Quand faire des choses comme une fille est il devenu une insulte?

Suite à son apparition à l’ONU pour le lancement de la campagne HE for SHE, le discours d’Emma Watson a fait beaucoup jaser et a été question d’actualité. Elle nous permet également de nous poser la question : qu’est ce que le féminisme? et voir même mettre les pendules à l’heure. Pourquoi ce mot est-il tant haï (encore aujourd’hui)? Se battre pour les droits des femmes a malheureusement été trop souvent synonyme de haine envers les hommes, pourtant c’est tout le contraire. Emma Watson revient même sur la définition, qui est vraiment ce en quoi je crois :

Croire qu’hommes et femmes devraient être égaux en droits et avoir les même chances/opportunités. C’est une théorie d’Égalité des sexes sur les plans politiques, économique, social.

Par le passé, certaines femmes ont pris en otage le mot féminisme en lui donnant une vocation négative de par leurs paroles et leurs gestes de haine envers les hommes qui par le fait même ont entaché la vrai signification du terme. C’est dommage car malgré la plus grande ouverture d’aujourd’hui, le terme fait encore grincer des dents. Les perceptions changent, mais très tranquillement, et c’est dans l’esprit des jeunes qu’on doit établir que l’égalité des sexes c’est normal, car les perceptions se développent à un très jeune âge.

Que signifie faire des choses comme une fille?

Je profite donc du fait que le féminisme soit d’actualité, et vous invite a regarder & écouter la vidéo fait par Always pour sa dernière campagne : Comme une fille:

Procter&Gamble ont visé juste avec cette vidéo, qui selon moi est des plus véridique. Ayant une réputation internationale, ils étaient certains de toucher une grande population et ainsi augmenter leur popularité en propageant un message humain et encourageant pour l’avenir. Changer la perception des filles et des garçons à un jeune âge, c’est la base afin de réussir à toucher le plus de gens au féminisme.  Always a certainement fait augmenter leur sentiment d’amour et les consommateurs qui ne connaissent pas cette marque vont probablement être plus enclin à l’acheter car ils expriment des valeurs vraies et recherchées des consommateurs.

Des recherches démontrent que les filles perdent leur estime durant la puberté.  Ce n’est pas juste un message sur l’estime de soi, mais aussi sur l’égalité des genres. En changeant nos perceptions de ce qu’une fille (ou gars) doit ou ne doit pas faire, on change l’idée qu’ils ont d’eux même.

Les jeunes filles avant la puberté se voient au même pied d’égalité que les garçons, pourquoi est ce que lorsque la puberté s’envole, la naïveté de l’égalité s’envole également?

Je lève mon chapeau à ces grosses entreprises qui ont l’audace de s’attaquer à une problématique sensible et controversée car faire des choses comme une fille c’est aussi extraordinaire que de faire des choses comme un gars. Ça ne devrait pas être une insulte. Plus d’une entreprise devrait endosser ces messages d’espoir sur l’égalité.

A propos J-A Lafortune

Passionnée de voyage, de photo, de mode, de bouffe, de musique, de chasse, de pêche, de découverte...de la vie quoi!?!!! Je crains ne pas avoir assez d'une vie pour tout voir! Je rêve de faire le tour du monde et je compte bien y parvenir! En attendant, je vis mon rêve et je gagne ma vie en organisant des événements autant à l'international qu'à la maison! Hier en mode et en philanthropie, demain on verra ce que la vie m'apportera de plus excitant! On s'en jase!
Cet article, publié dans Travaux étudiants, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Quand faire des choses comme une fille est il devenu une insulte?

