UNE CAQuiste montre ses fesses?

Et si c’était les fesses d’une et non d’un candidat? La Coalition avenir Québec (CAQ) a pardonné la nudité d’un jeune candidat un peu soul (hier, les propos dits anti-féministes d’un autre), mais pas la vie sexuelle d’une attachée de presse. Alors, la question se pose : la réaction de Francois Legault, chef de la CAQ, aurait-elle été la même face à des courbes féminines?

Steven Fleurent

 

Taïeb Moalla qui a publié l’histoire dans le Journal de Québec a obtenu leurs premières réactions.

1. Papa est fâché

« Ce sont des photos inacceptables et de mauvais goût. On ne tolère pas ça. On lui a demandé de les retirer. Il est d’accord. Il va le faire dans les prochaines minutes », a fait savoir l’attaché de presse Guillaume Simard-Leduc.

Une première réaction dure, stricte et paternelle. Puis, on s’adoucit.

2. Papa a aussi été jeune

« Tout le monde a fait les 400 coups à cet âge-là. Les jeunes ont une vie sociale très active. À la CAQ, nous avons misé sur la jeunesse. Parfois, il y a des risques. », a-t-il ajouté.

Capture d’écran 2014-03-28 à 01.13.04 AM

3. Erreur de jeunesse

Malgré un manque évident d’expérience (et sûrement de préparation pour son entrevue), Steven Fleurent a maintenu le message clé d’erreur de jeunesse. En conférence de presse, son chef a continué dans le même sens: « C’est le genre d’affaires qui arrivent toujours dans les campagnes. C’est malheureux, c’est une erreur de jeunesse et on passe à un autre appel. » Lors de son passage à Tout le monde en parle,  il a clos le sujet de la même façon.

Papa a bien réagi?

Dans ce cas-ci, oui. On règle la question par l’erreur de jeunesse. On dédramatise le tout et on passe à des choses plus sérieuses. Ils ne sont pas revenus sur leur première position et le plus important: ils ne l’ont pas congédié. S’ils l’avaient fait, alors ils devront congédier tous ceux dont on trouvera des photos compromettantes. Et Dieu sait qu’avec les réseaux sociaux des photos compromettantes, il en aura de plus en plus. Cette approche de dédramatisation est donc à considérer pour toute organisation qui doit (si ce n’est pas déjà fait) se préparer éventuellement à ce genre de situations.

Égalité des sexes?

Attachée de presse

6 jours plus tard, Audrey Croteau, une attachée de presse de 24 ans, a discuté de sa vie sexuelle à l’émission de radio des Justiciers Masqués. La CAQ n’a pas apprécié, surtout en pleine campagne électorale.  « Elle a été remerciée pour son manque de jugement », a résumé Jean-François Del Torchio, l’attaché de presse de François Legault. Dans ce cas-ci, je crois que le verdict du parti n’aurait pas changé pour une homme. La réaction du manque de jugement aurait été valable pour un homme aussi.

Steven Fleurent

La peau, c’est de la peau

Pour le cas des photos, je ne crois pas. Les stratèges de RP doivent s’adapter à leur public. Tout dépend donc de la réaction du public. Une étude a démontré que la réaction des femmes et des hommes est plus forte devant des femmes nues. Si on rajoute l’alcool dans l’équation, il est certain que les images choqueront davantage. Les réactions sont donc différentes et la réponse à celles-ci est tout aussi différente, car elle doit s’y adapter. Alors, je ne crois pas qu’une simple erreur de jeunesse aurait été priorisée pour clore le sujet.

Et vous, qu’en pensez-vous? Une simple erreur de jeunesse aurait-elle sauvé la face d’une candidate? Sinon, quelle aurait été votre réaction?  

 

 

Publicités
Cet article, publié dans Travaux étudiants, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour UNE CAQuiste montre ses fesses?

  1. clemenceha dit :

    Avec les réseaux sociaux, on continuera assurément à assister à ce genre d’«erreurs de jeunesse»! Dans le milieu politique, je crois que les femmes ont généralement moins droit à l’erreur que les hommes. Je suis aussi portée à croire que si les photos compromettantes avaient été celles d’une candidate, la réaction aurait été totalement différente. La crédibilité de la candidate aurait sûrement été remise en question et elle n’aurait pas été excusée aussi facilement.

    • jadebourdages dit :

      Tout à fait d’accord, je crois aussi que le milieu politique laisse une marge d’«erreur» moins grande aux femmes. Par contre, je me questionne sur le congédiement de l’attachée de presse. Il est clair qu’il est plus facile de remplacer une attachée qu’un candidat. En pleine campagne électorale, perdre un candidat fait perdre une possibilité de votes. Donc, peut-être que cette raison a aussi penché dans la balance.
      Et oui, ce n’est que le début des «erreurs de jeunesse» dans la politique!
      Un jour, peut-être, il sera anormal de voir un politicien n’ayant aucune photo d’une jeunesse un peu folle…. un jour, peut-être.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s