Le Roy tire sa révérence ?

Connaissez-vous l’expression les goûts et les couleurs ne se discutent pas ? Et bien celle-ci prend tout son sens lorsqu’il s’agit d’humour noir, la spécialité de l’humoriste et blogueur Gab Roy. Un style d’humour qui lui vaut aujourd’hui une poursuite de 300 000 $ déposée par la populaire comédienne et réalisatrice Mariloup Wolfe.

gab-roy-vs-mariloup-wolfe-2

Ne jamais sous-estimer le pouvoir du web

En octobre dernier, l’humoriste publiait sur son site internet LeVraiGabRoy.com, une lettre au contenu sexuellement explicite se voulant humoristique et interpelant personnellement Mariloup Wolfe. En moins de 6 h, le texte avait été vu plus de 100 000 fois et engendrait un tollé de protestations autant sur le web que dans les médias traditionnels, réouvrant par la même occasion le débat sans fin sur les limites de la liberté d’expression.

Une question d’image

Six mois plus tard, le 8 mars 2014, la comédienne déposait sa poursuite contre Gab Roy pour atteinte à l’image, à la dignité et à la vie privée. Mais qu’en est-il de l’image de l’humoriste à l’heure actuelle ?

Suite à la publication de la lettre et l’annonce de la poursuite, l’humoriste a fait face à la perte de plusieurs contrats notamment une collaboration avec troublevoir.ca. Il a également été confronté à des annulations de spectacles à la dernière minute et un abandon de la part des commanditaires de son site web.

Qu’aurait-il dû faire pour limiter les dégâts ?

Les médias : un outil à double tranchant

Gab Roy a admis avoir commis une erreur suite à la publication de la lettre. Il a tenté de redorer son image en utilisant le plus de médias possibles pour faire passer son message. Il a réalisé entre autre :
• Une entrevue à la radio CHOI de Québec après la publication de la lettre en question
Une lettre d’explication ouverte à tous publiée sur son site internet
• Des excuses publiques à la tribune tout le monde en parle
• Une entrevue avec Benoît Dutrizac au 98,5fm
• Une entrevue avec Denis Lévesque sur les ondes de LCN et TVA
• Ainsi que de nombreuses entrevues accordées à certains quotidiens de Montréal

Malheureusement, je crois que cette surutilisation des médias pour gérer la crise médiatique dont il fait face en ce moment a plus contribué à le crucifier sur la place publique qu’autre chose. Je peux comprendre son désir de se justifier et d’expliquer le motif de son acte mais n’aurait-ce pas été plus approprié de garder profil bas dans une situation comme celle-ci ?

Rira bien qui rira le dernier

Dans un article récent du journal de Montréal, l’humoriste admet être déboussolé par toute cette histoire et ne plus avoir le goût d’écrire sur son site. Il ne cache pas non plus qu’il n’a pas les moyens de se permettre une poursuite d’une somme aussi élevée.Toutefois, il ne semble pas avoir dit son dernier mot.

Fidèle à lui-même, il a réalisé une vidéo humoristique pour inviter le public qui le soutient, à l’aider à financer sa cause. Décidément, si garder profil bas n’avait pas été envisagé par Gab Roy avant, cela ne fait certainement pas parti de ses plans pour le futur.

 

Cet article, publié dans Travaux étudiants, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Le Roy tire sa révérence ?

  1. thomaslalonde dit :

    Je me suis toujours demandé si le billet de Gab Roy était un faux pas irréfléchi qui a créé un tollé inattendu ou un geste délibéré pour faire connaître son matériel. Le Québec est un microcosme lorsqu’il s’agit de la scène artistique, il était prévisible que de publier des attaques directes (et très dégradantes!) à un des couples les plus en vue de la province ait des répercussions monstre. Selon moi, garder un profil médiatique bas ne faisait pas partie des options envisagées par l’humoriste, sans toutefois anticiper un raz de marée aussi violent. Je crois que cette lettre de provocation était consciemment un tremplin vers la notoriété publique, mais que l’exposition recherchée s’est révélé en définitive un piège bien désagréable pour son auteur…

    • farah024 dit :

      Ton point de vue est intéressant, je n’avais pas envisagé la lettre comme une façon pour l’humoriste de se rendre plus populaire. C’est sûr et certain que sa notoriété est montée en flèche depuis la publication de son texte mais pas de façon positive. Si c’est vraiment cela qu’il souhaitait, je ne crois pas comme tu le dis si bien, qu’il s’attendait à être confronté à tous les commentaires haineux dont il fait face en ce moment. Il semble pourtant s’être résolu à sa situation et être entrer dans un mode « Miley Cirus » : Parlez de moi en bien, parlez de moi en mal mais parlez de moi….

