Premier (faux) pas des conservateurs sur Instagram

Instagram est une plateforme que j’aime et vraisemblablement, je ne suis pas la seule. L’application, qui permet de partager des photos et vidéos, gagne beaucoup en popularité depuis son acquisition en 2012 par Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook. En effet, Instagram vient de dépasser les 400 millions d’utilisateurs actifs au monde, devançant ainsi Twitter, qui en comptait 316 à la fin juin 2015. Il faut croire que plusieurs ont vu là une immense opportunité de placement publicitaire. Il est donc possible, depuis novembre 2014, d’afficher de la publicité sur Instagram.

Tentative de séduction ratée ?

C’est alors qu’un beau matin, lors de ma tournée des médias sociaux, rituel auquel je déroge rarement à mon réveil, Stephen Harper a fait son apparition sur mon écran. À mon grand désarroi, la publication commanditée montrait le premier ministre et son fils jouer au Xbox, avec la mention : « Laureen et moi savons qu’il vaut mieux laisser les décisions parentales aux vrais experts, maman et papa ». Croire que les abonnés d’Instagram seraient interpellés par Harper – qui incarne des valeurs rétrogrades et de droite – jouant aux jeux vidéo, démontre un grand manque de sensibilité à l’égard des véritables préoccupations des jeunes. Cette intrusion dans mon compte m’a plutôt pris de dégoût.

Publication commanditée de Stephen Harper

Nul besoin de vous dire que les commentaires qui s’en sont suivis n’étaient pas très gracieux, mais ils reflétaient parfaitement mon sentiment. Parmi les centaines de «Fous le camp de mon écran !» et «Pourquoi dois-je voir cette merde ?», le Parti conservateur a rapidement supprimé la majorité des commentaires pour n’en garder qu’une vingtaine, tous en faveur du Parti.

Mauvaise cible

Personnellement, j’aurais été beaucoup moins choquée si on m’avait montré la même affiche que je vois sur tous les lampadaires de mon quartier, avec une accroche comme : «Votez pour moi», que cette tentative extrêmement maladroite d’attirer le capital de sympathie d’une audience mal ciblée. Le public d’Instagram est jeune, beaucoup plus jeune que l’électorat d’Harper ; 53% des utilisateurs sont âgés entre 18 et 29 ans.

L’équipe de M. Harper n’a évidemment pas bien saisi l’essence de l’expérience recherchée par les publications commanditées sur Instagram, qui travaille de connivence avec les annonceurs pour qu’elles s’intègrent le plus naturellement possible au flux des utilisateurs. La stratégie des conservateurs s’est révélée un véritable fiasco, espérons qu’ils sauront en tirer quelques leçons !

Image | Cet article, publié dans Réflexions publiques, Travaux étudiants, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Premier (faux) pas des conservateurs sur Instagram

  1. M. Hébert dit :

    Je suis toujours stupéfait de voir comment certains partis politiques (la majorité en fait) utilisent les médias sociaux comme s’il ne s’agissait que d’une version 2.0 de la traditionnelle pancarte électorale (ou du message d’entreprise, en dehors des élections).

    Vous marquez un point en affirmant que le PCC, dans ce cas, n’a pas « compris l’expérience recherchée » par les utilisateurs d’Instagram. J’oserais aller plus loin, en ajoutant que la plupart des candidats et partis n’ont pas complètement saisi l’avantage (et les inconvénients) d’une plateforme 100% interactive. Le style de communication employé consiste souvent à marteler une ligne ou un message pré-approuvé. Une méthode sortie de 1915 pour un outil de 2015, en somme.

    Il serait souhaitable que les partis politiques, avant de se lancer à l’assaut des réseaux sociaux, prennent le temps de se demander si leur prochain stunt 2.0 est susceptible de les aider à atteindre leur objectif, conformément à la stratégie décidée.

    Encore beaucoup de chemin à faire…

    Billet intéressant!

  2. Eliassaint Daniel dit :

    Que l` on soit en accord ou en désaccord avec les idées qui sont exprimées dans ce texte, il faut toutefois admettre que sa lecture nous invite à réfléchir une fois de plus sur la nécessité de d`être conscient de la notion de fragilité et de complexité du phénomène de communication publique.

    Le choix du contenant et du contenu est de toute importance si nous voulons réussir notre communication. Pourtant, les deux semblent présenter une certaine déficience dans la stratégie des Conservateurs sur Instagram. Si l`on s`en tient aux idées véhiculées dans le texte, le contenu est interprété de façon défavorable par le public majoritaire du canal (le contenant) utilisé.

    Cette situation fait penser à Marshall MacLuhan qui a dit en 1964 : Le message, c`est le medium. Plus de 50 ans plus tard, cette théorie tient toujours. La leçon apprise : il faut choisir le média à utiliser selon la nature du message que nous voulons envoyer et selon le profil du public à qui le message est adressé.

