Téo vs UberX : les bons et les mauvais coups

Le milieu des taxis montréalais était, jusqu’à l’arrivée de UberX en 2014, un milieu contrôlé et stable. Lorsque UberX proposa ses services de covoiturage sur le marché québécois, ce fut une vraie révolution dans le domaine du taxi. Quelques années plus tard, soit en 2016, Téo taxi s’ajouta au marché en offrant des voitures complètement électriques. Les taxis traditionnels acceptent la rivalité avec Téo, mais ne cessent de faire pression pour qu’UberX quitte le Québec. Analysons sommairement la situation sous deux aspects des relations publiques soit la crédibilité et la réputation.

Crédibilité :

UberX, aux yeux des consommateurs, est crédible. Le consommateur moyen qui souhaite se déplacer d’un point A à un point B le plus facilement et rapidement possible va surement faire appel à UberX, car il sait qu’il va être servi.

Toutefois aux yeux des compagnies de taxis régulières, UberX n’est pas crédible. Effectivement, selon eux, les chauffeurs de UberX ne sont pas légitime, car ils ne paient pas de licence de taxi. De plus, les chauffeurs d’UberX n’ont aucune formation particulière pour exercer leur «métier».

Téo, quant à lui, est très crédible aux yeux de tous. Effectivement, il s’agit d’une «vraie» compagnie de taxi avec une flotte constituée uniquement de voitures électriques .

Réputation

La réputation UberX est mitigée. Autant applaudie par certains pour son application révolutionnaire que haïe par plusieurs qui trouvent qu’UberX est une qui est une brute qui  ne se soucie pas des lois et qui a pour but principal du profit. La qualité du service est variée selon le chauffeur attribué. Tout le monde a son mot à dire !

Du côté de Téo taxi, la réputation est excellente. Effectivement, vu son côté écologique, les diverses communications positives et sa mission, l’ arrivée  de Téo dans le marché québécois fait de la compagnie un modèle à suivre. Elle est aussi reconnue pour son service hors pair et la courtoisie de ses chauffeurs. De plus, leur application, comme celle d’UberX permet aux utilisateurs de savoir où est le chauffeur, son nom, le modèle de la voiture et de payer par carte de crédit, ce qui est fortement apprécié.

Dans un avenir prochain, je suggère qu’UberX s’inspire du modèle d’affaire de Téo en ajoutant à ses valeurs la responsabilité sociale. Celleci aiderait sans doute sa réputation et sa crédibilité !

12291147_437490549788892_3730447193622833559_o

Articles de  référence :

http://www.callmedriver.com/teo-taxi-vs-uber-teo-taxi-monteals-homegrown-threat-to-uber/

http://quebec.huffingtonpost.ca/stephane-perrault/teo-uber_b_10246776.html

Cet article a été publié dans Travaux étudiants. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Téo vs UberX : les bons et les mauvais coups

  1. leilacote dit :

    Ton article apporte une perspective intéressante sur les forces et faiblesses des deux entreprises. La dualité au niveau du capital de sympathie des deux concurrentes est également un point fascinant à apporter pour mesurer les indices image respectifs. Du côté d’Uber, ses différents démêlés mondiaux avec les autorités gouvernementales ont eu un impact dévastateur sur son capital de sympathie, contrairement à Téo qui adopte une approche de proximité avec son public. Les chauffeurs des taxis Téo sont notamment devenus le visage de la compagnie, humanisant par le fait même l’entreprise. Uber a plusieurs croûtes à manger pour rattraper Téo!

  2. Bonjour Nadine ! Ton article est très intéressant et d’actualité. Il m’est toutefois difficile de commenter sur Téo taxi, puisque je n’ai jamais utilisé leurs services… pour l’instant!
    Je crois qu’au bout de la ligne, le vrai problème reste les taxis. Pourquoi les gens ont-ils commencé à prendre des Uber autrefois? La raison principale était pour sauver de l’argent. Peut importe la destination, prendre un taxi a toujours été relativement dispendieux. On encourage les jeunes à ne pas boire et conduire, mais ceux-ci n’ont souvent pas les moyens de se payer des taxis aller-retour. Avec l’arrivée d’Uber, le tarif d’un trajet est deux fois moins cher, une différence énorme à la longue. Les chauffeurs sont sympathiques (contrairement aux chauffeurs de taxi…) et veulent vraiment travailler. De plus, tout se fait en ligne : contrairement aux taxis, la technologie d’Uber est un plus pour la majeure partie de la population.
    Bref, en ce qui concerne Téo Taxi, je lève tout de même mon chapeau à Alexandre Taillefer. Avec le mouvement écologique, des voitures électriques : c’est l’avenir. Savez-vous si les trajets en Téo sont-ils plus dispendieux qu’en Uber ?
    Les taxis sont mieux d’attacher leur tuque…ces deux géants ne se laisseront pas faire!

  3. leilacote dit :

    Complètement d’accord avec Laurence! Je pense que le grand perdant du débat Uber vs Téo Taxi est l’industrie du taxi en général. La venue d’Uber a non seulement permis une concurrence saine, quant à moi, au niveau tarifaire pour les consommateurs, mais a également permis de mettre la barre haute au niveau du service à la clientèle offert par les chauffeurs. Avant Uber ou Téo, rares étaient les compagnies de taxi qui se préoccupaient de leur image. Il a fallu que ces deux nouveaux joueurs entre dans l’arène pour finalement ébranler cette industrie archaïque.

Répondre à leilacote Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s