  2. Je ne pense pas que Gab Roy ait tenté de faire connaître son contenu et d’aller se chercher plus de notoriété en publiant ce billet. Je pense plutôt qu’il tentait de plaire à ses fans et qu’il y arrivait très bien. Cependant, s’il avait changé le nom de Marieloup Wolfe pour celui d’une personnalité américaine quelconque, il n’aurait pas été médiatisé de cette façon. C’est vrai que sa lettre était de très mauvais goût, mais je pense que sur le web, il y a un public, aussi marginal soit-il, pour ces choses-là.

    Gab Roy était, il y a quelques années, l’icône québécoise des vlogs québécois sur Internet pour toute une génération. Peut-être essayait-il en écrivant ce texte de retrouver cet appogé de popularité.

    • farah024 dit :

      Je suis d’accord avec toi, s’il aurait utilisé un autre nom dans son billet cela n’aurait pas eu le même impact mais il ne faut pas oublié le contexte, il ne cherchait pas à proposer ses services de « rebound » à n’importe quelle personnalité connue. Tu as peut-être raison, il a probablement écrit cela pour retrouver sa popularité d’antan. Malheureusement pour lui il n’avait pas anticiper toutes les répercussions d’un tel texte.

  3. Bien que je ne sois pas une fan de l’humour de Gab Roy, je trouve qu’il a bien géré cette crise. Les humoristes doivent gagner leur pain et choissisent le contenu qu’ils croient pertinent. Il a su garder son tempérament nonchalant tout en présentant ses excuses envers Mme Wolf. Il a su tourner la situation au ridicule et je crois que ses fans apprécient.

    • farah024 dit :

      Je comprend ton point de vue, mais dans les multiples entrevues qu’il a accepter de donner il tentait sans cesse de se justifier. Il ne s’agissait donc plus uniquement de ses fans mais de l’opinion de la population Québécoise en général. Je ne suis pas non plus fan de son humour ni de sa lettre mais je crois surtout que Gab Roy c’est un personnage. Il joue un personnage pour plaire à ses fans, c’est un choix qu’il a fait et cela le différencie des autres humoristes. Ce que je veux dire c’est que ce qu’il écrit n’est peut-être pas le reflet de qui il est réellement ( en tout cas je l’espère!)

      Toutefois, je ne suis pas convaincue que la façon dont il a géré sa crise était la meilleure. Les journalistes l’ont mis sur la sellette et l’ont bombarder de questions et de critiques publiquement et je ne suis pas certaine que sa nonchalance l’ait aidé à s’en sortir la tête haute.

  4. AL dit :

    Je ne crois pas non plus que le geste de Gay Roy ait été pour le faire connaître. Toutefois le dicton « Parlons en, en bien ou en mal, mais parlons en » peut-il vraiment s’appliquer ici? Je ne crois pas. Le geste qu’il a posé était tout à fait déplacer et au point tel que ceci en a fait fuir beaucoup. Peu importe la façon dont Gab Roy a pu faire sa gestion de crise, le mal était fait. Ce n’est pas avec des excuses que le public va le pardonner. En 2014, les tendances du web sont à son apogée, en seulement 6 heures son billet à fait le tour du Québec et même plus! Est-ce qu’un manque flagrant de jugement et de maturité va éteindre complètement sa carrière? Bien que son type d’humour ne soit pas mon genre, Gab Roy devrait avoir un certain tallent pour être devenu connu. Est-ce que les gens pardonneront ou oublieront se geste pour laisser place à une deuxième chance à l’humoriste? Personnellement, je ne crois pas, entre autres parce que Marilou est une femme adoré du public québécois et que la violence aux femmes est un sujet très chaud au Québec.

    • farah024 dit :

      Bonjour Al,
      Le dicton dont tu parles, je l’ai mentionné dans un commentaire plus haut mais c’était dans le sens où maintenant qu’il a réalisé que ses excuses et explications n’ont servi à rien, il se fou de ce qu’on peut bien penser de lui. Il veut tout simplement que l’on parle de lui en bien ou en mal. Je suis d’accord avec toi , le mal était fait. Par contre je crois que présenter des excuses et démontrer des remords par rapport à son acte n’était pas une si mauvaise chose que ça, que cela ait servi ou non. D’après moi, c’est mieux que rien du tout . Toutefois pour sa gestion de crise, je crois que la façon dont il l’a géré a un impact aux yeux du public aussi impardonnable que sa lettre puisse être. En effet, je crois qu’il aurait eu intérêt à attirer un peu moins l’attention des médias . Peut-être que cela aurait aidé le public à oublier sa gaffe plus rapidement.

  5. Christiane dit :

    c’est très drôle, affûter , mais en effet c’est instructif

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s