La LNH ne participera pas au Jeux olympique de 2018

Nous ne verrons pas de Carey Price ou de Sidney Crosby. Le verdict est tombé aujourd’hui, les joueurs de la LNH ne participeront pas aux prochains Jeux olympiques de PyeongChang en 2018.

Une Guerre qui perdurait depuis déjà un bout depuis que le nouveau président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, avait mentionné, l’été dernier, que le CIO ne couvrirait plus les frais de dépenses des joueurs de la Ligue nationale de hockey (transport, assurances, allocations), lui qui les absorbe depuis les cinq derniers Jeux d’hiver.

D’un côté le commissaire de la ligue avoue qu’aucune équipe de la (LNH) n’a envie d’assumer ces dépenses assez exubérantes, il faut le dire. Bien qu’il soit comprenable que les propriétaires d’équipes ne voient aucune avantage à faire participer leurs joueurs à un tournoi qui met en péril leur saison régulière  dû au risque de blessures, les joueurs se disent très déçus de la situation. Évidemment, pour un joueur comme Crosby, Toews, ou Price qui carbure aux défis, ne pas pouvoir avoir la chance de représenter son pays et gagner une médaille est assez embêtant.

« Je ne vois pas le bureau des gouverneurs accepter de payer pour avoir le privilège de prendre part aux Jeux olympiques. D’autant que nous devons interrompre notre saison et que nous n’avons pas accès aux joueurs pendant la durée des Jeux et que nous ne détenons pas les droits de faire la promotion de leur participation à l’événement. », a déclaré le commissaire Bettman.

Ce dernier s’attend donc que les Comités olympiques prennent en charge les couts ou qu’ils trouvent un terrain d’entente avec la Fédération internationale de hockey (FIHG). Malheureusement, le Comité olympique canadien ne possède pas les moyens pour acquitter une telle somme.

De son côté, René Fasel, président de FIHG, trouve regrettable l’absence des joueurs d’élite aux Jeux olympiques et tente par tout les moyens de trouver une solution. On se rappelle que Fasel avait mentionné que les joueurs de la LNH ne pourraient pas participer aux Jeux de 2022 s’ils n’y allaient pas à PeyongChang, en 2018.

« Les Jeux olympiques, c’est le plus gros évènement sportif sur la planète. Cette une énorme plateforme avec une grande visibilité pour notre sport. Un évènement d’une si grande envergure comme le tournoi de hockey sur glace masculin mérite de mettre en compétition les meilleurs joueurs au monde. Je me sens dans l’obligation de m’assurer que nous continuions à offrir le meilleur niveau de compétition, pas seulement au bénéfice des amateurs de hockey sur glace, mais aussi pour montrer à toute la planète notre sport à son meilleur », a-t-il déclaré sur IIHF.com.

Nous risquons d’assister une fois de plus à un conflit entre les joueurs et les propriétaires de Ligue ce qui n’est jamais de bon augure. Rappelons-nous des deux derniers « lock-out » en 2004 et 2012. Par contre, certains joueurs, dont Alexander Ovechkin, ont mentionné vouloir aller représenter leur pays à n’importe quel prix.
Espérons que d’autres suivront son exemple pour le bien du sport.

 

Publicités

A propos Benjamin Dubois

Stagiaire Comité olympique canadien
Cet article a été publié dans Travaux étudiants. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s