Target ciblé par les médias sociaux : la marque a-t-elle bien réagi?

Image Target

Une chose est sûre : je n’aimerais pas me retrouver à la division des relations publiques de Target ces temps-ci! L’entreprise reçoit beaucoup d’attention négative depuis l’automne dernier. D’abord, toute la saga du vol de données dont a été victime Target et ses consommateurs est toujours d’actualité. Et voilà maintenant que l’entreprise a publié une photo sur son site web d’une jeune fille en bikini, visiblement amincie par Photoshop, avec un thigh gap (espacement entre les cuisses) un peu trop prononcé. Target a alors été contraint de répondre aux nombreuses critiques, mais plusieurs (dont moi-même!) se demandent si l’entreprise a bien réagi

image TG

« Une malheureuse erreur »

De nos jours, avec l’effet viral des médias sociaux, je pense que les entreprises doivent redoubler de prudence lorsqu’ils publient quelque chose sur leur site web. Lorsqu’il est trop tard et que l’erreur est commise, ils doivent alors réagir de façon appropriée. Voilà la réponse qu’un porte-parole de Target a donnée aux médias :

« Ce fut une malheureuse erreur de notre part et nous nous en excusons. Nous avons retiré l’image de notre site web et travaillons pour en mettre une nouvelle. »

Malgré ces excuses, apparemment insuffisantes, les images (qui ont été partagées avant d’être retirées du site) ont provoqué la colère des internautes, autant sur les blogues que les réseaux sociaux. La réponse de Target ne semble pas sincère aux yeux du public.

Une réponse plus adaptée au contexte?

Dans un monde où l’image et l’apparence physique sont des sujets à débat, l’erreur de Target a soulevé plusieurs remarques négatives, dont celle de l’utilisation de Photoshop sur des jeunes filles pour amincir une région précise du corps. Je lisais récemment que ce phénomène du thigh gap est en vogue et que plusieurs jeunes filles aspirent à ressembler à ces modèles irréalistes (ce qui peut évidemment conduire à des troubles alimentaires).

image thigh gap 5
Ce débat sur l’image aurait dû être pris en considération dans la réponse donnée par Target. Or, l’entreprise semble davantage s’excuser pour avoir commis une erreur technique, que pour avoir utilisé Photoshop pour amincir le corps d’une jeune fille déjà mince. Selon la directrice de RetailOasis Nerida Jenkins, Target aurait montré un côté un peu plus humain en agissant plus honnêtement et avec plus d’humilité.

Target aurait pu par exemple :

  • Admettre l’erreur commise
  • Promettre des images plus positives à l’avenir (de jeunes filles qui ne sont pas trop minces)
  • Remplacer les images ratées par les images non modifiées (originales)
  • Être plus présent sur les réseaux sociaux afin d’ajuster sa réponse et de s’adapter au débat
  • Idéalement, annoncer qu’il n’utilisera plus Photoshop sur des adolescentes (on peut espérer!)
  • Tenter de se dissocier de cette tendance de minceur irréaliste chez les jeunes filles pour se donner une meilleure image

Image excuse

Un problème répandu

Target, qui a attiré la colère des internautes plusieurs fois sur son site web, n’est pas la seule entreprise qui a déjà été aux prises avec ce problème. Encore plus récemment, Old Navy a fait la même erreur que Target. Ce problème, relativement fréquent, devrait obliger les entreprises qui veulent avoir de bonnes relations publiques à posséder un plan adapté à ce type de situation. En somme, l’image et la crédibilité de Target auraient, à mon avis, moins souffert si Target avait mieux géré l’incident en amenant une réponse plus humaine, plus authentique. Qu’en pensez-vous?

Cet article, publié dans Travaux étudiants, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Target ciblé par les médias sociaux : la marque a-t-elle bien réagi?

  1. margauxsadoun dit :

    Je trouve ça paradoxale et étonnant de la part de Target d’avoir tenté de diffuser des standards de beauté irréalistes alors que la marque se veut accessible au grand public…

  2. vlalondeqc dit :

    Oui, Target s’adresse au grand public mais elle s’adresse aussi à une clientèle plus «fashion» qui la démarque entre autre de Walmart. Le «look» est important. Non que je sois d’accord avec la façon dont elle s’est prise. Je pense qu’elle aurait eu intérêt à modérer les commentaires, cela aurait pu minimiser la portée de son erreur sur les médias sociaux.

    • micheleverreault dit :

      Oui tu as tout à fait raison, Target tente de se démarquer de la concurrence avec les marques variées et les vêtements qu’il propose. Cependant, je ne comprends pas qu’une grande entreprise de ce genre ait de la difficulté à gérer ce type de problème. L’équipe de RP de Target laisse vraiment à désirer. Heureusement pour eux, ces erreurs sur le web sont rapidement oubliées par les internautes…

  3. farah024 dit :

    Je suis tout à fait d’accord avec toi sur le fait que la réponse de l’entreprise est insatisfaisante. Je trouve également que les solutions que tu propose sont vraiment bonnes. Toutefois je ne crois pas que l’entreprise aurait été prête à arrêter de retoucher ses modèles ou même à remplacer les photos mal retouchées par les originales. Cela les aurait obligé à faire de même pour toutes leurs autres photos à l’avenir afin qu’il soit conséquent dans leur actions. Cela aurait été très bien je le conçois mais trop beau pour être vrai. Dans une entreprise qui se positionne comme destination mode, le look est important et malheureusement, le «tight gap» est un critère de beauté essentiel chez la clientèle ciblé dans certaines publicités de l’entreprise. Tous les grands mannequins dignes de ce nom sont dotés de cet espacement entre les jambes et toutes les jeunes filles en veulent un ! J’ai d’ailleurs découvert une vidéo sur le sujet qui m’a quelque peu scandalisée. J’ignorais à quel point le phénomène du «tigh gap» était réel.

    • micheleverreault dit :

      Bonjour Farah, merci pour le lien vidéo, je trouve qu’il définit bien ce qu’est le Thigh Gap et l’ampleur que cette tendance a. C’est d’ailleurs une tendance dangereuse ce qui rend l’erreur de Target d’autant plus répressible.

      Cela m’étonnerait aussi beaucoup que Target cesse de retoucher les photos qu’il publie. Dans un monde idéal, tout le monde devrait prendre exemple sur des entreprises telles que Dove qui prend comme mannequins des vraies femmes avec des rondeurs normales ou encore Aerie qui a statué qu’elle ne retoucherait plus ses photos. Ces marques se sont démarquées positivement des autres.

  4. Ping : Les dérives des stratégies e-marketing des marques de mode, l’exemple du thigh gap | ReputationNet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s