  1. stephloj dit :

    Bien que le message et la cause soutenus par Always soient touchants et plein de vérités, il faut il y a tout lieu de se demander s’il ne s’agirait pas d’une certaine forme d’opportunisme plutôt que de l’audace de la part de la marque. Elle n’est d’ailleurs pas la seule à avoir soutenu le discours féministe dans ses campagnes de communication : Pantene avec Ban Bossy, Verizon (qui n’est d’ailleurs pas une marque spécifiquement féminine), moins récemment, Nike avec Tell Me I’m Not An Athlete et, bien sûr, Dove sont également de la partie. Et comme l’a écrit Arnaud Granata sur Infopresse : « À regarder de plus près, si ces marques embrassent des propos féministes, aucune ne se revendique comme telle, de peur d’être étiquetée trop vite par un mot qui crée encore le débat dans la société. Et plusieurs consommateurs dénoncent ce «féminisme mou» et cet opportunisme grandissant des marques à employer ces arguments pour vendre leurs produits » (http://www.infopresse.com/opinion/arnaud-granata/2014/9/23/le-feminisme-et-son-marketing). Une similitude qui ressort du discours d’Emma Watson et les mots de M. Granata : le féminisme est encore mal perçu et mal compris.

    • jalafortune dit :

      Je ne suis pas en désaccord avec vos propos.
      Oui, ils sont opportunistes; mais ne sont ils pas en affaire pour faire de l’argent?! Le féminisme est encore mal perçu et mal compris, alors même si ces marques ne crient pas haut et fort leurs associations au mot féminisme, je crois quand même qu’ils s’y rattachent d’une certaine manière. Ils amènent les gens à réfléchir sur des valeurs positives, qui peuvent faire une différence.
      Je continue de croire qu’ils sont audacieux dans leurs campagnes de relations publiques même s’il y a une certaine forme d’opportunisme. Au moins ils envoient un message positif au contraire de certaines autres grosses marques.

  2. melynaluneau dit :

    Je pense que oui c’est un peu un coup de marketing pour cette vidéo, mais la question est: Pourquoi ce coup de marketing a tellement bien fonctionné? Je dirais que c’est parce qu’Always a mis le doigt sur quelque chose de très véridique dans notre société. Tout comme Dove avait réussi avec sa nouvelle image de vraies femmes. J’aimerais vous partager un autre vidéo qui n’est pas liée aux femmes, mais à la société en générale et c’est dans la même optique que ce qu’Always a fait. La vidéo compare la perception que nous avons de nous quand nous sommes enfants et adultes.

  3. valynnd dit :

    J’ai adoré le discours d’Emma Watson à l’ONU ainsi que la campagne d’Always (ainsi que la vidéo d’I am Comfortable). Je suis d’accord que le mot féminisme a pris une tournure très négative, et qu’avant, être féministe était perçu comme un groupe contre les hommes et frustrées de la vie. C’est avec des vidéos comme ceux conçus par Always et par d’autres conférences puissantes à l’ONU que l’idée du féminisme pourrait enfin être perçu comme non pas une menace aux hommes, mais comme étant des femmes fortes, pouvant être des alliés aux hommes.

  4. Myriam Wojcik dit :

    Merci pour ton blogue qui suscite la réflexion et permet de discuter d’un sujet important, l’égalité des hommes et des femmes. Comme plusieurs, j’ai été enchantée par le fait qu’une jeune femme comme Emma Watson accepte de « sortir de la garde-robe » pour se définir comme féministe. Là, où je diverge de ton opinion, c’est lorsque tu qualifies d’audacieuse la campagne « Comme une fille » de Proctor & Gamble. Pour qu’il y ait audace, il aurait fallu qu’il y ait une part de risque pris par l’entreprise. Or, personne ne peut être contre cette publicité puisqu’elle attire la sympathie par les valeurs rassembleuses qu’elle véhicule et par l’utilisation de petites filles mignonnes comme tout et de belles adolescentes. Bien sûr, je n’ai aucun problème à ce qu’on pointe certains stéréotypes associés aux femmes mais l’audace aurait été de défendre haut et fort l’égalité salariale des femmes, de se prononcer contre l’hypersexualisation des fillettes et des jeunes adolescentes, de prendre partie pour une cause comme celle de l’avortement.

