Gabriel Nadeau-Dubois ou comment se faire remarquer

gabriel-nadeau-dubois-gnd

Peu nombreux sont les gens qui n’ont pas entendu parler du lancement officiel de la carrière politique de Gabriel Nadeau-Dubois et de son alliance avec le parti provincial Québec Solidaire. Figure déjà connue des médias québécois, GND a effectué le dévoilement de son départ en politique, le 9 mars 2017, comme il a traité son combat durant le fameux printemps érable de 2012, avec beaucoup de hargne et d’énergie. Pour moi, il faisait déjà de la politique depuis bien longtemps. Cette annonce officielle était donc une sorte de déclaration de guerre à la classe politique actuelle qui a laissé peu de gens indifférents. Les critiques et les éloges ont rapidement prises d’assaut les médias et les réseaux sociaux, allant de la joie au dégoût qu’un jeune homme de 26 ans puisse tenir de tel propos (que nous allons survoler sous peu).

 

Des propos incendiaires

 

Durant sa conférence de presse, qui était diffusée en direct sur les médias sociaux, Nadeau-Dubois explique que sa décision de joindre Québec Solidaire allait de soi avec son orientation politique de gauche et indépendantiste. Par le fait même, il en profite pour attaquer les politiciens au pouvoir des 30 dernières années, les accusant d’avoir trahi le Québec, de l’avoir gardé en otage, d’avoir divisé sa population, d’avoir favorisé les riches entreprises avant le peuple québécois. Des déclarations qui change de sa prédecesseure, madame Françoise David, a qui il succède comme représentant dans Gouin et a qui il souhaite remplacer comme porte-parole de QS. Je ne m’attarderais pas à juger la pertinence des propos de GND, mais plutôt à observer la réaction de la classe politique et les effets de ces déclarations du point de vue d’un relationniste.

Un effet immédiat

La stratégie derrière la conférence de presse tenue par GND était claire, envoyé un message direct aux politiciens qu’il était la pour faire changer les choses. Québec Solidaire, après la perte de madame David, avait bien besoin d’une figure connue comme Nadeau-Dubois. Est-ce que ce sera suffisant pour maintenir la place de QS dans Gouin? Il est trop tôt pour l’affirmer, mais il reste que l’accueil était chaleureux chez les partisans du parti, et qu’il a même reçu plus de 1000 adhésions en 24 heures suite à l’annonce de son investiture comme porte-parole de Québec solidaire. Un jeune homme charismatique, des promesses d’avenir, c’est un modèle qui ne va pas sans rappeler les politiciens comme Justin Trudeau ou Barrack Obama. Une version plus rebelle et de gauche, mais on remarque le même effet positif chez la population qui se dit souvent « tanner » des vieux politiciens et de leur promesse en l’air. Ceux-si, par contre, n’apprécie pas tous les commentaires de GND. Le premier ministre Philippe Couillard c’est défendu en soulignant que le peuple québécois n’oubliera pas que Gabriel Nadeau-Dubois a refusé de condamné les violences faites par les étudiants durant les manifestations de 2012. D’autres ex-politiciens comme Bernard Landry étaient carrément scandalisés par les déclarations de GND, soulignant qu’on ne peut ignorer comme ça 30 ans d’histoire et qu’il devrait attendre d’avoir accompli quelque chose avant de commenter de la sorte. Les représentants du Parti Québécois se sont dits ouverts aux discussions, à condition qu’il modère ses propos. La CAQ et son dirigeant, François Legault, en ont simplement profité pour attaquer le PQ sur son manque de crédibilité des dernières années. Les opinions sont partagées, il reste que la gauche politique voit Gabriel Nadeau-Dubois comme une sorte de héros, un sondage fait pour le Devoir a même confirmé une hausse des intentions de votes à 14%, au détriment du PQ. Je vous laisse ici un exemple assez graphique de la réaction de plusieurs politiciens, avec Bernard Dranville qui se dit outré et qui qualifie la rentré de GND de raté.

En marge

Un véritable changement qui s’annonce ou une simple vague qui va finir par s’estomper? C’est toujours difficile à évaluer avec le monde politique d’aujourd’hui. Tout bouge rapidement et rien n’est assuré. Si j’étais relationniste dans l’équipe de Gabriel Nadeau-Dubois, je crois que j’aurais encouragé ce type d’approche agressive et partisane. Un jeune en politique n’a pas la même crédibilité qu’un vétéran, il faut donc convaincre en amenant des idées nouvelles, des critiques pertinentes et surtout beaucoup d’énergie. Je crois que c’est ce qu’essai de faire l’équipe de GND, elle avait de grands souliers à remplir après madame David et se devait d’avoir un impact positif. Les sondages laissent croire que la stratégie fonctionne jusqu’à maintenant, il faudra continuer à observer si le mouvement s’estompe. Nadeau-Dubois le souligne lui-même sur Twitter, il ne faut pas s’attarder à la personnalité qui soutient le parti, mais bien les idées qu’il cherche à véhiculer.

Publicités
Cet article, publié dans Travaux étudiants, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Gabriel Nadeau-Dubois ou comment se faire remarquer

  1. L’image de marque sera toujours importante en politique. L’arrivée de Gabriel Nadeau-Dubois fait jaser certes, mais elle contribue à animer les débats sur des sujets sensibles, lesquels ont besoin d’être remis à l’avant-plan. Ma seule crainte est que son entrée dans le monde des « grands » ne soit que repoussée avec des arguments datant de 2012.

    Québec Solidaire a, selon moi, fait une sage décision en le recrutant dans ses rangs. Un porte-parole n’est pas toujours là pour susciter l’unanimité, mais bien des changements.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s