Songs of Innocence, vraiment ?

Sur papier, l’association de deux géants de la trempe d’Apple et de U2 semble limpide: tout deux jouissent d’une notoriété mondiale en plus d’avoir été de véritables pionniers dans leur domaine respectifs (Apple pour sa vision unique et technologique et U2 pour sa façon révolutionnaire de faire des concerts).De plus, lorsqu’en 2006, Apple avait mis sur le marché, en association avec le groupe, une édition limité de son célèbre Ipod, arborant les couleurs de U2.

Cependant, lorsque la formation irlandaise a annoncée, en septembre dernier, qu’elle distribuait gratuitement et systématiquement son nouvel album Songs of Innocence à tous les détenteurs de compte Itunes : une controverse est née. Considéré comme intrusif, ce mode de distribution n’a vraisemblablement pas fait l’affaire de tous. La grogne des utilisateurs a été si forte qu’Apple a été contraint de mettre à la disposition des usagers un outil leur permettant d’éliminer de leur appareil toute trace de l’indésiré contenu. Portrait d’une fausse bonne idée.

Invasion de la vie privée ?

Tout d’abord, peut-on dire qu‘Apple, en tentant de faire un coup d’éclat, n’a pas plutôt mis ses lacunes au grand jour? Plusieurs usagers se sont sentis, avec raison, envahis et exploités par la pomme. L’opus fut ajouté simultanément dans tous les appareils, et ce, en faisant fi du conscentement des utilisateurs . Comment se fait-il, qu’une compagnie, aussi imposante soit-elle, puisse avoir accès si facilement aux comptes de millions d’usagers? Le consommateur aime les choses gratuites, mais plus encore, il est stimulé lorsqu’il se retrouve en situation transactionnelle.

Voici quelques uns des commentaires émis sur twitter suite à l’annonce de U2 ( en anglais)

Qui veux –on rejoindre?

Adieu la segmentation des clientèles, retournons à cette façon de procéder ancestrale de faire la distribution des produits. À quoi bon toutes ces années de recherches? Tous les consommateurs ont les mêmes goût! Du moins c’est ce que semble penser les deux parties impliqués. Malgré la notoriété planétaire de U2, il est complètement utopique et faux de penser qu’un produit, quelqu’il soit, puisse rejoindre 100 % de la population. C’est impossible. En plus d’irriter un public, qui a la base est non réceptif au style U2, toute cette mégalomanie n’aura pour effet final que de les aliener de leurs plus fidèles adminrateurs. Ceux-ci se retrouvent relégués au même rang que n’importe quel quidam, ne bénéficiant d’aucun traitement de faveur.

En 1987 U2 chantait, « I Still Haven’t Found What I’m Looking For» . En 2014, presque trente ans plus tard, le groupe ne semble toujours pas l’avoir trouvé, preuve à l’appui.

Publicités
Cet article a été publié dans Travaux étudiants. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Songs of Innocence, vraiment ?

  1. C’est effectivement ahurissant de voir deux grandes compagnies imposer un produit à tout une clientèle. Il est quelque peu insensé de croire que tous seraient enthousiasme à l’idée de se faire imposer un groupe de musique, bien que celui-ci soit doté d’une popularité à l’échelle internationale. Comment cela ce fait-il qu’aucune des deux compagnies, particulièrement Apple, n’est pas sondée leur public et créé des sondages ou des focus groups afin de recueillir l’opinion publique de ce projet? On dénote un grand manque de jugement de la part de Apple d’avoir introduit de force un produit, indésirable pour certains, dans un bien devenu personnel suite à l’achat. L’intrusion de ce produit dans la bibliothèque personnelle des clients ne fut donc pas une réussite, mais un échec, puisqu’ils ont dû créer une application pour retirer leur insertion musicale des iTunes. Cette mauvaise publicité pour la compagnie Apple, pourrait éventuellement leur faire perdre de la clientèle si ceux-ci ont peur de se faire imposer n’importe quel produit qu’ils n’ont pas choisi. C’était un risque à prendre d’imposer ce produit chez leur client et ce risque s’est avéré devenir une crise qui leur à fait perdre de la crédibilité dans un monde ou le respect de la vie privée est primordial dans l’ère numérique. Apple aurait dû la voir venir.

  2. valynnd dit :

    Je suis bien d’accord avec ta publication. Je ne crois pas qu’iTunes était prêt à recevoir l’attention négative qu’il a reçue. Bien sûr, on peut dire l’expression « Parlez-en en bien, parlez-en en mal, mais parlez-en! » en se disant qu’en bout de la ligne, U2 a fait jaser d’eux à l’échelle internationale. Par contre, je suis d’accord que d’aller au point d’imposer un CD dans sa bibliothèque musicale, sans avoir donné son accord est une violation de l’intimité des utilisateurs. Pourquoi ne pas simplement rendre l’album gratuit, et disponible à téléchargement? Encore là, il faut toujours trouver de nouvelles façons d’innover et de pousser les limites en tant qu’entreprise et marque, alors Apple et U2 ont probablement tenté de sortir des terres battues pour prouver que U2 est un groupe « risk-taker » haha .

