En ce moment, les employés de Québecor sont sous la loupe. S’il parle en bien du Parti Québécois, ce sera parce qu’ils seront de concert avec ceux-ci. Si au contraire, ils ne leur font pas d’éloge, on dira que les employés en mettent trop sur les épaules du Parti Québécois. C’est à se questionner sur la véracité des informations ainsi que de leur qualité.

La perte de confiance des consommateurs face à l’intégrité de Québécor est imminente. Des sources disent que la transition de Pierre Karl Péladeau n’a aucunement affecté les filiales, que les consommateurs n’associent pas la nomination de monsieur Péladeau aux services qu’offre Québecor.  Pourtant, suite à l’annonce de Pierre Karl Péladeau le 9 mars dernier, des messages de haine et de perte de confiance pleuvaient entre autres sur la page Facebook de Vidéotron.

facebook

Il est à se demander si les entreprises figurant dans l’empire de Québecor n’auront pas un penchant éditorial, de contenu ou autre vers le Parti Québécois et ses idées. Est-ce que sur Illico nous auront seulement accès aux débats électoraux du PQ, les articles de journaux décrivant les opinions des différents partis seront erronées dans le Journal de Montréal? Voilà de là où la frustration est partie; les clients ont peur du manque d’intégrité que cela pourrait engager dans les filiales ou monsieur Péladeau était très actif.

Les consommateurs en ont marre de se faire dire quoi faire et comment penser. Je crois qu’un vent de panique est arrivé chez plusieurs consommateurs dû au fait qu’une image excessivement forte se rallie dans un camp qui n’est pas nécessairement le leur. Lors des prochains mois, il sera primordial que les filiales de Québecor soient les plus neutres possible, transparents et que les Relations publiques travaillent énormément pour regagner la confiance de ses consommateurs en émettant des gestes concrets. Par exemple, il sera très important de ne pas mettre de l’avant le Parti Québécois plus qu’un autre. Si c’est le cas, certains perdront totalement confiance en cet empire et la délaisseront pour des produits et services autres.

Lors d’une nouvelle comme celle-ci, il est normal que certaines personnes aient des réactions négatives et menace, pour cette situation-ci, de ne plus utiliser les produits et services qu’offrent les différentes filiales de Québecor. Les Relations publiques doivent réagir vite. C’est ce qu’ils ont fait. Tous disaient, de concert, le même discourt. Bien qu’il y ait eu une tempête de commentaires négatifs au départ, moins de trois semaines plus tard, on n’en parle déjà plus. L’équipe des Relations publiques a bien géré la crise. Maintenant, qu’arrivera-t-il si Monsieur Péladeau est élu le 7 avril prochain dans la ville de Saint-Jérôme? Les relationnistes ont du pain sur la planche, nul doute qu’ils travaillent déjà à cet effet.

Image | Cet article, publié dans Travaux étudiants, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Québecor au PQ?

  1. jessycaln dit :

    Côté pluralisme idéologique, Quebecor est déjà en mauvaise posture. Souvent reproché pour sa convergence de propriété, je crois que la candidature de PKP au Parti Québécois ne fait qu’accentuer les questionnements vis-à-vis la qualité de l’information. Je félicite les journalistes et les relationnistes du Journal de Montréal qui doivent sans aucun doutes redoubler d’efforts ces dernières semaines!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s