    Là, où j’ai été vraiment impressionnée, c’est quand j’ai vu la publicité de la marque Cheerios où il est question de l’adoption d’un enfant par un couple gai. Pour moi, ça, c’est de la véritable audace parce que General Mills sait très bien que le sujet est hyper controversé et que le risque qu’elle prend est grand. Ils ont fait le choix de cibler uniquement le marché canadien mais à l’ère des médias sociaux, elle devait être consciente que le message ferait le tour du monde. Regardez cette publicité, vous serez impressionnés : http://www.slate.com/blogs/outward/2014/10/03/cheerios_commercial_with_a_gay_couple_and_their_adopted_daughter_is_adorable.html?wpsrc=sh_all_dt_tw_top

  5. ouiamdidane dit :

    Je suis d’accord avec la plupart d’entres vous dans l’optique où c’est un coup de marketing et de l’opportunisme plutôt que de l’audace. Cependant, je pense qu’il n’y a pas de mal à utiliser la notoriété d’une marque ou la notoriété d’une personnalité publique pour passer un message. Au contraire, il faut profiter de sa place dans la sphère médiatique pour se rapprocher de son public.

    En 2014, il n’est plus simplement question d’échange d’argent pour un bien et un service. Nous sommes dans une ère où l’échange de valeurs est important et où les entreprises en sont de plus en plus conscientes.

    Ce qui me chicote, c’est le manque de lien entre le produit ou le service et les valeurs de la marque. Dans le cas d’Always, je comprends qu’il s’agit d’un produit pour femmes et que ces dernières ne sont pas toujours à l’aise avec leurs corps mais dans le cas de Cheerios, quelles valeurs viennent-ils chercher? L’amour? Le partage? L’égalité? Le droit à l’adoption? Je trouve que c’est tomber dans la facilité. Ce genre de publicité est caméléon et peut se porter à n’importe quel produit. Volkswagen pourrait utiliser exactement le même vidéo et mettre son logo à la fin. Cascade pourrait en fait autant. Apple également. La publicité finit avec: « We all love to connect. That’s the Cheerios Effect. ». J’aurais bien vu ce genre de publicité pour une entreprise dans la téléphonie ou même un réseau social.  »We all love to connect. That’s the Facebook Effect. »!

    Dans le cas de Cheerios, il y a certes un peu d’audace là dedans puisqu’ils parlent d’un sujet un peu plus taboo mais je pense qu’il s’agit là davantage d’opportunisme et de profiter son budget-publicité plutôt que de pur audace.
    __________________________________________

    Pour en revenir au vif du sujet, je pense que le problème avec le mot féminisme n’est pas seulement la valeur qu’il a pris avec le temps avec les actions de certaines femmes se proclamant féministes. Je pense que le problème réside dans l’essence même du mot. Défendre l’équité des sexes en utilisant le terme féminisme vient séparer les deux sexes une fois de plus. Mesdames et messieurs, je vous invente un nouveau mot: l’équinisme!

    Merci à toutes pour vos commentaires qui font voir ces publicités différemment et pour vos partages!

  6. mariebellier dit :

    Le féminisme existe depuis très longtemps. Il est général mal vu même encore aujourd’hui par les hommes et même certaines femmes. Pourtant, le féminisme existe pour porter la voix des femmes et qu’elles puissent se faire entendre par tous.
    Le discours d’Emma Watson est très beau et la vidéo de Always à visé juste en effet. L’idée était bonne, après oui, c’est un coup de marketing mais les marques se serviront toujours de tout et n’importe quoi pour faire de l’argent, c’est incontournable. Cependant, la vidéo touche et les gens la regarde. Ça peut faire prendre conscience à des gens et à partir de ce moment, on peut oublié l’effet marketing.
    Il faut qu’on se mobilise afin de perpétuer ce pourquoi nos mères, grand-mères, arrières grand-mères se sont battues pour ne pas retourner comme avant où l’égalité des sexes n’étaient même pas une question valable.

    Il est important que les petites filles et les petits garçons sachent que cette inégalité a existé et existe encore malheureusement aujourd’hui afin qu’ils puissent continuer de se battre contre ça ensemble.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s