  3. etiennelebourdais dit :

    Personnellement, je trouve ça aberrant que c’est deux entités se donne la permission de rentrer dans la vie privée des gens de cette façon. Même si leurs intentions étaient nobles, le fait reste qu’ils ont imposés l’album à tout les gens qui possédaient un compte iTunes. Cette action démontre à quel point Apple est imbu de lui-même et se permet de faire ce qu’il veut. De plus, ce geste peut avoir de grave conséquences quant aux instruisons de la part des grandes compagnies dans les appareils mobiles ; si Apple peut implanter des albums comme ça dans nos téléphones et tablettes, quel genre de logiciels peuvent être implanté par d’autre compagnies. Dans cette ère qu’est la notre, où le numérique est roi et que chacun a peur de se faire voler c’est informations et son identité, ce coup marketing d’Apple s’est retourné contre eux et ne fera qu’alimenter le fait qu’on peut accéder à nos informations et notre contenu numérique de n’importe où et n’importe quand.

  4. Je suis, comme vous tous, surprise que deux marques d’une telle envergure comme Apple et U2 (qui est, selon mon humble opinion, plutôt un produit de marketing qu’un groupe de musiciens) n’aient pas pu prendre en compte un élément fondamental dans toute démarche de communication: la segmentation du public.

    Par contre, j’applaudis l’action amorcée par U2 après les faits. Leur excellente stratégie de gestion de crise a été de publier une vidéo sur You Tube pour répondre aux questions publiées dans leur page Facebook. Ils répondent à des questions anodines et même niaiseuses (pourquoi Larry et Adam n’ont-ils pas des noms « cool » comme The Edge et Bono?). Au milieu de cette belle séance de questions et réponses, le sujet de controverse ressort et, voilà, Bono présente ses excuses. Bien entendu, la vidéo a suscité la publication de nombreux articles, blogues, tweets, etc.; et même si cela n’efface pas le dommage fait à l’image du groupe, dire ouvertement « ops, I’m sorry about that » était certainement la meilleure chose à faire. Voici l’extrait: https://www.youtube.com/watch?v=SUwXM_yDo7Q

  5. ouiamdidane dit :

    Et voilà exactement ce que je pense qu’Apple et U2 avait derrière la tête: créer une polémique pour faire parler!

    Derrière Apple se cachent de brillantes personnes qui, selon moi, avaient très bien calculé le coup et très bien évalué les risques et dommages. Constat final: Apple est une religion qui ne perd pas ses fidèles et U2 obtient l’attention médiatique. U2 a même la chance de s’excuser et se montrer humain! Une presqu’excellente campagne de relations publiques qui permet même aux joueurs présents de montrer comme ils savent gérer une crise. Je ne qualifie pas cette action de coup de génie, loin de là. Je pense simplement qu’Apple et U2 sont d’excellents marionnettistes qui savent tirer les fils et faire valser leurs pantins préférés: vous.

    Parlons maintenant de comment vous vous êtes sentis lorsque l’album est apparu comme par magie (lire ici: magie de marionnettistes brillants qui manipulent vos esprits autant que vos comptes iTunes) parmi vos chansons. Vous êtes-vous réellement sentis VIOLÉS? Avez-vous VRAIMENT sentis votre vie privée ENVAHIE? Si oui, quittez les internets. ABORT, ABORT, ABORT!

    Une question maintenant pour toutes les personnes qui se sont senties VIOLÉES et ENVAHIES: avez-vous lu les conditions d’utilisation avant de les accepter? Pour ma part, non. Il serait tout de même intéressant de lire ce qu’elles stipulent quant à la publication de contenu de la part d’Apple.

    Bref, je pense que cette action était bien plus réfléchie que ce que beaucoup peuvent penser. Apple n’avait rien à perdre – ses adeptes sont fidèles. U2 avait tout à gagner – on ne parlait plus d’eux et BOOM, tout le monde est au courant que leur nouvel album est sorti. Même qu’il se trouve sur toutes les bouches en plus de toutes les oreilles!

    Ça me donne presque le goût d’aller écouter du U2 tout ça.

    – Ouiam, l’avocat du diable

  6. charlesetiennepm dit :

    Je considère qu’il s’agit d’une technique particulièrement étrange de promouvoir un produit en l’imposant au grand public. Même s’il s’agit d’un contenu gratuit, la proportion de clients d’Apple mécontents dépasse largement ceux qui ont réellement étés choyés par la manœuvre. Je ne vais pas jusqu’à dire qu’il s’agit d’un viol de la vie privée, mais plutôt une infiltration malhabile de U2 dans l’univers culturel des individus. Je me rappelle du groupe Radiohead qui avait effectué une manœuvre révolutionnaire il y a quelques années en donnant la possibilité à ses fans de télécharger leur album en ligne en échange d’une contribution volontaire. J’imagine très mal comment un groupe aussi réputé que U2 ait pu vouloir abuser d’un aussi grand bassin de population en pénétrant dans les listes musicales personnelles des individus. Il faut être véritablement mégalomane (sans vouloir lancer de flèche à Bono) pour croire qu’il s’agit d’un «cadeau» pour les utilisateurs d’Apple.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s