Et les gagnants des élections 2018 sont… LES SOLIDAIRES!

Mercredi 3 octobre 2018 – Et oui, vous m’avez bien lu. Les gagnants de cette intense campagne de 39 jours sont les représentants de Québec Solidaire (QS). Je m’avance avec cette affirmation puisque, même si QS n’a pas gagné le pouvoir, ils ont gagné du terrain: beaucoup de terrain. Comment? Grâce à leur capacité exceptionnelle de communiquer de façon efficace et galvanisante. Jetons un coup d’oeil sur les 39 jours de campagne électoral 2018 et les prouesses en relations publiques de Québec Solidaire.

Au cas où vous n’étiez pas connectés pendant la campagne:

Chefs Parti politique
Manon Massé Québec Solidaire (QS)
Jean-François Lisée Parti Québécois (PQ)
Philippe Couillard Parti Libéral du Québec (PLQ)
François Legault Coalition Avenir Québec (CAQ)
Les quatre chefs en course et leur parti politique.

L’orphelin de cette campagne

Le 10 septembre 2018, soit deux jours avant le premier débat des chefs télévisé à Radio-Canada, le grand chef se l’ONU annonce qu’il ne reste que deux ans pour agir contre les changements climatiques, sans quoi, l’humanité entière face à des conséquences désastreuses. Toutefois, l’environnement n’était pas du tout dans l’agenda des trois vieux partis: seul Québec Solidaire en a fait sa priorité et cela a joué grandement en leur faveur.  

D’ailleurs une série de manifestations intitulées L’environnement s’invite dans la campagne ont eu lieu à travers le Québec pour souligner l’importance d’agir maintenant. À Montréal, les représentants de Québec Solidaire marchaient avec leurs concitoyens. L’enjeu du climat fait beaucoup de bruit: un seul parti y répond.

IMG_3093

L’environnement s’invite dans la campagne, Montréal 

 

C’est là où Québec Solidaire a fait beaucoup de chemin dans le suffrage, c’est en partageant leur mission de protéger notre environnement pour nos générations futures soutenue par des faits concrets. Non seulement la plupart des québécois attentifs connaissaient désormais ce qui était au coeur du parti, ils en savaient également beaucoup plus sur les faits saillants du changement climatique grâce aux divers interventions de Manon Massé.

En utilisant l’environnement comme principale enjeu au coeur de la campagne, Québec Solidaire sécurisait une parti de l’électorat. 

Des messages cohérents et inébranlables communiqués avec coeurs

La balance a commencé à pencher pour les Solidaires dès le premier débat télévisé où Radio-Canada a accueilli les quatre chefs des partis politiques en course pour le pouvoir.  

tenor

Manon Massé, débat des chefs le 12 septembre  2018 à Radio-Canada

Manon Massé s’est démarquée dans ce premier débat qui fut remarquable par les prises de becs entre Couillard et Legault et les coups de couteaux que donnaient Lisée maladroitement à ses adversaires. Ce sont par ses interventions réfléchies soutenues par un axe de communication bien établi ainsi que des messages cohérants et inébranlables donnés avec coeur que Manon Massé a su avoir assez d’impact pour relancer le débat à maintes reprises chez les autres partis. Le 12 septembre, Québec Solidaire s’était fait entendre.

 

Toutefois, ce n’est que dans la première manifestation physique de ces messages qui sont communiqués sur diverses plateformes.

Québec Solidaire: une omni-présence sur les réseaux sociaux

Suite au premier débat, les réseaux sociaux se sont mis à grouiller de memes, de capsules, d’interactions ayant à leur centre Québec Solidaire. Pourquoi? Parce qu’ils ont atteint directement les 18-35 ans, les as du web 2.0.  Chaque candidat représentant Québec Solidaire avait sa page facebook, instagram et twitter.

Chaque page était remplie de contenus publiés de façon rigoureuse et intéressantes. Par exemple, il arrivait souvent qu’un candidat populaire publiait un message qui était repris et réinterprété par un autre candidat de Québec Solidaire. Le parti lui-même intéragissait avec le public et publiait des capsules informatives très riches en faits et en directions. Leurs promesses étaient dévoilées au grand public dans les médias traditionnelles, mais elles étaient expliquées en détail sur les réseaux sociaux.

 

 

Par ailleurs, Québec Solidaire a pris une candidate distincte et connue du public pour le représenter: la célèbre Manon Massé. Parlant de distinction, Québec Solidaire a fait grand écho avec leur pancarte électorale qui attirait l’oeil et leurs diverses publicités insipirantes sur les réseaux sociaux.

Les quatre prochaines années

Bien que ce soit la CAQ qui ait eu raison des Libéraux, Québec Solidaire a célébré une grande victoire passant de quelques votes en 2014 à 16% des voix et en renportant 10 circonscriptions. Le célèbre Parti Québécois a été essuyé par un nouveau parti qui apporte un nouveau souffle au paysage électorale. C’est pendant ces quatre prochaines années caquistes que les solidaires pourront gagner davantage de terrain grâce à leurs communications persistantes et adressées au bon public.

Je laisse la conclusion en citant Maude Carmel, chroniqueuse pour URBANIA, qui, le 1er octobre 2018, a su inspiré ce billet grâce à sa pensée si bien portée:

« La seule chose dont il faut se rappeler aujourd’hui, c’est que la conservation de notre planète est le seul enjeu qui nous unit tous, le seul enjeu qui se hisse au delà des classes sociales, des religions, des métiers, des générations, des valeurs économiques et familiales. C’est le seul enjeu qui ratisse assez large et assez creux pour qu’on veuille enfin se battre pour du changement, et non pas pour un autre pansement. Le vote stratégique est une démarche éphémère, alors que la vraie stratégie se cache dans le vote solidaire, dans le vote pour une terre prospère.

Alors avant de cocher rappelle-toi qu’aujourd’hui, c’est pour elle, pour ta planète et celle de tes descendants, que tu voteras. »

Sur ce, ma mission pour la CAQ est de tenir un mandat constructeur plutôt que destructeur et ainsi, léguer aux prochains l’opportunité de progresser plutôt que de réparer.

Êtes-vous d’accord avec moi? Selon-vous, quel parti a mené la meilleure campagne?

TL;DR

Québec Solidaire sont les vrais vainceurs puisqu’ils ont gagné le plus de terrain. Si la tendance se maintient, ils auront la chance de remporter les élections en 2026. S’ils en sont rendus là c’est grâce à:

  • Une tête d’affiche bien connue, Manon Massé;
  • L’ancrage de leur campagne autour de l’environnement;
  • Leur distinction face aux autres partis dans leurs messages, médias et public cible;
  • Leur proximité envers les québécois et leurs représentants humains;
  • La cohérence et la solidité des messages et outils de communications.

FÉLICITATIONS AUX 10 ÉLUS SOLIDAIRES

42980406_10157134602994218_5893434555976646656_n

Cet article a été publié dans Travaux étudiants. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s