  3. rachelpl dit :

    J’ai moi aussi été « victime » de ce placement de publicité, disons très maladroit, sur mon fil d’actualité Instagram. Déjà que l’ajout de publicités en général sur l’application me fait un peu grincer des dents, celle-ci m’a carrément fait l’effet d’une intrusion.
    Non seulement elle n’était pas du tout adaptée au reste de mon contenu et de mes abonnements, mais elle était à l’opposé de ma tranche d’âges et de mes intérêts.
    Je ne suis pas familière avec le fonctionnement du placement de publicité sur Instagram, mais le PCC a probablement dû débourser une somme rondelette pour avoir « accès » aux fils d’actualité de milliers d’utilisateurs qui ne cadrent pas du tout avec leur électorat ou avec les indécis. Du vrai gaspillage!
    Je suis tout à fait en faveur des campagnes électorales et des politiciens sur le WEB, mais de grâce, entourez-vous de gens qui savent y faire …

  4. Audrey Besner dit :

    Tout à fait d’accord avec toi! Depuis lundi sur mon Instagram je n’ai que des publicités du parti Liberal, une très belle photo où on y voit la légende : « Clicking this image could help us win the election. #Realchange #elxn42 #Canada #ChangeNow ». Des mots clés qui ont du mordant, une photo qui pourrait avoir de l’influence sur des jeunes indécis quant à leur vote. C’est connu de tous, le vote est moins populaire du côté des jeunes, je crois que les partis essayaient de suivre l’ère des nouvelles technologies en modernisant leur compagne pour aller chercher des votes à une population plus jeune, qui est le futur du pays. Le compte de Justin Trudeau est semblable à celui de Stephan Harper, axé sur la famille, le bien paraître, avoir une image impeccable aux yeux du public. En consultant les images, ceci vient à me poser la question suivante, un placement de publicité discutable ou bien est-ce une bonne stratégie pour aller chercher un public cible plus jeune ? Nous verrons à la suite du comptage des votes, si le nombre de jeunes votants a augmenté, peut-être grâce aux Twitter, Facebook, Instagram de ce monde et non-grâce aux portes à portes, poignées de mains….

    https://instagram.com/justinpjtrudeau/?hl=en

  5. Isabel Sénéchal-Leblanc dit :

    Les tentatives des différents partis politiques à essayer de s’intégrer dans la réalité des médias 2.0 sont peu maladroites. Dans le domaine de la politique, c’est une catégorie très atypique et l’exécution de leur stunt peut être un succès ou un véritable échec. Je peux comprendre le choix d’Instagram, car il est une plateforme en pleine croissance avec un public majoritairement entre 18 et 24 ans, une tranche d’âge connu pour son faible taux de participation.

    J’ai été confrontée à cette image sur mon fil d’actualité dans mon Instagram comme plusieurs. Dans mon cas, la publicité ressortait du lot encore plus, car elle jurait avec les photos habituelles que j’y trouve. Comme plusieurs, ce geste me sembla intrusif et très maladroit. D’autres partis politiques s’y sont intégrés également avec leurs messages électoraux comme le parti Libéral.

    Puisque c’est tout nouveau l’intégration des médias sociaux dans les campagnes publicitaires, il y a beaucoup d’essais erreurs durant la campagne actuelle. Il sera intéressant de voir dans les compagnes futures comment les stratégies seront exécutées pour venir chercher le public des jeunes sans qu’ils se sentent attaqués de messages électoraux.

  6. Je suis d’avis que le fiasco créé ne provient pas du manque d’adresse du parti conservateur mais plutôt du manque de réceptivité des abonnés d’Instagram. Les gens de ma génération ont (en trop grand nombre) des opinions très fortes sur des sujets a propos desquels ils sont soit nullement informés, mal informés ou très peu informés. Les réactions sont donc immédiates, souvent irrationnelles et les discussions: impossibles. Que l’on soit d’accord avec la position du parti Conservateur ou pas, un homme qui joue a des jeux vidéos avec son fils (alors que bien des parents ne se contentent que de  »plugger » leur enfant sur un ipad ou une console et de les laisser s’éduquer eux-mêmes sur internet)(et Dieu sait que si on s’éduque sur internet, on risque de pas être vite vite) est un image intéressante.

    Le plus curieux, c’est que le problème avec l’image provient seulement du fait que le protagoniste est une figure connue que les gens n’aiment pas pour la simple et bonne raison que cette personne est au pouvoir. Je suis certain qu’une image de la sorte de Justin Trudeau sera perçue aussi négativement s’il monte au pouvoir et qu’il y reste (car peu importe le Premier Ministre, les gens vont trouver un moyen de chialer).
    Par contre, si une personne, (que d’ailleurs on a pas vu depuis 5 ans et a qui on ne parle jamais) dans notre liste d’amis Facebook, met en ligne une image semblable, le résultat sera plutôt des centaines de  »LIKES » et de nombreux commentaires du genre: cuuuuuuttttee xoxox ❤

    Peu être que je passe a côté du point, mais bon, il est tard.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s