CSDM, 6 garderies sur 7 fermées d’ici 2016

Image

On coupe encore à la Commission scolaire de Montréal (CSDM). Le 20 février dernier, elle annonçait la fermeture de six des sept garderies à 7$ qu’elle compte dans ses établissements. Sans équivoque, cette annonce ne plaît pas à tous, principalement aux parents et éducateurs concernés. Les raisons évoquées : cette activité est déficitaire, mais surtout le manque d’espace, nous dit-on.

L’indignation

Les parents et les travailleurs des «petites garderies» n’ont aucunement été consultés et il n’y pas eu de débat sur le sujet. De plus, aucune solution de remplacement n’a été proposée. Cette décision de la CSDM leur semble imposée. Voilà pourquoi les parents touchés, comme la comédienne Jessica Barker, sont indignés. Une cinquantaine d’entre eux ont fait la demande d’un moratoire sur la question plus tôt cette semaine à la dernière assemblée du Conseil des commissaires. Ils exigent que la décision soit remise à la date d’échéance des permis actuels que détient actuellement la CSDM, soit en 2018. Par le billet d’une communication de la CSN, on apprend que les syndiqués et les parents comptent aussi faire pression auprès de l’opinion publique et du gouvernement pour promouvoir l’importance qu’ils accordent à ce type de garderies.

Message de la présidente

Voici la réponse de Catherine Harel-Bourdon, présidente de la CSDM, lors de cette assemblée 

«Ça n’a pas été une décision facile. On a présentement une augmentation de milliers d’élèves par année pour dix ans. Il faut avoir des locaux disponibles pour pouvoir accueillir d’autres élèves du préscolaire et du primaire. À cela s’ajoute une situation financière difficile alors que les sept garderies sont en déficit de 850 000 $.»-26/03/2014

À la mi-mars, en entrevue radiophonique avec Benoît Dutrizac, les messages-clés étaient clairs. À plusieurs reprises, elle formule leur mission, celle de servir les 4 ans à l’âge l’adulte. Mainte fois lors de l’entretien elle évoque la raison première de la prise de décision, le manque d’espace. Dans l’ensemble, son discours se veut rassurant, simple et rationnel.

Pari réussi?

Malgré la réaffectation des employés vers d’autres services de garde, un bris de confiance est certainement présent à l’égard de leur employeur. De plus, la CSDM semble se déresponsabiliser de la perte des 185 places en garderie pour 2 raisons :

  •          Les moins de 4 ans ne font pas partie de leur mission
  •          Le Ministère a annoncé la création de 2880 places à 7$ dans la région de Montréal

Il faudra alors attendre que le gouvernement pose des actions concrètes pour réellement atteindre le fameux 1 enfant=1 place promit à la dernière campagne électorale de 2012. Autrement, la CSDM pourrait être pointée du doigt de ne pas avoir prévu de plan de transition et d’avoir coupé presque 200 places à contribution réduite qui déjà se font rares.

Il est encore trop tôt pour le dire…

Publicités
Cet article, publié dans Travaux étudiants, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour CSDM, 6 garderies sur 7 fermées d’ici 2016

  1. violaine Fortier dit :

    Bonjour,
    je vous invite à suivre la page « Touche pas à ma garderie » pour ceux et celles qui se sentent concernés par la fermeture annoncée de 6 des 7 garderies à 7$ de la CSDM.
    https://www.facebook.com/touchepasamagarderie
    Merci de partager!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s